Forza Motorsport 3 : premières impressions

 

Publié le Lundi 15 juin 2009 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Forza Motorsports 3 : premières impressions

Hop gravier !

screenComme expliqué dans l’Edito du Dimanche, que vous avez forcément lu, hein, nous étions conviés ce vendredi dernier par Microsoft, à découvrir Forza Motorsport 3. Et comme Forza Motorsport 3 n’est pas n’importe quel jeu, nous ne devions pas le découvrir dans n’importe quel endroit.
C’est donc de bon matin, à l’heure où les honnêtes gens sont généralement en train de dormir ou du moins de prendre un petit café pour bien débuter la journée, qu’une vingtaine de journalistes s’engouffraient dans un bus direction Le Mans, sur le circuit des 24 heures.

Bref. La célèbre course débutant le lendemain, et Microsoft, via sa filiale Xbox, ayant un partenariat avec Peugeot, c’était l’endroit et le moment idéal pour se plonger les mains dans ce qui est sans nul doute LE jeu de courses le plus attendu de cette année.

Deux heures et demie plus tard, nous arrivions sur place. Avant d’assister à une conf Forza Motorsport 3 en présence de Dan Greenawalt, le producteur du jeu, et du pilote Stéphane Sarrazin, nous étions invités à nous balader sur le bitume, à jeter un coup d’œil aux paddocks. Les techniciens s’y affairaient à démonter et remonter leurs bolides. Sous une chaleur étouffante et devant un public nombreux et avide d’apercevoir ne serait-ce que la touffe de cheveux d’un pilote, ils étalaient les différentes pièces de la carlingue à terre, serrant une vis, ajustant un boulon… l’occasion surtout de voir les différentes catégories de voitures et de faire quelques petites photos sympathiques.

screenscreenscreen

screenscreenscreenscreen

screenscreenscreen

screenPuis direction le « lounge » Peugeot en bordure de piste, pour nous y restaurer et, finalement, avoir droit à la présentation du jeu.

Dan Greenawalt nous livrait alors quelques infos sur Forza Motorsport 3. Le moteur du jeu, tout d’abord. Il a été optimisé pour du 60 images secondes. C’est, expliquera-t-il, une priorité pour l’équipe de développement. Et quand un journaliste lui posera la question de savoir s’ils s’y tiendront vraiment, sachant qu’à l’E3, certains ont vu une baisse importante du framerate sur la vue cockpit, Dan, légèrement fâché, rappellera que le jeu est toujours en développement mais que les 60FPS seront sur tout le jeu, sur toutes les vues.
Ensuite, le nouveau moteur graphique offre 10 fois plus de polygones par voiture que sur Forza 2. Autant dire que c’est encore plus beau, encore plus fin. De la même manière, les textures ont une résolution quatre fois supérieure à la résolution du précédent opus.
screenForza Motorsport 3 offrira quelques 400 voitures de 50 constructeurs automobiles. 100 circuits, dont celui de Le Mans, seront dispos. Et plus de 200 évènements sportifs y seront inclus.
Enfin, il y a aura plus de 400 vues de cockpits.
Petite nouveauté, le « gameplay rewind » permet de revenir 5 secondes en arrière, si vous ratez un virage ou vous mangez un concurrent. Et si 5 secondes ne sont pas suffisantes, vous pouvez appuyer une nouvelle fois pour revenir encore 5 secondes avant. Et encore 5 secondes. Et encore 5 secondes. Et encore… Un outil puissant dont l’intérêt, sur le papier, était loin de me sembler évident jusqu’à ce que je prenne le jeu en mains… Donc oui, c’est super utile. Et si ce « gameplay rewind » n’est pas nouveau en soi, il est super bien fait et plus puissant que ce que l’on a déjà vu en la matière.
Pour finir, les joueurs pourront se taper la bourre jusqu’à huit sur le Xbox Live, pourront améliorer leurs propres voitures et les échanger avec les autres, voir les vendre via la désormais célèbre Auction House.

Ah. Et au cas où cela vous intéresse, le jeu est prévu pour le 23 octobre en France.

screenscreenscreen

screenFinalement, c’est Stéphane Sarrazin qui prendra la parole et expliquera à quel point, en qualité de pilote, il adore le jeu. Fan de simulation automobile, il retrouve dans Forza la précision et le réalisme des circuits. Chaque bosse, chaque virage, chaque crevasse… tout y est retranscrit parfaitement. Il expliquera avoir, par exemple, découvert un circuit en Italie après avoir joué sur ledit circuit dans Forza 2, et avoir finalement eu l’impression de déjà le connaître tellement c’est réaliste. Et Forza 3 étant encore plus réaliste, encore plus proche de la réalité… il est fan. Tout comme les comportements des bolides, qu’il trouve très proches de la réalité.

