L'Edito du Dimanche

 

Publié le Dimanche 25 juillet 2010 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du Dimanche

Pediculus humanus var capitis

imageGlobalement, je me défends en français. Sans vantardise aucune, ni même une once de prétention, je pense écrire mieux que la moyenne. Une bonne moyenne. Oh, ne me prêtez pas des mots qui ne sont pas miens : je ne suis pas en train de vous dire que je suis un génie de la langue française et que je ne comprends toujours pas pourquoi les immortels n'ont pas encore fait appel à moi pour redonner un coup de jeune à l'Académie Française.
Loin de là. A moins qu'ils n'aient besoin de quelqu'un pour proposer à leur place quelques mots qui aujourd'hui manquent au dictionnaire, tels que stouquette ou même quéquette, baloches, voire foufoune et quelques autres que la décence m'empêche de vous écrire ici.
Mais disons que j'écris assez bien, quoi, même si mon style, parfois peu académique, pourra en rebuter plus d'un. 

J'ai toujours été assez fort en orthographe.
Là encore, je ne dis pas que je vous livre des textes 100% garantis sans faute. Le volume abattu chaque jour, la vitesse de frappe, font que quelques coquilles sont parfois publiées. Coquilles que certains d'entre vous (et je vous en remercie) ne manquent pas de me faire remarquer dans les commentaires. Et puis il faut bien avouer que les correcteurs orthographiques, tout aussi pratiques soient-ils, offrant notamment un gain de temps précieux, sont l'ennemi de l'apprentissage : clic droit, hop, vérifier l'orthographe, hop, corriger et zou, on oublie. La recherche de la bonne orthographe (oui, orthographe est un nom féminin) dans un dico demande un effort plus long qui, finalement, vous permet de mieux retenir les éventuelles corrections.
Etant jeune, dans mes primes études, la grammaire n'était clairement pas mon fort. Je ne parlais pas comme un poissonnier bulgare, mais disons que je m'embrouillais volontiers dans toutes ces règles syntaxiques.
A force d'études et de travail, j'ai finalement réussi à surpasser mes difficultés et aller jusqu'à maîtriser plutôt bien mon sujet.
Soit dit en passant, ça n'a jamais été grâce à la lecture. J'ai finalement eu toujours d'assez bonnes notes en français, mais n'ouvrais jamais un bouquin autre que ceux imposés par les profs. Et encore... quand je ne me réfugiais pas simplement dans les profils...
J'ai rattrapé aujourd'hui mon retard et dévore en moyenne un bouquin par semaine. Mais disons que je reste l'antithèse du "il faut lire pour être bon en français".

imageSi je viens de vous livrer ce petit passage vaguement autobiographique et légèrement onanique, c'est parce que je suis quand même terriblement inquiet pour l'avenir de notre langue. De notre belle et merveilleuse langue. L'une des seules capables de faire, selon votre envie, chanter, rire, pleurer ou crier les mots.

Il suffit de s'offrir une balade sur quelques forums ou blogs pour se rendre compte à quel point le niveau de français est catastrophique dans notre pays. 

Oh, globalement, à part quelques exceptions, mais pas aussi navrantes qu'on pourrait le croire, nous avons un lectorat de qualité, à ce niveau. De vraies phrases, quelques fautes par-ci par-là, certes, mais globalement, rien de bien affolant ou qui ne saurait être corrigé avec un peu plus d'attention et, éventuellement, un ou deux coups de pieds au cul (et un petit tour dans un Bescherelle).
Mais ailleurs...

Et il suffit de tendre l'oreille, autour de soi, pour se rendre compte que cela n'a finalement rien à voir avec le "oui mais j'écris en SMS juste parce que c'est rapide, alors qu'en réalité je sais bien écrire". Non. A ce niveau-là, ça relève du handicap national.

