Profil de Paf


Mon avatar

Inscrit le 01/01/2016 à 11:12

79 Commentaires

 

 

Commentaires


03/10/2017 à 11:34 - L'Edito du dimanche

Décidément, la lecture hebdomadaire de ces éditos confine à l'expérience dantesque ou robzombiesque...

Non seulement cet homme mange les chevaux de sa compagne et emploie des mots comme "scaphisme" (très rigolote description de la chose par Sénèque sur Wikipédia!), mais il met ses poëles dans la machine à laver la vaisselle.

Quelle horreur!

 

19/04/2017 à 11:29 - L'Edito du dimanche

"Le contenu de cet edito ne reflète pas obligatoirement l'opinion ou la position de son auteur et est soumis à interprétation". Tu es donc bon pour une cure de Whisky quand madame aura lu cet edito. Craignez tous ce jour qui annoncera la fin de l'Humanité

C'est marrant, plus je lis Dieudivin, plus j'ai foi en le nouveau nouveau dernier testament.
Et plus je vois Cédric, plus j'appréhende l'apocalypse s'il fait partie des Anges...

 

19/04/2017 à 11:21 - L'Edito du dimanche

Désolé, j'étais à St Petersbourg avec Tyr depuis plusieurs semaines pour préparer les élections et je ne lis cet édito et ses commentaires que maintenant. Quelle horreur!
(L'edito hein, pas mon voyage! Tyr mérite bien son pseudo...)

Les bras m'en tombent, comme dit Mme Dousspluie, la voisine de Cédric qui aiment bien les caniches. Certes, c'est généralement très drôle mais quand même,...

A longueur d'éditos, le Gizmo fait l'apologie de la violence et ça vous fait mouiller/bander et vous en rajoutez dans l'humour noir sot et grenu...

Du fait que le Sylvain depuis six mois faisait avant moi des articles sur les films que j'allais voir, je n'ai pas été très actif côté Chronique de Paf!, mais là c'est le pompon: comment pouvez-vous chaque semaine accorder du crédit à quelqu'un qui ne sait pas se servir d'une tronçonneuse? Je me demande si je vais continuer à travailler pour deux euros six sous avec un site dirigé par un incompétent, et tout cela en un seul mot.

Merde à Mikis et vivent les platanes, sans quoi le chef d'oeuvre "Grave" de Julia Ducournau y perdrait beaucoup.

 

19/04/2017 à 10:50 - La Belle et la Bête, la critique du film

Salut Papa Panda,

ma compagne et ma fille (14 ans) sont allés le voir à sa sortie et en sont revenues en-chantées: "Le meilleur feel-good romantique depuis plusieurs années! Magnifique! extraordinaire! formidable! etc." Et elles m'y ont trainé hier soir dans une salle comble (uniquement des adultes de 20-40 ans + moi) et tu peux te laisser tenter si tu as un grand coeur pour les belles histoires d'amour gratinées aux effets spéciaux. C'est effectivement assez magique et je paraphe l'article de Sylvain sur la beauté enfantine de la chose.

Contrairement à lui, les chansons de "Vaina" m'avait gavé cet hiver mais celles de "Beauty..." tombent à point et sont magnifiquement illustrées. J'ajouterai seulement que Luke Evans en Gaston macho ridicule est vraiment excellent et contredirai Sylvain en écrivant que l'anglais francisé d'Ewan Mc Gregor est à mourir de rire.

Quant à Christophe Gans et sa "Belle", j'ai trop de mépris pour l'icône Léa Seydoux pour juger objectivement du résultat. J'avais bien aimé le film sans plus, et ne comprend pas la haine que le vrai acteur du film - Vincent Cassel - provoque chez Cédric. Comme "Le pacte des loups" qui aurait pu être un chef d'oeuvre absolu d'intelligence et d'originalité, le "Belle" de Gans est un peu trop fourre-tout pour parvenir à l'équilibre que j'attend d'une belle oeuvre.

Celui de Bill Condon est plus que fidèle à l'original animé et délivre tout ce que l'on attend de lui, jusques et y compris une vision anti-raciste aimable de la société francaise (polyethnique et LGBT friendly) jamais vu auparavant dans une production Disney. Après son magnifique "Holmes" atteint d'Alzheimer de l'an passé, ce réalisateur a décidément perdu tout sens commun.

D'où mon grand regret : que Patrick Stewart n'ait pas fait partie de la distribution.

 

22/12/2016 à 20:49 - L'Edito du dimanche

Salut les amis,

cet hilarant éditorial m'a refait penser à un petit bijou que je vous conseille durant les fêtes si vous ne l'avez jamais vu : "Miracle sur la 34e rue" (1947) de George Seaton avec la toute jeune Nathalie Wood. A voir ou à revoir, avant ou après "La vie est belle" de Capra sorti l'année précédente.

Joyeux Noël à tous!

 

13/12/2016 à 11:33 - Concours : Gagnez 5 Blu-ray™ du film Star Trek Sans Limites

Salut Grogg,

le film m'intéresse mais je ne paierai pas un centime pour acheter du JJAbrams: comme toi, j'ai eu un Mailer Demon en retour. Je vais envoyer un mail au Gizmo à ce sujet.