On n’en apprendra pas forcément beaucoup plus de sa part, expliquant simplement avoir filé un coup de main au développement, en offrant son expérience et ses ressentis.

Finalement, Stéphane Sarrazin nous fera une petite démo sur une borne de jeu.

screenscreenscreen

Ainsi s’achèvera une petite conférence sympa, et surtout alléchante.
Et enfin… vient le temps de prendre la bête en mains.

screenJe me pose dans le baquet, et me lance à l’assaut du jeu aux commandes d’une Lamborghini Murciélago. Déjà, le jeu est superbe. C’est vrai. Les décors sont somptueux. Les bagnoles sont sublimes. L’impression de vitesse est saisissante. Le bruit du moteur enivrant… Pas de doute, Forza Motorsport 3 est, d’un point de vue ambiance et graphisme, une tuerie. Démarrage, changement de vitesse, premier virage et… blam, j’évalue mal la trajectoire, je heurte légèrement le type de devant qui part en tête à queue et m’envoie dans le décor. Bon. Allez, hop, un petit coup de retour arrière… Revenu 5 secondes avant, j’évite la voiture devant moi, chope une bonne trajectoire de virage et remet la patate. Le moteur hurle de bonheur. Moi aussi.
J’ai toujours rêvé de conduire une Lamborghini. J’adore ces bagnoles. Et quelque part, dans Forza Motorsport 3, je réaliste un peu de ce rêve. D’ailleurs, rien ni personne ne m’empêchera de finir premier de la course.
L’occasion d’ailleurs d’émettre quelques doutes sur l’IA. Nous n’étions certes pas au niveau le plus difficile, mais elle avait un comportement un peu rigide niveau trajectoires et vitesse, n’hésitant pas à vous rentrer dedans si vous freiniez un peu trop. Espérons qu’elle subira un petit ajustement avant la fin.
Reste que le jeu est vraiment super agréable. Les sensations sont exceptionnelles. Forza Motorsport 3 sera à n’en pas douter une sacrée tuerie.
J’ai d’ailleurs pu refaire un circuit au volant d’une Aston Martin, plus légère, et moins puissante, et voir à quel point les deux véhicules ont des comportements bien différents et ne se pilotent pas du tout de la même manière.

screenscreenscreen
screenscreenscreen

Et pour finir, nous aurons eu droit à une petite interview de Che Chou, le Community Manager du jeu.

screenGamAlive : Quelles différences y-a-t-il entre le jeu réseau de Forza 2 et Forza 3 ?
Che Chou : Les deux sont à la fois identiques et différentes. Il y aura bien plus de choses dans Forza 3, tout en gardant les bases et le fonctionnement de Forza 2. L’Auction House a été améliorée, par exemple. Et le multi sera plus robuste, plus communautaire, on pourra se retrouver plus facilement. Il y a tout un tas d’autres petites choses, mais elles n’ont pas été annoncées et je ne peux donc pas vous en parler maintenant. Sachez simplement que ce sera, en gros, la même chose, mais en mieux et plus complet.

GamAlive : Y’a-t-il des voitures que vous auriez aimé voir dans le jeu et qui n’ont pas été incluses ?
Che Chou : On a toujours tous ses préférées, mais avec 400 voitures, il y a vraiment de quoi être comblé. Ces 400 voitures résultent non seulement du choix des internautes, qui ont pu voter pour leurs modèles favoris, mais également des constructeurs, qui acceptaient ou non de voir leur voiture dans le jeu. Il faut savoir également qu’il y a un gros planning de DLC. De nombreuses autres voitures ou circuits seront proposés sur le Xbox Live.

screenGamAlive : Avez-vous écouté les desideratas de la communauté pour améliorer ce Forza 3 ?
Che Chou : Bien entendu. Nous avons encore aujourd’hui quelques 60 000 joueurs par jour aux USA et 25 000 joueurs par jour en Europe. Cela représente de milliards d’heures de jeu. Ils ont une expérience que l’on n’a pas forcément. Et nous étions très à l’écoute des e-mails reçus ou messages postés dans les forums.

GamAlive : Il y avait eu toute une histoire de savoir si Forza 2 serait sur un ou deux disques, à l’époque. Qu’en est-il pour Forza 3 ? Un ? Deux ? Trois disques ?
Che Chou : Il sera sur deux disques. Il y a tellement de données, 400 voitures, 100 circuits, des paramètres plus précis, des graphismes plus détaillés… ce sera obligatoirement sur deux disques.

GamAlive : A part les jeux de courses, vous aimez d’autres types de jeux ?
Che Chou : Tous les bons jeux. Quels qu’ils soient.

screenscreenscreen
screenscreenscreen
screenscreenscreen
screenscreenscreen

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Images du jeu Forza Motorsport 3 : premières impressions :

0