La dernière en date nous arrive tout droit de deux jeunes adolescentes, environ 15 ans, que j'ai croisées dans la rue. Elles expliquaient à leur mère avoir marché pendant "des heures" durant la journée. Et l'une d'entre elles, de lancer :
On a tellement marché que si ça continue, 'on va devenir des anorexiques de la marche !
Je vous passe les gloussements qui en suivirent. Ce n'est bien entendu qu'un exemple, pris parmi tant d'autres. Mais suffisamment choquant pour illustrer mes propos.

Cette anecdote a d'ailleurs été le déclencheur de cet édito.

Et je terminerai ma lamentation sur la lente et terrible agonie de notre langue sur une dernière faute qui provoque chez moi des tressaillements d'horreur et, parfois, à force d'être répétée, de douloureux saignements auriculaires (et par auriculaire, j'entends qui a un rapport avec l'oreille, hein, parce que le petit doigt qui saigne, ça serait un peu ridicule dans le cas présent). 
Le sac à ton frère. Le jouet à ta soeur. La voiture à Papa...
Ultra-répandu, cet emploi du "à" au lieu du "de" est entendu ou lu quotidiennement. Et là, je ne parle pas forcément des mongoliens de la langue française qui hantent les forums et les commentaires. Des gens très bien et avec un niveau correct de français la font eux aussi. Maman, si tu nous lis...

Allez. Continuez à faire des efforts. Battez-vous pour que les autres en fassent. Frappez les gens dans la rue quand ils font une faute. Donnez des coups de pieds aux enfants. Cognez les chiens (juste pour le plaisir). Et étranglez les vieux. Un peu de violence gratuite, dans ce monde de dégénérés, ça fait du bien.

Sur ce, je vous laisse. J'ai un shampooing anti-poux à administrer à toute la famille. Comme quoi, des fois, ça a du bon de pouvoir se raser la tête.

Voilà. Vous venez ainsi de lire la 5900ème news sur GamAlive. Youpie.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par rameaux le 25/07/2010 à 12:17

 

1

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

pour redonner un coup de jeu à
smiley 54

en parlent de coquilles

691 Commentaires de news

Ecrit par Kimihiro le 25/07/2010 à 12:26

 

2

avatar

Inscrit le 11/06/2009

Voir le profil

Ultra-répandu, cet emploi du "à" au lieu du "de" est entendu ou lu quotidiennement. Et là, je ne parle pas forcément des mongoliens de la langue française qui hantent les forums et les commentaires. Des gens très bien et avec un niveau correct de français la font eux aussi. Maman, si tu nous lis...



Roh putain, tout pareil. J'n'supporte plus cette faute smiley 3



On devrait pendre ceux qui la font !

659 Commentaires de news

Ecrit par justbeaware le 25/07/2010 à 12:32

 

3

avatar

Inscrit le 10/10/2009

Voir le profil

Oh, globalement, à part quelques exceptions


manque un thé smiley 9



Cela dit, je suis complètement d'accord avec cet édito.



Cela dit, vivant à l'étranger, eh bien l'on se rend compte qu'ici, la langue française semble "résister" plutôt bien pour le moment aux mauvaises dérives qu'on a en métropole... Je l'explique probablement par le fait que les personnes rencontrées à l'étranger sont quand même généralement plus âgées que nos "chères têtes blondes"...



11 Commentaires de news

Ecrit par justbeaware le 25/07/2010 à 12:32

 

4

avatar

Inscrit le 10/10/2009

Voir le profil

Oh, globalement, à part quelques exceptions


manque un thé smiley 9



Cela dit, je suis complètement d'accord avec cet édito.



Cela dit, vivant à l'étranger, eh bien l'on se rend compte qu'ici, la langue française semble "résister" plutôt bien pour le moment aux mauvaises dérives qu'on a en métropole... Je l'explique probablement par le fait que les personnes rencontrées à l'étranger sont quand même généralement plus âgées que nos "chères têtes blondes"...



