(Cinéma) World Invasion : Battle Los Angeles

 

Publié le Samedi 26 mars 2011 à 10:00:00 par Tristan Bories

 

(Cinéma) World Invasion : Battle Los Angeles

God Bless America

imageImaginez la scène. Je tente de convaincre ma dulcinée afin d’aller voir World Invasion. L’exercice s’annonce périlleux dans le sens où l’on m’a vendu le film comme étant un savoureux mélange entre Independance Day et La chute du faucon noir.
Je me pause l’air de rien sur le canapé, un sourire timide accroché au visage. Le silence paisible qui règne dans la pièce contraste avec l’agitation grandissante qui sévit au plus profond de moi. Mes pensées s’entrechoquent avec grâce tandis que les prémices d’un plan s’échafaudent progressivement dans ma tête. Je commence par lui trouver un nom. Ce sera l’opération « Renard du canapé ». Je dresse intérieurement les étapes d’une opération qui s’annonce de grande envergure.
Premièrement, la mettre en confiance. Lui glisser discrètement une chanson de Sia en fond sonore, et attendre.
Les premières notes flottent à peine dans le salon que l’effet se fait déjà ressentir. Du coin de l’œil, j’observe ses muscles se détendre tandis que ses genoux commencent à battre le rythme.
Secondo, entamer une approche furtive. Poser une main chaleureuse sur sa cuisse, et une nouvelle fois attendre.
Tercio, présenter le sujet. Emettre le souhait profond de partager un moment privilégié avec elle, et si possible dans un espace confiné et sombre. Sans oublier d’éluder la possibilité de faire une sieste crapuleuse. Un quiproquo dans cette situation serait du plus mauvais effet.
Et ensuite, vient le grand final. L’apothéose d’un plan de génie élaboré avec finesse et tact.
Je lance une phrase du genre :
- Et si on allait voir ce film, tu sais celui qui traite d’un amour impossible entre deux peuples ?
Elle fait mine de ne pas comprendre.
- Mais si ! C’est une sorte de critique moderne du colonialisme barbare.
Je lis dans ses yeux que l’idée fait son chemin. Elle fronce les sourcils et tente un « Ne me dis pas que… »
Je la coupe dans son élan en lui portant une dernière estocade, un câlin langoureux.
- Je savais que tu étais quelqu’un d’ouvert.
Le silence me lacère les oreilles. Je me concentre sur les battements de mon cœur qui martèlent ma poitrine et ponctuent mon attente.
Et puis soudain, elle craque. L’opération « Renard du canapé » est un succès.

screenscreenscreen

Parlons du film maintenant. Pas besoin de vous faire une introduction pompeuse sur le sujet, puisque le scénario tient sur une feuille de papier toilette. Des méchants aliens envahissent la terre, point. Mais, erreur classique, ils sous-estiment les ressources des soldats américains. Les cons.
On se retrouve à suivre une bande de Marines, qui, dans un élan de courage et de patriotisme difficile à qualifier, s’engagent à traverser la ville de Los Angeles pour sauver quelques civils retranchés dans un commissariat. Que c’est original. On en pleurerait presque.
Le réalisateur, Jonathan Liebesman, filme caméra à l’épaule les péripéties de nos chers Marines. L’intensité des combats et leur récurrence sont telles que l’on est amené à se poser des questions sur la filiation de ce cher Liebesman. Est-il le résultat d’un croisement consanguin entre les familles de Micheal Bay et de Rolland Emmerich ? Probablement.

screenSi le film en lui-même n’apporte rien aux classiques du genre, il reste tout de même divertissant. Les batailles s’enchaînent sans temps mort et les humains se font étriper par millier. Les effets spéciaux sont crédibles, sans être extraordinaires. Et enfin les acteurs, (je dis acteurs parce qu’il y a quand même quelques lignes de texte à lire) sont bons dans l’ensemble. Mais que l’on se comprenne bien. La signification de « bon » dans cette phrase ne s’applique qu’à leur manière de mourir, rien de plus.