Paf!

 

11/12/2016 à 22:33 - L'Edito du dimanche

Enfin!

Je peux bien vous l'avouer maintenant: voilà quatre ans ans que je suis le Gizmo et lui recommande d'user de ses éditos pour parfaire la thérapie que nous avons entrepris ensemble à l'Institut. Tous n'ont pas été depuis lors à la hauteur de ce que nous essayions d'accomplir sur le plan thérapeutique et nombreux sont ceux qui - à l'instar de celui de la semaine passée - ont été mal compris par vous, ses chers lecteurs. Mais je crois qu'il est sur la bonne voie aujourd'hui et que Marina, Laphroaig, Caroline, Carlsberg et Julie sont du passé. Il ne pense désormais presque plus qu'à ses femmes: épouse, filles et Nadine Morano.

Surtout, n'hésitez pas, comme Mikis vient de le faire, à partager ici vos expériences: admettre un petit verre pour l'homme, c'est admettre une grande bouteille pour l'humanité.

Dr Paf!

 

11/12/2016 à 22:04 - La chronique cinéma de Paf ! : Sausage Party

Quelle horreur et quelle honte!!!

Une fois! Une fois, unique et uniphoque, j'ai accepté d'accompagner Cédric au Next, son rv hebdomadaire du mardi soir où il était soit-disant question de de football en salle et d'amitié virile. Le fondement de mon humanisme en est encore ébranlé.

Qu'à la suite de cette soirée plus qu'étonnante pour moi, le Gizmo ose aujourd'hui apposer un tel sous-titre à ma chronique démontre magistralement combien cet homme (?) fait fi de la vie privée de ses rédacteurs! Blessé au tréfonds de mon être par le souvenir de cette soirée et par cette annonce publique des mensurations de mon Knacky, je n'ajouterai qu'une chose: c'est c'ui qui dit qu'y est!

Sinon, Pluton, suis bien d'accord avec toi. Sauf qu'il existe en France de belles réalisations d'animation pour grands ados/adultes mais qu'elles sont adultes en terme d'intelligence: "La tortue rouge", "Une vie de courgette", Jean-Francois Laguionie et Sylvain Chomet,...

Avec "Sausage Party", on parle de transgression socio-sociétale et à part dans la presse écrite cavannesque naguère, c'est rare ailleurs. Il est dommageable que ce qui est pipi-caca-sexe en France demeure à ce niveau comique gras sans intérêt. On espère parfois beaucoup en certains, croyant trouver en eux les descendants de Hara-kiri ou de Desproges: Régis mailhot, Dieudonné, Pierre-Emmanuel Barré,... Le présent ou l'avenir nous prouve que ...

P.S. Pour ceux qui aiment Kiffdaddy.com, le Next Club vous accueille kasi tous les soirs au 87 rue Saint Honoré, Paris 1er. Mot de passe: Gizmo.

 

09/12/2016 à 17:38 - La chronique cinéma de Paf ! : Preacher

Tiens, je croyais t'avoir répondu hier mais je ne vois pas mon commentaire?!

As-tu vu / avez-vous vu "Preacher et qu'en avez-vous pensé?

Quelqu'un a t-il vu "Ash vs Evild Dead"?

 

08/12/2016 à 15:56 - La chronique cinéma de Paf ! : Preacher

As-tu vu "Preacher" et qu'en penses-tu? Qu'en pensez-vous, gam@livers???

Parlant de série, quelqu'un a t-il vu ce que le père Noël va peut-être m'apporter si je suis sage: "Ash vs Evil Dead"devant paraître mi-décembre?

 

21/11/2016 à 14:12 - L'Edito du dimanche

Je ne suis pas d'accord avec vous deux, je dirais que le compte est bon:

(25x4x7) - 9 - 2 = 689

 

21/11/2016 à 14:09 - La chronique cinéma de Paf ! : L'éternel féminin...

Tu m'as l'air sacrément calé en séries. Si tu n'a pas de chance, je trouverais bientôt le temps d'une chronique sur des séries que tu ignores. A voir.

 

21/11/2016 à 12:45 - La chronique cinéma de Paf ! : L'éternel féminin...

Si je devais regretter de ne pas avoir mentionné quelqu'un, ce serait Rachel Mc Adams que j'aime beaucoup, ne serait-ce que pour sa magistrale Irene Adler.

Quant à M. Benedict, je le fréquente depuis Spygame sans qu'il m'ait jamais laissé un souvenir impérissable de grand second rôle (J'ai dû regarder ce qu'il avait fait et je ne me souviens pas de lui dans aucun des 7 films que j'ai vu où il joue). Je note donc "Marco Polo" sur mes tablettes. Merci pour l'info!