11 Commentaires de news

Ecrit par Pierre Le Pivain le 25/07/2010 à 12:34

 

5

avatar

Inscrit le 09/05/2009

Voir le profil

Ecrit par Kimihiro



Roh putain, tout pareil. J'n'supporte plus cette faute smiley 3



On devrait pendre ceux qui la font !


OUais !



Exactement !



même que c'est la faute à Voltaire !

1101 Commentaires de news

Ecrit par Le poete le 25/07/2010 à 12:37

 

6

avatar

Inscrit le 06/06/2010

Voir le profil

Danse des mots, ronde des phrases

Cabriole de la langue, pirouette de l'écrit

De cet art la jeunesse fait table rase

Quelle misère de perdre cette beauté infinie



Langage SMS, rapidité et efficacité

Langage SMS, pauvreté et ruine

Langage SMS, jeunesse et avancée

Langage SMS, déchéance et triste mine



Quelle joie de pouvoir jouer avec les mots ! La mathématique des lettres, autant un art qu'une science.



48 Commentaires de news

Ecrit par Kimihiro le 25/07/2010 à 12:38

 

7

avatar

Inscrit le 11/06/2009

Voir le profil

Ecrit par Pierre Le Pivain



OUais !



Exactement !



même que c'est la faute à Voltaire !


Le nez dans le ruisseau, c'est la faute à Rousseau !



Par contre, j'suis pas encore tombé par terre..

659 Commentaires de news

Ecrit par Pierre Le Pivain le 25/07/2010 à 12:46

 

8

avatar

Inscrit le 09/05/2009

Voir le profil

Ecrit par Kimihiro



Le nez dans le ruisseau, c'est la faute à Rousseau !



Par contre, j'suis pas encore tombé par terre..


je peux arranger ça....



enfin, c'est comme tu veux, hein !

1101 Commentaires de news

Ecrit par Djaron le 25/07/2010 à 12:58

 

9

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

y'a les "comme meme" que j'adore particulierement

ou les accords avec le CO au lieu du sujet (celle la se presente au moins 4 fois par jour aux deux editions du JT de la chaine que j'regarde pour les infos)



les expressions mal comprises et donc sorties de leur contexte, utilisées à mauvais escient et bien sur en general avec les mauvais mots



mais la tele (sevice public) est parmis les tetes de listes de la gaffe

exemple veridique entendu sur un trailer pour une serie us de france X:



"Un homme s'est perdu en mer... Jack Mallone remue ciel et terre pour le retrouver !"



je vous laisse apprecier l'immense ridicule linguistique de la phrase



perso je sais que je fais bcp de fautes de frappe (inversions de lettres) quand je suis ennervé, que les accents le plus souvent je les passe à la trappe car pendant 5 ans d'une periode de ma vie je n'utlisais le francais qu'à l'oral pour ma communication quotidienne au sein de ma famille, et 80% du reste du temps j'ecrivais/lisais que en anglais, du coup les accents, etc.



mais c'est clair quand je passe sur des forums/des commentaires de site je frole l'infarctus regulierement.



1645 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 25/07/2010 à 13:14

 

10

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Si tu savais le nombre de personnes qui, selon elles, risquent "l'infractus"... smiley 11

6663 Commentaires de news

Ecrit par Aerith le 25/07/2010 à 14:32

 

12

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Ecrit par machomachoman

Il est clair que le niveau global du français diminue, faut dire que c'est dur le français, ça nécessite du travail tout plein et tout pas drôle, c'est pas fun, pas adapté à la "nouvelle France" ...



Pour les élèves qui sortent de primaire, les statistiques ne montrent pas de détérioration flagrante.Peut-être que le niveau des nuls est très bas par contre.



Pour revenir à l'édito, je dirais que le français est une langue vivante et cela peut se mesurer grâce à différents indicateurs.

