Quake Champions, nos premières impressions

 

Publié le Vendredi 12 mai 2017 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Quake Champions, nos premières impressions

Voyage 20 ans en arrière

imageAujourd’hui, tout le monde parle de « FPS ». Mais à une époque pas si lointaine, le genre était surtout appelé « Doom-like », en référence au jeu culte sorti en 1993.
Trois ans plus tard, id Software sortait un nouveau jeu du même genre, Quake. Et les joueurs se sont mis à parler de « Quake-like »…

Autant dire que Quake est une série culte qui a marqué la fin des années 90. Un impact important sur le genre FPS, grâce à des innovations techniques et de gameplay. Quake II sortira un an plus tard avec le même succès et Quake III Arena en 1999.

A l’époque, Quake était surtout connu pour ses affrontements sauvages, son action ultra-rapide, ses niveaux pensés pour utiliser au mieux le gameplay… on pourrait éventuellement le rapprocher du multijoueur de Call of Duty, si l’on devait comparer à un titre actuel.

Si la série s’est achevée sur un Quake 4 sorti en 2005 mais qui n’a pas réussi à raviver la flamme du passé, Id Software compte bien relancer la machine une bonne fois pour toutes avec Quake Champions. C’est d’ailleurs de Quake III Arena que Quake Champions se rapproche le plus. Des héros, des arènes, des combats à mort…

La bêta nous a donné un petit avant-goût de ce qu’on allait trouver sur ce titre pensé avant tout pour l’esport. Autant dire qu’il doit donc être bien carré, bien pensé, bien réalisé.


screenLa bêta vous permet de jouer au Ranger, un personnage aux caractéristiques globalement classiques et équilibrées. Cet humain a la capacité de se téléporter sur de courtes distances. Ce qui permet notamment d’exploser un ennemi s’il se trouve au point d’arrivée. Sa capacité passive lui permet de réduire les dégâts auto-infligés de 20%.
Une dizaine de champions seront disponibles dans le jeu final. Nyx, Scalebearer, Anarki, Slash, Clutch, Galena, Visor, Sorlag ont également été dévoilés… chacun avec une capacité spéciale et une capacité passive. Chacun avec ses forces et ses faiblesses. Chacun avec un niveau de santé, d’armure et de vitesse qui lui sont propres.

screenPetite précision : acheter Quake Champions vous permettra de jouer tous les champions selon votre envie. Dans cette bêta, il va falloir… gagner suffisamment d’expérience pour pouvoir en débloquer un que vous pourrez alors incarner pendant 24 heures. Sinon, il faudra payer… On peut donc supposer qu’une version gratuite, limitée de la même manière, verra le jour. Mais après quelques parties, on se rend compte qu’il faudra véritablement acheter le jeu pour se faire plaisir et pouvoir varier les personnages et donc les gameplay. Jouer Nyx et sa capacité à se rendre invisible est plutôt sympa, Anarki et son boost de vitesse et sa capacité à s’autoguérir sont vraiment utiles, ou la traînée de plasma de Slash, qu’elle laisse derrière elle lorsqu’elle fait agir sa compétence spéciale, est fun et inflige de sérieux dégâts aux ennemis. Quant à Visor, sa capacité spéciale lui permettant de voir à travers les murs le rend très efficace, surtout couplé aux bonus de vitesse que vous récupèrerez et qui en font l’un des personnages les plus rapides qui soit…


screenC’est d’ailleurs deux points à soulever suite à ces quelques parties. Dans un premier temps, le jeu n’est pas encore bien balancé. Autrement dit, certains personnages ont vraiment un fort avantage, comme Nyx par exemple, dont l’invisibilité est vraiment mortelle.
Dans un second temps, le jeu est vraiment ultra-rapide. Mais vraiment. Les habitués aux FPS classiques auront sans doute besoin d’un temps d’adaptation pour s’y faire. Les vieux de la vieille, eux, retrouveront leurs sensations d’antan.

Bref, Quake Champions s’annonce comme un vrai renouveau de la série. Dans le bon sens du terme. Un retour en arrière dans un jeu fun et boosté comme jamais. Ça speede, ça tape partout, ça shoote… et retrouver le rocket-jump est un pur plaisir ! Et on retrouve avec bonheur le mitrailleuse lourde, le rail gun, le pistolet à clous, le fusil à pompe, le lance-roquettes…
screen
Niveau ambiance, d’ailleurs, on est plongé en pleine nostalgie : des arènes simples, mais bien pensées, des bumpers, des téléporteurs, le tout dans une ambiance glauque et portée sur les décors infernaux… On peut aussi récupérer des caisses et trouver des pièces d’armure pour personnaliser son héros. Cela n’influe en rien sur le gameplay ou les statistiques et n’a donc qu’un intérêt esthétique… mais les joueurs devraient quand même apprécier, notamment grâce aux nombres de pièces disponibles, certaines étant plus rares que d’autres.

Bref, Quake Champions nous a laissé une excellente impression. Le jeu est en bêta publique à partir d’aujourd’hui. Faites-vous plaisir.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Images du jeu Quake Champions, nos premières impressions :

0