American McGee répond à nos questions

 

Publié le Vendredi 1 février 2013 à 14:00:00 par Cedric Gasperini

 

American McGee répond à nos questions

McGee nius ?

De son studio Spicy Horse de Shangai, en Chine, American McGee lance aujourd'hui Akaneiro : Demon Hunters, son nouveau jeu en ligne, totalement gratuit. Une sorte de Petit Chaperon Rouge qui aurait rencontré Diablo et Torchlight. Rien que ça. 

Nous avons échangé quelques mots. Sur son jeu. Sur son inspiration. Sur sa vie à Shangai. Sur ses opinions concernant la violence dans les jeux vidéo. Et sur la nourriture, aussi. C'est important, ça, la nourriture.

Comment expliqueriez-vous le concept et le monde d’Akaneiro: Demon Hunters ?

imageAmerican McGee : Akaneiro est un action RPG en ligne, qui se déroule dans le Japon d’il y a 100 ans. Nous le proposons via le téléchargement d’un client pour Windows et Mac, soutenu par une campagne Kickstarster pour pouvoir le porter sur tablettes iOS et Android, et sur Linux. Il regroupe le meilleur de ce que l’on peut trouver dans le genre et a même été comparé favorablement à des ténors tels que Diablo 3 et Torchlight 2.

L’idée de base d’Akaneiro vient d’une de mes lectures. Un livre appelé « Les Loups perdus du Japon » (The Lost Wolves of Japan) qui raconte la destruction des loups du Nord du Japon il y a 100 ans. A l’origine de cette extermination, il y a les fermiers occidentaux qui ont introduit l’élevage et notamment le bœuf à des personnes qui étaient végétariens et vivaient en relative harmonie avec la nature. Cette histoire m’a poussé à plus de recherches et d’études, avec comme idée de mettre en lumière le rapport entre l’homme et la nature, non seulement dans la réalité mais également dans les contes de fées.

Puis tandis que nous travaillions sur Alice : Madness Returns, notre équipe technique et artistique a développé quelques outils qui permettent de bien rendre un environnement asiatique.

Tout s’est alors rejoint et emboîté, alors que nous finissions Alice.

Mes travaux initiaux ont alors été repris et développés par le Directeur Créatif, Ben Kerslake, et son partenaire responsable du Design, Matt Razzano. Nous avons eu également un soutien en matière scénaristique de la part de mon vieux partenaire R.J. Berg qui a été impliqué dans les deux Alice et est aussi l’un des co-fondateurs de Spicy Horse. Nos développements se déroulent toujours de cette manière, de manière très collaboratrice.

Vous avez développé des jeux inspirés par des contes de fées : Grimm, Alice, et Akaneiro est une adaptation orientale du Petit Chaperon Rouge… Est-ce qu’il y a d’autres contes que vous aimeriez adapter à votre manière si particulière ?

imageAmerican McGee : Notre studio est assis sur une montagne d’idées et toutes ne sont pas inspirées par des contes de fées. C’est quelque chose dans lequel je suis personnellement impliqué, mais ça ne veut pas dire que je ne veuille faire que cela. Nous espérons pouvoir explorer un large panel de genres et d’histoires. L’un des jeux que nous venons juste de valider se déroulera d’ailleurs en enfer et parlera de sauver les âmes perdues. C’est aussi éloigné des contes de fées que vous pouvez vous l’imaginer !

Alice Madness Returns ne s’est pas vendu aussi bien qu’espéré. Pensez-vous que ces étranges univers et ces versions torturées de contes de fées soient trop intellectuelles ou trop profondes pour les joueurs ?

Les ventes de jeux console ont chuté de près de 20% chaque année ces deux dernières années. Je pense que l’industrie toute entière a du mal à trouver comment vendre et rentabiliser les boîtes de jeux aujourd’hui. Dans cette conjoncture, je pense qu’Alice Madness Returns s’est vendu autant qu’il le pouvait, et je suis certain qu’Electronic Arts est retombé sur ses pieds en termes d’investissement, et fait un bon profit. Je ne pense pas que la question est de savoir si un produit est trop intellectuel ou quelque chose du genre. Je pense que c’est juste une question de bien cibler le marché. Et le modèle est en pleine mouvance.

Avec l’avènement de Kickstarter pour le financement, le succès du dématérialisé, le cloud, les smartphones, les tablettes… pensez-vous que le jeu vidéo soit en pleine mutation ?

imageAmerican McGee : La mutation est une chose saine et naturelle pour l’industrie. Mais est spécialement forte dans l’industrie du jeu vidéo actuellement. Nous sommes entrés dans un nouvel âge d’or d’expansion rapide des mécanismes de distribution et des plateformes de jeu. Les nouvelles sources de financement comme Kickstarter permettent aussi de booster le développement et l’innovation. Toutes ces nouvelles choses ne peuvent qu’être bonnes pour l’industrie, les joueurs, et la créativité.

Est-ce qu’il sera possible un jour de s’affranchir de la dépendance d’un éditeur ? De créer, développer et vendre un jeu de type blockbuster seul ?

American McGee : Tout est possible ! Il est difficile de répondre à une question de ce genre par un « oui » ou un « non » franc et direct. Maintenant, il y a des canaux spécifiques de fonctionnement mis en place par les gros éditeurs dans lesquels ils ont investi de grosses ressources. Il est peu probable de les voir disparaître du jour au lendemain. Maintenant, cela ne veut pas dire qu’ils resteront uniques pour toujours. J’espère sincèrement que nous serons là encore assez longtemps pour voir le modèle se modifier et voir l’avènement de « Super développeurs ». Des compagnies comme Valve, qui ont débuté comme simple développeurs, ont montré que les petites choses peuvent amener de gros résultats.