Nombre de mots ou expressions nous proviennent d'un français encore plus "parfait" que celui que nous utilisons.Donc on peut imaginer que plus tard, la norme sera de dire la faute "à" et non plus la faute "de".



Je trouve de la même manière idiot de résister aux mots anglais qui généralement sont plus précis et utiles que les francisations de ces derniers. Encore une fois, la langue est vivante, laissons la vivre...



@Djaron:



Non j'ai du mal à voir l'immense ridicule.

1112 Commentaires de news

Ecrit par LeBen le 25/07/2010 à 14:38

 

13

avatar

Inscrit le 12/01/2010

Voir le profil

La langue est façonnée par ceux qui l'utilisent, alors inutile de se battre contre le temps qui passe smiley 20

468 Commentaires de news

Ecrit par Pierre Le Pivain le 25/07/2010 à 14:42

 

14

avatar

Inscrit le 09/05/2009

Voir le profil

Ecrit par Aerith





Non j'ai du mal à voir l'immense ridicule.


remuer ciel et terre pour trouver une personne disparue en mer, c'est un peu partir au large des Bermudes pour retrouver un montagnard égaré dans les Alpes, hein...

1101 Commentaires de news

Ecrit par WooK le 25/07/2010 à 14:49

 

15

avatar

Inscrit le 25/07/2010

Voir le profil

Notons bien que notre beau média n'est pas exempt de ce genre de "coquillettes". J'ai à chaque fois un frisson à l'écoute de l'introduction de Baldur's Gate 2 (oui, ce n'est pas jeune) lors de ce passage magnifique:

Il fuya avant le cataclysme annoncé
.

Et ce n'est qu'un petit exemple parmi tant d'autres...

5 Commentaires de news

Ecrit par LeBen le 25/07/2010 à 14:53

 

16

avatar

Inscrit le 12/01/2010

Voir le profil

Ecrit par WooK82

Notons bien que notre beau média n'est pas exempt de ce genre de "coquillettes". J'ai à chaque fois un frisson à l'écoute de l'introduction de Baldur's Gate 2 (oui, ce n'est pas jeune) lors de ce passage magnifique:

.

Et ce n'est qu'un petit exemple parmi tant d'autres...



Toi t'as rien compris au jeu... C'est juste qu'il est medium smiley 11

468 Commentaires de news

Ecrit par LeBen le 25/07/2010 à 14:57

 

18

avatar

Inscrit le 12/01/2010

Voir le profil

Ecrit par machomachoman

je le croyais majeur


A cause de toi je suis allé verifier l'orthographe smiley 13

468 Commentaires de news

Ecrit par Aerith le 25/07/2010 à 15:03

 

19

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Ecrit par Pierre Le Pivain



remuer ciel et terre pour trouver une personne disparue en mer, c'est un peu partir au large des Bermudes pour retrouver un montagnard égaré dans les Alpes, hein...



Ha mince, je croyais que c'était une expression idiomatique...





C'est un peu tiré par les cheveux votre affaire. Enfin on se comprend...ou pas.

1112 Commentaires de news

Ecrit par Aerith le 25/07/2010 à 15:22

 

21

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Ecrit par DogImem



ça l'est, donc c'est tout sauf idiot dans ce contexte. sauf quand on ne la connait pas et qu'on la prend au premier degré...


C'était ironique mais merci de confirmer mes propos.

1112 Commentaires de news

Ecrit par gothmog le 25/07/2010 à 15:37

 

22

avatar

Inscrit le 26/05/2009

Voir le profil

Ecrit par rameaux

smiley 54

en parlent de coquilles


en parlant de coquilles

439 Commentaires de news

Ecrit par Weyland le 25/07/2010 à 15:58

 

23

avatar

Inscrit le 11/01/2010

Voir le profil

Ultra-répandu, cet emploi du "à" au lieu du "de" est entendu ou lu quotidiennement.



"On dit un fils de p***, pas un fil à p***"

21 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

6616-edito-cedric-gasperini-francais-pou