Alors si vous êtes fans de films d’action où les gentils tuent des méchants, et où les USA sauvent le monde, Battle for Los Angeles est pour vous. Les autres peuvent rester chez eux et attendre tranquillement l’apocalypse de 2012.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Images du jeu (Cinéma) World Invasion : Battle Los Angeles :

Commentaires

Ecrit par Yutani le 26/03/2011 à 10:18

 

1

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

très poétique la présentation de ton opération "Renard du canapé"

tu devrais la proposer a Dorcel smiley 13

4492 Commentaires de news

Ecrit par Tristan B. le 26/03/2011 à 10:29

 

2

avatar

Inscrit le 21/11/2010

Voir le profil

Le problème avec dorcel, c'est qu'il est capable de tout déformer. Et là on se retrouverait avec des titres du genre " opération catin sur canapé empalé sur un gode"... Nettement moins classe!

112 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 26/03/2011 à 10:34

 

3

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par Tristan Bories

Le problème avec dorcel, c'est qu'il est capable de tout déformer. Et là on se retrouverait avec des titres du genre " opération catin sur canapé empalé sur un gode"... Nettement moins classe!
Plutôt un "Diamants dans ta chatte sur canapé"



Et réponds à tes mails, bordel.

6671 Commentaires de news

Ecrit par 10r le 26/03/2011 à 10:54

 

4

avatar

Inscrit le 18/03/2010

Voir le profil

Et réponds à tes mails, bordel.


la phase romantique n'a pas duré smiley 13

4331 Commentaires de news

Ecrit par kasasensei le 26/03/2011 à 10:56

 

5

avatar

Inscrit le 05/12/2010

Voir le profil

Y'en a qui s'en sortent? Ah ben ça m'intéresse pas.smiley 13

10688 Commentaires de news

Ecrit par Tristan B. le 26/03/2011 à 11:10

 

6

avatar

Inscrit le 21/11/2010

Voir le profil

Voyez la pression psychologique que je subis au quotidien..

112 Commentaires de news

Ecrit par Yutani le 26/03/2011 à 11:16

 

7

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par Tristan Bories

Voyez la pression psychologique que je subis au quotidien..

et nous lecteurs, sommes des sadomaso par procuration et on adore ça smiley 47

4492 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 26/03/2011 à 11:48

 

8

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Pression mon cul, oui.

Quand on t'invite à des supers soirées avec petits fours, boissons à volonté et jeux offerts, tu ne viens même pas !

6671 Commentaires de news

Ecrit par Yutani le 26/03/2011 à 11:59

 

9

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par gizmo

Pression mon cul, oui.

Quand on t'invite à des supers soirées avec petits fours, boissons à volonté et jeux offerts, tu ne viens même pas !

il devait peut être garder sa pression pour sa dulcinée smiley 47



---------->[smiley 54smiley 54]

4492 Commentaires de news

Ecrit par Costello le 26/03/2011 à 12:04

 

10

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

"je me pose" du verbe poser pas pauser ;)



sinon gizmo ma petite peluche tu devrais inviter des lecteurs quand tes sous-fifres ne daignent pas te répondre.

1338 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 26/03/2011 à 12:07

 

11

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par Costello

"je me pose" du verbe poser pas pauser ;)



sinon gizmo ma petite peluche tu devrais inviter des lecteurs quand tes sous-fifres ne daignent pas te répondre.
Oui, j'ai vu la faute, mais j'ai trouvé ça stylé, de coller "pauser". Je te le mets en italique histoire de... mais pour le coup, je l'avais laissé volontairement.



Et pour ce qui est d'inviter des lecteurs... en fait, non. Mieux vaut que vous ne me voyiez pas sous ce jour-là...

6671 Commentaires de news

Ecrit par pluton-x le 26/03/2011 à 17:29

 

12

avatar

Inscrit le 18/09/2009

Voir le profil

je conteste, les américains ne sauvent pas le monde juste L.A smiley 54

566 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 26/03/2011 à 17:31

 

13

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par pluton-x

je conteste, les américains ne sauvent pas le monde juste L.A smiley 54
C'est la même chose. L.A., c'est le monde.

6671 Commentaires de news

Ecrit par DavidDeTroyes le 28/03/2011 à 09:23

 

14

avatar

Inscrit le 01/03/2010

Voir le profil

J'ai vu ce film la semaine dernière au cinéma (il faut le préciser de nos jours).



J'ai kiffé. OK, c'est "USA save the world". OK c'est un "peu" bourrin. OK c'est "Alien vs Human". Mais c'est bien filmé, c'est pas trop sur-joué et il n'y a pas trop de lenteur.



Bon par contre pour ajuster ma critique, je suis fan de District 9. smiley 11

53 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

9023-world-invasion-los-angeles-critique