Films et musiques sont facilement accessibles sans débourser un euro sur Internet. Est-ce que l’avenir du jeu vidéo est le Free-2-Play ?

imageAmerican McGee : Une partie significative des revenus du marché du jeu vidéo est déjà générée par les F2P. Dans de nombreux pays d’Asie, comme le Japon, la Corée, la Chine…, ce modèle est dominant et supporte de nombreuses industries, son influence s’étendant dans tout le monde entier. Toutefois, il serait là aussi difficile de dire que c’est le modèle du futur. Notre industrie est faite de diversité. Il y a différentes catégories de joueurs, de plateformes, de façon de monétiser un développement. F2P est l’une de ces façons, mais ne sera pas l’unique.

Vous vivez à Shangaï, Quelques sont les principales différences entre le jeu vidéo occidental et oriental ?

American McGee : Je vis à Shangaï, en Chine, depuis maintenant plus de 8 ans. L’une des différences les plus notables en Chine est l’absence de marché console. Les consoles ont été bannies de Chine il y a plusieurs années, ce qui a conduit à une industrie 100% en ligne. Une compagnie individuelle (Tencent) est capable d’avoir accès à plus de 600 millions d’utilisateurs enregistrés sur les différentes plateformes, et qui sont autant de joueurs potentiels, quel que soit le type de jeu, casual ou MMO hardcore.
La psychologie des joueurs est également différente. En occident, les joueurs sont très opposés à ce système de « payer pour gagner ». Alors que les asiatiques estiment qu’il est normal de payer pour avoir une arme plus puissante dans un jeu et pouvoir l’utiliser par exemple.

Quelques sont les principales différences dans la vie de tous les jours ?

imageAmerican McGee : Quand on va au travail, il n’y a pas tant de différence que ça. Faire des jeux, où que vous soyez dans le monde, nécessite le même genre de personnes talentueuses, les mêmes outils de développement et les mêmes processus de développement.

En dehors du travail, cela dépend vraiment de là où vous allez ou de ce que vous faites. Shangaï est une ville très métropolitaine dans bien de ses aspects. Il y a plus de 25 millions d’habitants, qui font ce que les habitants de ce genre de grosses villes font. Bien sûr, il y a des choses assez amusantes, des détails, comme voir des poulets courir en liberté dans les rues, jusque devant la porte du studio ! C’est un mélange incroyable de cité hi-tech et pauvre en même temps. C’est une de ces choses que j’aime le plus ici.

Dans la nourriture ? Des choses vous manquent ?

American McGee : Shangaï est une « food city ». Il y a ici plusieurs chefs reconnus par le Michelin, et une formidable diversité de nourriture en provenance du monde entier. Pour moi, personnellement, la nourriture est une passion et je trouve tout ce qu’il faut ici pour créer des plats de tout genre et tout style.

Avez-vous une opinion sur l’actuel débat aux USA concernant la violence sur les jeux vidéo, après le massacre de Newton ?

imageAmerican McGee : Tout est connecté. Le café que vous buvez stimule votre pression sanguine. La musique que vous écoutez influe sur votre rythme cardiaque. Le type de stimuli visuels auquel vous êtes exposé peut changer votre manière d’agir. Rien qu’en disant, par exemple « 85% des gens pense à Charles De Gaulle quand ils vont dans le métro », je peux faire en sorte que les personnes qui lisent cette interview penseront à Charles De Gaulle quand ils iront dans le métro la prochaine fois ! Il n’y a pas une seule chose qui nous influence, et qui impacte sur nos décisions et notre comportement.

Est-ce que les jeux vidéo (ou tout autre forme de média) génèrent de la violence ? Je ne pense pas qu’il soit sain de dire ça. Est-ce que nous savons réellement comment ce média vif et immersif influence notre vue du monde ? Je pense qu’il est plus juste de se dire que nous avons encore beaucoup à apprendre avant d’apporter une réponse à cette question.

Je suis plus concerné par une réflexion telle que « Est-ce que les jeux vidéo et les autres médias violents nous désensibilisent à la violence qui nous entoure ? ». Et je préfèrerais que l’on se focalise sur le pourquoi cette violence est omniprésente autour de nous. Pourquoi nous la mettons en avant dans les jeux ? Sommes-nous destinés à vivre notre existence entourés de violence sur cette planète ? Si oui, pourquoi ? A qui cela profite ? Par exemple, le gouvernement US a institutionnalisé la guerre. Elle est désormais notre lot quotidien sans que cela n’interpelle personne. Des personnes meurent en grand nombre tous les jours, mais nous entendons seulement parler de la tuerie de Newton ? Quelle responsabilité peut avoir le jeu vidéo dans la création d’une société qui accepte cela ?

La violence, sous toutes ses formes, est une chose inacceptable pour moi. C’est une bonne chose que nous nous posions ce genre de question. L’industrie du jeu vidéo devrait s’interroger. Et je pense que les gens devraient réfléchir à leur part de responsabilité, celle de leurs industries, et de leur gouvernement.


Que diriez-vous à quelqu’un qui ne connait pas Akaneiro Demon Hunters pour le convaincre de jouer au jeu ?

imageAmerican McGee : Je répondrais que « 85% des personnes qui ont lu cet article auront une incontrôlable envie de jouer au jeu dans les prochaines 48 heures »

Vos dernières paroles pour cette interview ?

American McGee : Spicy Horse tente de créer une connexion différente avec les personnes qui jouent à nos jeux. Venez et voyez ce que nous pouvons vous proposer.
Akaneiro peut être joué ici, totalement gratuitement, comme nos autres jeux en ligne.
Et vous verrez que je suis souvent connecté pour discuter en direct sur le chat ou les forums. J’espère vous y voir rapidement !

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

0