L'Edito du Dimanche

 

Publié le Dimanche 10 avril 2011 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du Dimanche

Une adorable pourriture

imageJe suis deux.
La plupart des gens sont un. Soit parce que leur deux est inexistant, soit parce qu’il est en sommeil. En chacun de nous vit un être bon, doux, aimant, compréhensible. Et il cohabite avec son double maléfique, méchant, orgueilleux, violent, salement individuel et égocentrique.
 Mais chez la plupart des gens, c’est soit l’un, soit l’autre qui vit au grand jour. Si malheureusement on rencontre plus de pourritures que de bons samaritains, il est extrêmement rare de voir un type mettre un grand coup de pied à un handicapé pour ensuite aller filer de l’argent aux myopathes.
Alors vous allez me dire que même chez les gros méchants, il peut y avoir du bon. Même Marc Dutroux était tendre avec les petites filles avant de les enterrer dans son jardin. Très tendre. Très très tendre. Et il devait sans doute avoir des amis qui l’appréciaient, ignorant ses perversités cachées. Mais je vous répondrais que, d’une part, j’ai commencé mon texte par « la plupart des gens », ce qui signifie que cela ne s’applique pas forcément à tout le monde, et que d’autre part, les gros méchants, les psychopathes en puissance, ne sont gentils que pour masquer ou servir leur côté méchant. C’est donc une gentillesse feinte, fausse.
De la même manière, les gens gentils peuvent avoir un sale côté. De nos jours, par exemple, on va déjà sortir son téléphone pour filmer le mec qui vient de tomber sur le quai du métro en se demandant combien TF1 va acheter la vidéo, plutôt que de lui porter secours, un œil sur l’écran de l’appareil, un autre sur le panneau qui annonce l’arrivée de la rame dans moins de trente secondes… mais se retrouver dans ce genre de situation reste rare et les gens gentils n’ont donc que peu d’occasion de montrer leur côté sombre.
La plupart des gens sont un.
Moi, je suis deux.
 
Permettez que j’avoue aujourd’hui mon syndrome de double personnalité (que l’on appelle souvent, à tort, de la schizophrénie alors que celle-ci traite en réalité du désagrègement de la personnalité).
Je suis donc deux. Oh, je vous rassure, nous vivons très bien, moi et moi. Je n’ai pas de conflit interne ou d’angoisse morale. Mon côté salaud et mon côté doux vivent très bien l’un avec l’autre. Plus qu’ils ne s’opposent, ils se complètent et se transforment en une sorte de nouvelle entité alternative.
 
