L'Edito du Dimanche

 

Publié le Dimanche 28 novembre 2010 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du Dimanche

Fanboys de tous pays, unissez-vous (et pratiquez un suicide rituel)

imageAujourd'hui, je reçois du monde. Il me reste encore l'aspirateur à passer, le pain à aller chercher, ranger mon bureau (nan, ça c'est mort), et retirer cette écharde que j'ai dans le genou depuis hier (cherchez pas, j'ai fait l'electricité dans ma véranda et il y a vait juste un seul petit morceau de bois mal limé dans les centaines de lattes de parquet posées, et il a été pour moi).
Autant dire qu'on va faire court. Parce que oui, au risque de vous choquer, au risque de faire écrouler votre monde, voire le monde entier, comme une faille spatio-temporelle qui engloutirait l'univers, j'ai une vie autre que le jeu vidéo. Enfin, du moins, j'essaie d'en maintenir une. Ou le semblant d'une. Ce qui est loin d'être évident, surtout en période de fin d'année (il doit me rester grosso modo une petite trentaine de jeux à tester...).
Tout ça pour dire que oui, aimer les jeux vidéo et avoir une vie, une vraie, c'est possible. Et il faudrait juste que certains s'en rendent compte.
Je sais que le jeu vidéo est une chose importante dans le vie de certains joueurs. Il y en a même qui pensent que c'est vital pour eux. Et je sais que des joueurs pensent que le jeu vidéo est une chose sérieuse, tellement sérieuse qu'elle est sans doute la plus importante de toutes. Le monde ne pourrait plus tourner sans jeu vidéo. La société s'effondrerait. Ce serait pire que l'Apocalypse décrite dans la Bible (parce que depuis la next-gen, Mort, Pestilence, Famine et Guerre sont des gamers eux aussi). 

Non, soyons sérieux deux minutes. Il faut arrêter de se regarder le nombril. Au sens général comme au sens particulier. Ni le jeu vidéo, ni les gamers ne sont importants pour le Monde. C'est une goutte d'eau. Certes pleine de saveur, une sorte de Ricard qui va égayer votre flotte insipide. Ou si vous préférez, histoire de se la jouer poète de comptoir, une goutte de grenadine qui offrira couleur et goût à l'eau de la vie (Allez Mimile, resserts-moi un ballon, plus je bois, plus je suis profond dans mes comparaisons !).
Le jeu vidéo est un loisir. Un plaisir. Et doit le rester tel quel. Ce n'est pas quelque chose de sérieux. Ça ne veut pas dire qu'on ne doit pas faire notre métier sérieusement, avec intelligence et honnêteté. Trois règles que bon nombre de gens dans ce métier semblent avoir oubliées. Et faire notre métier sérieusement, ça ne veut pas dire non plus que nous n'avons pas le droit d'être irrémédiablement cons dans nos textes, nos attitudes, nos comportements. Nous en sommes ici la preuve. D'ailleurs, je reste intimement persuadé que tous ces culs-serrés qui pensent faire du grand journalisme à grands renforts de textes neutres sont dans l'erreur. Le jeu vidéo est un loisir, disais-je. Un plaisir. Quelque chose de festif. Et doit être traité tel quel. Avec légèreté de ton et d'humeur. Ce qui ne nous empêche pas de faire et de dire les mêmes choses, avec autant de profondeur.

imageDe la même manière, enfin, il faudrait que certains lecteurs arrêtent de croire qu'ils jouent leur vie et l'avenir de l'Humanité sur un jeu. Qu'ils rentrent dans une rage folle quand on publie un texte qui ne va pas dans le même sens que leurs goûts ou valeurs. Que l'on dise que Zelda est moche sur Wii ne mérite pas un flot ininterrompu d'insultes. Que l'on dise que FFXII pique les yeux sur PS2 ne mérite pas des menaces de mort. Que l'on dise que GT5 est décevant ne mérite pas des mails d'insultes.
La fanboy attitude est une plaie. Une plaie pour la liberté d'expression. Une plaie pour la liberté de débat. Une plaie pour l'intelligence. Doit-on en conclure que les fanboys sont des cons ?

Oui.

Avoir des oeillères. Ne pas accepter un avis différent du sien. Ne pas accepter qu'une autre personne puisse avoir des besoins et des attentes différents des siens. Imposer son point de vue. Rabaisser son interlocuteur en l'insultant, juste pour montrer qu'on est le plus fort donc qu'on a raison... désolé, mais c'est tout sauf faire preuve d'intelligence.
On en croise malheureusement sur ce site, de temps à autres. Et même si on tente (un peu) de les éduquer, il y a des limites aussi aux miracles que l'on peut accomplir. Et encore, nous sommes vernis, ici, sur GamAlive. Les fanboys ne pullulent pas encore autant que chez certains (voire la totalité) de nos confrères. Nous sommes encore un îlot préservé, une sorte de village d'Astérix dans l'Empire Romain. Et le premier qui me compare à Obélix, je lui en colle une.

Un jour, peut-être, certains auront une révélation, seront touchés par la grâce, et comprendront qu'avoir un avis différent du sien, ce n'est pas être un ennemi, un homme à abattre, ou une sous-merde. Et à chaque fanboy convaincu, ce sera une petit victoire de l'intelligence sur la bêtise.

Amen.




image
 

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par ZorakZoran le 06/12/2010 à 10:01

 

42

avatar

Inscrit le 04/05/2009

Voir le profil

Ecrit par Angelsword





Certains "journaliste" semblent faire partie de la même famille ou sont au moins des cousins éloigné : http://www.jeuxvideo.com/news/2010/00047317-gran-turismo-5-vs-forza-3-comparatif-de-l-ia.htm



On peux se demander si il s'agit la d'une info, de souffle sur les braises, ou de simple compte à régler(autant se foutre sur la tronche de mon avis mais bon ).



Une certitude, c'est tout aussi débile d'un coté que de l'autre smiley 20


Et donc en venant faire 5 posts pour défendre GT5 (dont l'IA est minable, hein, quand même) dans une news n'ayant rien à voir, tu te classes comment à ton avis ?

1989 Commentaires de news

Ecrit par ZorakZoran le 06/12/2010 à 10:28

 

43

avatar

Inscrit le 04/05/2009

Voir le profil

Ecrit par kasasensei

Quel courage dont tu fais preuve dis donc.


I see dead people ! smiley 13

1989 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

7795-edito-cedric-gasperini-fanboy-cons