Rise of the Tomb Raider, nos premières impressions (Xbox One)

 

Publié le Vendredi 25 septembre 2015 à 11:00:00 par Cedric Gasperini

 

Preview de Rise of the Tomb Raider

Lara s'casse

imageAprès un énième reboot, la franchise Tomb Raider semble avoir enfin réussi à s’offrir un nouveau souffle. Une héroïne plus jeune et plus mâture à la fois, une ambiance plus dure, plus adulte, plus violente aussi. Résultat, les joueurs ont été séduits par cette nouvelle Lara Croft et ses aventures, perdue sur une île pas si déserte que ça.

Rise of the Tomb Raider sort en fin d’année. Sur Xbox One en exclusivité. Et l’année prochaine sur PC et PS4. Reste à savoir si les développeurs se sont contentés de nous pondre une suite copiée-collée, et surtout si Microsoft a fait une bonne opération en s’offrant cette sortie anticipée sur sa console.

Nous avons pu tripoter Lara pendant environ 4 bonnes heures, à la retourner dans tous les sens et découvrir le début de ses nouvelles aventures.

Le début des aventures de Lara commence en Sibérie. La belle recherche une ville perdue censée abriter la tombe d’un mystérieux prophète, le tout sur fond de vie éternelle. Des recherches initiées par le père de Lara Croft, que sa fille veut réhabiliter en montrant à la face du monde qu’il ne poursuivait pas des chimères. Un début froid et périlleux, façon alpinisme mortel, à base d’avalanches et blocs de glace qui emportent tout sur leur passage. Le tout entrecoupé de scènes cinématiques vous expliquant comment la belle en est arrivée là.


screenRapidement, après la découverte du premier « gros tombeau », l’aventurière est propulsée dans un monde « ouvert ». Notez les guillemets. Il s’agit en fait de nombreuses petites zones qui se succèdent. Dans la première, enneigée, Lara apprendra à chasser, à améliorer son équipement, et à apprendre elle-même quelques techniques de survie. Rien de bien étranger à ce qui était déjà proposé dans le précédent épisode. On retrouve d’ailleurs un menu identique.
Chaque zone regorge de bonus, d’équipements, de trésors, et a quelques tombeaux à visiter. Heureusement, vous pourrez aller de l’une à l’autre, et donc revenir en arrière pour tenter de tout dénicher, tout visiter.

screenOn alterne donc en exploration et visites de tombeaux, à sauter, déjouer des pièges, résoudre des puzzles… Certains devraient d’ailleurs vous faire réfléchir plus que d’autres. Si on pestera encore sur quelques zones où il est impossible de grimper… juste parce que le jeu n’a pas jugé bon de vous le permettre alors que les capacités de Lara nous permettraient facilement d’y accéder, on prendra toutefois plaisir à découvrir les nouveaux mouvements, les nouvelles possibilités, à grimper sur les arbres, à jouer de la tyrolienne ou simplement avancer pendue à une corde…
Récolter des ressources, récupérer des munitions, combattre certains animaux sauvages (ours, loups…), des soldats armés, chasser… parfois aussi jouer un peu plus le côté infiltration… par exemple en se planquant dans les buissons pour surprendre alors les gardes avant qu’ils ne donnent l’alarme. On pourra même les attirer en jetant par exemple une bouteille vide à proximité. Le panel de gameplay est assez vaste.

screenscreenscreen

screenLes décors également. Montagnes enneigées, caverne de glace, ancienne usine, petit village… vous croiserez notamment une faction qui pourra filer un coup de main à Lara, contre ses ennemis dotés d’une puissance de feu impressionnante. Forcément. Parce que sinon, ce ne serait pas Lara Croft… Elle qui doit éviter 35 pièges et sauter sur 200 plateformes avant d’atteindre un sarcophage sacré quand ses ennemis, eux, font tout péter au C4 et débarquent en hélico ensuite…

Bref. On retrouve donc le même système de jeu, avec ses améliorations d’équipements, d’armes, d’objets, avec une Lara Croft qui apprend au fil du jeu. Avec sa légion d’ennemis. La chasse est plus présente et plus utile cette fois-ci. Les munitions moins simples à trouver. Mais globalement, on se retrouve en terrain connu. Donc dans un bon jeu. Sauf que cette fois-ci, les décors seront sans doute plus variés. Et l’histoire bien mieux maîtrisée. La narration est en effet plus complète, et les personnages plus présents, notamment grâce à quelques flash-backs. Bref, une aventure plus intense.

screenEn tout cas, le jeu nous a fait très bonne impression. Vraiment. Il faut voir si à la longue, le gameplay arrivera à se renouveler, si la lassitude ne s’insinuera pas dans l’histoire. Mais ça a l’air vraiment bien parti. Le tout servi par un graphisme aux petits oignons, que la Xbox One, malgré quelques ralentissements qui devraient rapidement être corrigés (le jeu n’était pas en version finale), réussi à bien envoyer. C’est beau. Certains paysages sont sublimes et vous devriez même parfois vous arrêter pour admirer l’horizon.

Pas de doute, Rise of the Tomb Raider promet le meilleur. Vivement le test pour confirmer cette bonne impression.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Images du jeu Rise of the Tomb Raider, nos premières impressions (Xbox One) :

0