imageCette réalité de comportement bipolaire m’est apparue clairement vendredi midi, alors que je faisais mes petites courses au supermarché, puisque nous recevions du monde le soir-même.
Armé de mon petit caddie, je parcourais les allées guilleret, souriant aux vendeurs et vendeuses, les remerciant chaleureusement pour un renseignement ou une pesée, aidant ici une grand-mère à attraper un produit inaccessible pour elle, laissant là passer une femme enceinte… bref, le gentil gars qui fait ses courses, dit bonjour sincèrement, engage la conversation avec plaisir et, finalement, partage sa joie de vivre avec les autres. Gentil, quoi.
Arrivé en caisse, la femme devant moi avait posé ses courses en deux groupes. Un premier avec tout un tas d’article et un autre, avec deux petits pots de fleur qu’elle comptait, supposais-je alors, payer séparément pour une raison qui n’appartenait qu’à elle.
C’est au moment où la caissière allait passer à ces deux articles qu’une autre femme est apparue avec un panier bien chargé, m’est passée devant et a expliqué qu’elle avait oublié deux-trois choses… Les deux pots étaient à elle, en fait. Et voilà dix minutes qu’elle était partie pour remplir son panier… Pour le coup, j’ai trouvé ça moyen. Passablement agaçant. Oublier un truc alors qu’on est en caisse, ça arrive. Soit. « Oublier » dix-quinze trucs, là, par contre, c’est un comportement de merde destiné à passer plus vite en caisse. Et pour couronner le tout, elle me lançait un hypocrite « oh je suis désolée, hein, je sais que c’est agaçant de croire que ça va être à son tour et de voir arriver quelqu’un comme ça avec un panier rempli ».
Là, tout de suite, j’aurais éventuellement pu lui claquer la tête sur le tapis roulant, lui faire goûter son paquet de gâteaux bio par un endroit d’habitude plus « out » que « in » et finir par la traîner par les cheveux sur le parking pour l’enfermer dans son coffre avant d’aller balancer sa bagnole dans l’étang le plus proche.
Mais non. J’étais dans un bon jour. Je me suis contenté de rester impassible. Zen. Pas un sourire, pas un trait d’animosité. Une simple et salutaire ignorance. Il faut que je pense à mon ulcère, des fois, aussi. Bref, le côté gentil subsistait.
Et puis est arrivé le moment où il a fallu qu’elle paye ses courses. Elle a d’abord inséré la carte bleue trop tôt. Il a fallu qu’elle la retire tandis que la caissière lui expliquait d’attendre son signal avant de le faire. Bien entendu, elle l’a une nouvelle fois insérée trop tôt… rebelote. Puis a oublié son code. Une fois. Deux fois. Avant de s’exclamer « ah mais non, je me suis trompée de carte ». Bref, sans mentir, près de cinq minutes plus tard, elle n’avait toujours pas payé.
Et là, ce fut le drame. Elle a lancé un « il faut que je me dépêche parce que le monsieur va s’énerver sinon ». En souriant. Vas-y Germaine, prends-moi pour un con aussi.
Et, sans le remarquer vraiment, mon côté méchant s’est réveillé. D’un seul coup. Le côté gentil s’est enfui en hurlant.
Je l’ai regardée moi aussi en souriant et ai lancé un « vous savez, face à un comportement de trisomique, j’ai de la pitié, pas de la colère ». Hop, cadeau.
L’histoire aurait pu s’arrêter là. Elle aurait pu, outrée, prendre ses cliques et ses claques et s’en aller. Mais non. Elle a préféré faire face. Du genre pathos. Et m’a répondu, au bord des larmes « mais vous êtes un monstre. C’est horrible de dire des choses comme ça.  Ma fille est trisomique… »
J’en ai donc rajouté une couche « Ben oui, ça ne m’étonne pas, c’est génétique ».
 
imageElle a fui prestement. Et j’ai pu enfin payer mes courses sous le regard horrifié de la caissière.
Je me suis rendu compte de l’ignominie de mes paroles. Du goût amèrement dégueulasse de ma victoire. De l’énormité de ma saloperie intrinsèque. Mais je n’avais même pas honte.
C’est là que je me suis rendu compte de ma bipolarité. Je peux être un gros nounours doux comme un agneau. Une crème. Et à côté de ça, je peux être une vraie teigne. Une vraie saleté à la langue acérée comme un rasoir.
Je peux ramener un sac de fringues à un mendiant et, deux pas plus loin, frapper une roumaine qui secoue son gobelet sous mon nez pour avoir quelques piécettes. Je peux offrir un bonbon à mes gamines et certains de leurs amis, et déclarer à d’autres : « Ha ha, non, toi j’t’aime pas, t’en auras pas ». Je peux jouer avec un chien et lui faire des caresses tout en me demandant quel goût il pourrait bien avoir en terrine. Je peux militer pour la WWF et rêver d'aller à la chasse aux pandas. Je peux militer violemment pour la paix tout en soutenant pacifiquement la guerre. Je peux être un bon père et faire de la place dans le congélateur, juste au cas où...
 
Je suis deux.
 
Je vous rassure, je le vis bien. J’ai pris conscience de cette cohabitation et ai décidé de la laisser continuer son petit bonhomme de chemin.
 
Faites juste attention à ce que vous dites, quand vous me parlez…
 
 
 
 
 
Pour conclure tout à fait, je vous rappelle que notre forum est ouvert. Vous y trouverez plein d’infos, de discussions passionnantes et même les tests en cours.
Je vous rappelle que nous sommes dimanche et que, par conséquent, vous avez peut-être mieux à faire que lire mes imbécilités, non ?

