Dragon Ball FighterZ, nos premières impressions

 

Publié le Jeudi 28 septembre 2017 à 12:00:00 par Vincent Cordovado

 

Dragon Ball FighterZ, nos premières impressions

Kamehaquoi ?

imageDire que j'attends la sortie de Dragon Ball FighterZ avec impatience est un doux euphémisme. Bercé aux doux cris des Kamehameha, Final Flash et autres Makankosappo dans mon enfance, j'ai grandi avec la licence de Toriyama, comme beaucoup d'entres vous d'ailleurs. Fan mais pas pigeon pour autant, je garde toujours un oeil critique sur la série. Surtout quand on voit ce qu'elle peut devenir et la qualité des jeux de combats qui en sont issus depuis les dix dernières années (DBZ for Kinect, j'en souffre encore). Et si les Xenoverse ont sû insuffler un vent de fraîcheur, ils ne m'ont personnellement pas convaincu. La faute à un gameplay trop bordélique et une caméra aux fraises. Adepte du "c'était mieux avant", je préfère de très loin les Budokaï sortis sur PS2 et dont le dynamisme n'a été que très rarement retrouvé depuis. Mais tout ceci risque d'être corrigé avec l'arrivée de Dragon Ball FighterZ.

Un bref rappel des faits pour ceux qui vivent dans une grotte : le titre est développé par Arc System Works à qui l'on doit les BlazBlue et autres Guilty Gears. Autant dire des professionnels des jeux de baston. Des mecs qui n'en sont pas à leur premier coût d'essai. Dans le genre moins sympa, ça reste également ceux qui étaient derrière Dragon Ball Extrême Butoden sorti sur 3DS, il y a deux ans. Mais si, rappelez-vous, le titre que la presse aimait à présenter comme un retour aux sources de la franchise. LE titre Dragon Ball Z que l'on attendait tous et qui, finalement, n'était qu'un gros pétard mouillé. Je vous invite d'ailleurs à aller lire ou relire notre test pour vous rafraichir la mémoire. Mais bon, après avoir passé plus d'une vingtaine de combat sur la bêta du titre, autant vous dire qu'il y a peu de chance que cette déconvenue se reproduise avec Dragon Ball FighterZ.


screenEn effet, Dragon Ball FighterZ est parti pour être une tuerie. Tout simplement. Je ne suis pas assez expert en jeu de combat pour vous dire s'il a un quelconque avenir sur la scène e-sport mais il en jette grave. Rarement un titre Dragon Ball Z n'a été aussi proche de l'animé. Les combats sont rapides, nerveux. Ca regorge de détails dans tous les sens. Ca pète de partout. La prise en main est immédiate. Le gameplay se veut en effet très accessible. Les combos de base nécessitent un simple martelage de touche, tandis que l'appui simultané sur deux touches vous permettra soit de recharger votre Ki, soit de vous téléporter dans le dos de votre adversaire. Les attaques spéciales, quant à elles, se balancent généralement avec un quart de cercle avant ou arrière et en pressant R1 ou R2. On prend très vite le pli pour un résultat extrêmement jouissif. Combat à 3VS3 oblige, vous pouvez passer de l'un à l'autre de vos personnages sans trop de problème (il faut quelques secondes avant qu'un personnage que l'on vient de sortir redevienne disponible) et même faire intervenir les deux en réserve comme support lors d'un combo. Honnêtement, cela fonctionne bien. Peut-être trop bien même. Il m'est arrivé de pouvoir enchainer un adversaire sans qu'il ait la moindre possibilité de réagir. Mais gageons qu'une fois que chacun maitrisera bien le jeu, ce genre de situation n'arrivera plus. Finalement, le seul reproche que je puisse faire au titre pour l'instant et sur ce qu'il m'a été donné d'en voir vient des arènes qui ne sont que sur un seul niveau. Je regrette aussi que nous n'ayons pas la possiblité de voler comme dans les Butoden ce qui aura pu offrir un peu plus de profondeur au gameplay.

screenDu côté de la beta en elle-même, même si cela n'a rien à voir avec la qualité intrinsèque du jeu, autant vous dire que durant le temps où j'y ai joué, cela a été très compliqué. Elle se déroulait sur 2 jours et plus précisément sur 4 sessions de 3 heures. Vu les horaires possibles, j'ai participé aux deux premières. Si la seconde session était tout à fait satisfaisante, la première était une catastrophe. 20 minutes pour parvenir à faire un  combat, puis nous avons était coupé 2 fois pour des raisons de maintenance réseaux... Une grosse blague. D'autant plus que la bêta était cantonné aux combats en ligne et sans possibilité de pouvoir accéder à la liste des combos... Fort heureusement, pendant les maintenances nous avions la possibilité d'affronter l'IA mais à une niveau tellement faible qu'au bout de 2 combats, cela en devenait chiant. Finalement, l'intérêt de la chose a été de pouvoir apprendre seul les commandes. Oui parce que bon, propulser les gens dans des combats, sans un minimum d'explication, on a quand même déjà vu mieux. Donc pour la prochaine fois, merci Bandai Namco de penser à expliquer un minimum les commandes aux moins via une vrai liste des coups. C'est assez dommage de devoir aller faire un tour sur le net pour trouver toutes les informations que l'on souhaite concernant les super attaques de chacun.

Reste que ces quelques heures en compagnie du jeu m'auront plu. Les affrontements sont vraiment intenses et dans le pur respect du manga. C'est vraiment bien parti pour devenir la référence des jeux de baston Dragon Ball Z. Il n'y a plus qu'à espérer que le mode Histoire tiendra la route et que le rooster ne sera pas famélique, à l'instar de celui de Dragon Ball Extrême Butoden.

Allez, on y croit et on se donne rendez-vous en février pour le verdict final.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Images du jeu Dragon Ball FighterZ, nos premières impressions :

0