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par Vegebou le 10/04/2011 à 12:03

 

1

avatar

Inscrit le 05/04/2011

Voir le profil

Eh bien, tu as l'esprit littéraire pour un dimanche :P

16 Commentaires de news

Ecrit par F-74 le 10/04/2011 à 12:05

 

2

avatar

Inscrit le 23/04/2010

Voir le profil

C’est là que je me suis rendu compte de ma bipolarité


On a toujours su que tu étais bi, mais de là à dire que tu es un emmanché, il y a un pas que nous ne franchirons pas... smiley 54

330 Commentaires de news

Ecrit par DarkSerpent le 10/04/2011 à 12:24

 

3

avatar

Inscrit le 10/09/2009

Voir le profil

Dexter !!!

3142 Commentaires de news

Ecrit par YMCA le 10/04/2011 à 12:33

 

4

avatar

Inscrit le 15/11/2010

Voir le profil

C’est au moment où la caissière allait passer à ces deux articles qu’une autre femme est apparue avec un panier bien chargé, m’est passée devant et a expliqué qu’elle avait oublié deux-trois choses… Les deux pots étaient à elle, en fait. Et voilà dix minutes qu’elle était partie pour remplir son panier…
putain je ne supporte pas ça!!!!!!! et en effet ce sont très souvent les mêmes qui prenent en plus dix plombes pour payer (ou qui comme par hasard ont un article partidulier qui ne passe pas et il faut attendre qu'une responsable se pointe).

882 Commentaires de news

Ecrit par icetroll le 10/04/2011 à 12:47

 

5

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Premier truc auquel j'ai pensé à la lecture de cet édito smiley 52



(les paroles sont là

http://www.darklyrics.com/lyrics/megadeth/countdowntoextinction.html#5 ).

882 Commentaires de news

Ecrit par Logan Mathia le 10/04/2011 à 13:04

 

6

avatar

Inscrit le 29/10/2009

Voir le profil

Coupain Cedric smiley 30



Putain ça me rappelle la même il y à environ deux semaines, une bonne femme pas pressée du tout et qui prends bien son temps alors que d'autres ont pas que ça à foutre...



Bon bah nous sommes deux à être deux. Bah ouais, deux, c'est mieux...



smiley 31

2009 Commentaires de news

Ecrit par streum13 le 10/04/2011 à 13:49

 

7

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Et, sans le remarquer vraiment, mon côté méchant s’est réveillé. D’un seul coup. Le côté gentil s’est enfui en hurlant.

Je l’ai regardée moi aussi en souriant et ai lancé un « vous savez, face à un comportement de trisomique, j’ai de la pitié, pas de la colère ». Hop, cadeau.


Disons que la méchanceté (s'il y en a vraiment une) n'apparait que plus tard. Là sur le coup c'est plutôt de la putain de bonne répartie dans les dents.

1419 Commentaires de news

Ecrit par Costello le 10/04/2011 à 14:09

 

8

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

je suis pareil aussi, mais j'essaye d'étouffer mon moi méchant



il ressort rarement, mais quand il ressort c'est très sérieux smiley 45 j'ai presque frappé un étudiant y a quelques semaines (faut dire qu'il m'avait traité de ******** en chinois en croyant que je comprendrais pas) on parle pas comme ça à un prof, que ca soit en chine ou en france



aussi dans un avion l'an dernier smiley 25 je m'en souviens encore

une grosse chinoise assise derrière moi gueulait parce que j'avais baissé un peu mon siège (en plein voyage, pas au début ni à la fin, j'étais donc dans mon bon droit)

comme elle gueulait de plus en plus fort, je lui ai gentiment dit d'arrêter de m'importuner... alors elle s'est mise à taper dans le dossier de mon siège avec ses genoux

alors là, au bout d'une minute, je me retourne brusquement et je crie de toute mes forces "FUCK YOU"

alors que l'avion était tout calme, personne parlait, ca a fait sursauter tout le monde jusqu'à la cabine du pilote smiley 15 je peux te dire que la meuf s'est calmée après



bref parfois ça ressort, alors que d'ordinaire je suis quelqu'un de très très gentil, ouvert, amical etc. sauf que quand tu me cherches, tu me trouves

1338 Commentaires de news

Ecrit par Oon le 10/04/2011 à 14:12

 

9

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Cédric un jour il faudrait que tu laisses la plume à ta femme, histoire qu'elle raconte ce que c'est de vivre avec toi ^^

79 Commentaires de news

Ecrit par rameaux le 10/04/2011 à 14:22

 

10

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

perso, la personne en plus de ses deux articles avait laissez sa môme de 4-5 ans pour garder la caisse libre service.

691 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 10/04/2011 à 15:00

 

11

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par Oon

Cédric un jour il faudrait que tu laisses la plume à ta femme, histoire qu'elle raconte ce que c'est de vivre avec toi ^^
Ha ha ha.



Impossible.



Je lui ai coupé les mains depuis longtemps.

6666 Commentaires de news

Ecrit par Abaker le 10/04/2011 à 15:52

 

12

avatar

Inscrit le 05/11/2009

Voir le profil

Joli édito, je me suis bien marré. Après pour le coté psycho de cette news disons que je je ne sais pas si je serai capable de balancer ça à la tête de quelqu'un. La balance de mes deux cotés doit être différente.smiley 47



Sinon sacrée répartie.smiley 33



Ecrit par Oon

Cédric un jour il faudrait que tu laisses la plume à ta femme, histoire qu'elle raconte ce que c'est de vivre avec toi ^^



Bonne idée ça. Pour les mains pas grave un bon simulateur vocale. smiley 9

1302 Commentaires de news

Ecrit par Darkou le 10/04/2011 à 17:17

 

13

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

J'ai aussi un coté bipolaire, faut pas trop abuser de ma gentillesse et par dessus tout me prendre pour un con et manquer de respect sinon ca pète sévère smiley 54

4419 Commentaires de news

Ecrit par foetus le 10/04/2011 à 18:30

 

14

avatar

Inscrit le 08/11/2010

Voir le profil

Les caisses, lieu où trop souvent il faut une concentration au taquet. Entre

1) La caissière 2 de tension

2) La personne qui arrive avec un cabat plein (exemple ici)

3) Les personnes qui payent en X fois avec Y moyens

4) Ceux qui ont oublié de peser alors que rare sont les produits à l'unité

5) Les tapis pas très longs et les gens qui prennent toute la longueur pour 4 produits

6) Les personnes qui restent à X mètres de la caissière, même si le tapis est vide

7) Les personnes 2 de tension pour ranger les articles et donc il y a amas avec tes produits et ceux de la personne d'avant

8) Les personnes qui n'arrivent pas à se taire et font perdre du tout à tout le monde pour rien



.... smiley 28



Et cela c'est qu'à la caisse.

347 Commentaires de news

Ecrit par voodka2027 le 10/04/2011 à 18:56

 

15

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Si tu n'es pas du genre à en finir au mains, (ou pire aux armes) rien d'inquiétant, ça défoule même.

350 Commentaires de news

Ecrit par Patch le 10/04/2011 à 23:07

 

16

avatar

Inscrit le 01/09/2009

Voir le profil

Ecrit par streum13



Disons que la méchanceté (s'il y en a vraiment une) n'apparait que plus tard. Là sur le coup c'est plutôt de la putain de bonne répartie dans les dents.
exact.

même si c'était un peu fort, elle avait mérité qu'on lui renvoie un truc dans la gueule, comme tu l'as fait.

1227 Commentaires de news

Ecrit par kasasensei le 11/04/2011 à 08:00

 

17

avatar

Inscrit le 05/12/2010

Voir le profil

Je suis aussi super gentil de nature mais on a tous notre limite de patience/générosité/bonté. La mienne est très haute, c'est pour cette raison que souvent les gens profitent de moi. Jusqu'à un certain stade.

10688 Commentaires de news

Commentaire supprimé

 

19

Commentaire supprimé

 

21

Ecrit par WandSoul le 11/04/2011 à 16:22

 

22

avatar

Inscrit le 23/02/2011

Voir le profil

Deux choses me viennent à l' esprit:



- Il n' y a pas méchanceté sans gentillesse.



- Les supermarchés, ça pervertie.

15 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

Derniers Commentaires

- L'Edito du dimanche par Tidus

- L'Edito du dimanche par scudik

- L'Edito du dimanche par Cedric Gasperini

- L'Edito du dimanche par Cedric Gasperini

- L'Edito du dimanche par Aces

- L'Edito du dimanche par scudik

- L'Edito du dimanche par Cedric Gasperini

9172-bipolarite-schizophrenie-double-personnalite-edito