 

14/11/2016 à 07:03 - L'Edito du dimanche

Il y a tout juste un an sortait "Crazy Amy" de Judd Appatow. Je ne saurais trop conseiller à ceux qui ont apprécié ce papier de se précipiter sur les cinq premières minutes de ce film où un père explique à ses deux filles qu'elles en ont forcément marre, au bout d'un certain temps, de telle ou telle de leur poupée, d'où leur désir normal de vouloir en changer et que pour les Papas, c'est pareil... Le reste du film n'est pas à la hauteur de son entrée en matière (notamment sa fin sirupeuse à la Adam Sandler) mais il y a quand même d'excellents moments trashs et cyniques. A voir pour les amateurs d'éditos du Gizmo... ou de sa femme.

 

08/11/2016 à 00:05 - L'Edito du dimanche

Merci les enfants, cela m'éclaire.

Grâce à un passionné, nous avons chaque année dans mon village une "gaming zone" (gamin zone?) où des gosses de 5 à 85 ans viennent jouer ensemble dans une même salle et tout un après-midi à Pacman, asteroid, Lego batman, courses de voiture, ... Grand moment de l'animation du village et formidable outil de partage intergénérationnel.

Faudrait que le Gizmo vienne voir cela mais ça lui fait trop loin paraît-il et en plus, il semble détester les bouseux... Et pourtant, l'homme a de l'esprit à revendre et malgré son jeune âge et son intempérance, peut-être est-il des plus sages puisqu'on peut lire ceci sous sa plume et café sous son fiel:

"Est-ce que toutes ces petites superficialités ne sont pas, au final… fondamentales ? "

 

07/11/2016 à 16:21 - L'Edito du dimanche

Ca a l'air fun et pour reprendre l'idée générale de l'édito, anti-mainstream.

Comme pourrait dire Shrek, vive lan!

 

07/11/2016 à 10:45 - L'Edito du dimanche

J'voudrais pas cafter, mais les rares fois où j'ai physiquement rencontré l'auteur de cet article, il avait aussi les cheveux longs et gras! En outre, iI me reproche constamment mes lectures de jeune (Balzac, Austen, Stendhal, Dumas, Verne, Conan Doyle...) et mon appétence pour certains cinéastes originaux (Von Trier, Bergman, Noë, Seidl, Jodorowski...) qu'il exècre, parfois même par avance, sans avoir jamais vu un seul de leurs films. Comme ca. Par principe. Par esprit de contradiction. Parce que je suis septantenaire et vieux con. Parce que lui et Sylvain détiendraient la jeunesse éternelle grâce à leurs T-Shirts Star Wars qu'ils ont payé plus chers que mes chemises blanches col Mao.

Emplis d'énucléation à la petite cuillère, d'émasculation à la batte de base-ball, de verre pilé dans le coca, ces éditos haîneux contre les porteurs de tongs, les conducteurs de poids-lourds, les femmes à scooter, les provinciaux gallinaçophiles,... ne sont-ils pas la meilleure preuve de l'intolérance fondamentale de cet homme s'arborant djeun en apparence, mais vivant mal en réalité sa déjà vieillesse arrogante qu'il mue volontairement en violences extérieures à lui-même? Pourri avant que d'être mûr.

Comment, comment sa femme si belle et si douce, comment ses enfants si beaux et si bons peuvent-ils supporter au quotidien un tel être? Serait-il différent chez lui at home? Que chez nous, @ Gamalive?

En vérité, je vous le dis, j'en suis à me demander si le 18, il ne va pas voter Jean-Frédéric Poisson!

Pour y avoir également beaucoup joué quand vous étiez petits, je vois bien ce qu'est un jdr papier, mais qu'est-ce qu'un lan?

 

10/10/2016 à 10:22 - L'Edito du dimanche

En vérité, je te le dis, frère Gizmo, tu confonds "religion" et "pratique d'icelle par de pseudo-croyants".

Au risque de te décevoir, quelqu'un qui illustre son prêche cavannesque du dimanche midi par une référence à Dino Risi ne saurait qu'aller en Paradis: le mien. Chacun y fait l'amour avec le prochain qui le souhaite également et entre deux pokers avec Lee Marvin, Céline et Choron, on peut voir "e la nave va" en en discutant après avec Fellini et Marcello.

Bon, c'est vrai, ça va quand même être dur à vivre: nul n'y est hargneux et n'attaque à la petite cuillère ceux qui évoquent la piètre qualité des films de Sly/Rocky...

 

03/10/2016 à 09:47 - L'Edito du dimanche

Appelle-le Yoko, ça fera un cochon d'Inde Ono.

Merci M'sieur pour ce sourire du lundi matin, excellent!

 

19/09/2016 à 10:21 - La chronique cinéma de Paf ! : Where to Invade next

Salut Tyr, longtemps qu'on ne s'est vu!

Pour te répondre en même temps qu'à Sliden & Dieudivin: oui, Moore est à mon sens un patriote, aimant son pays tout autant qu'il critique ce qui, à ses yeux, ne correspond pas à l'idée qu'il s'en fait. "Les hommes du Président" et les journalistes de "Spotlight" étaient à mon sens plus patriotes que les plombiers cubains du Watergate et certains membres des autorités bostoniennes. Ce que je reproche à Moore, c'est sa roublardise et le fait de reprocher à Bush de mentir alors qu'il ne s'en prive pas lui-même dans ses documenteurs. Le considérant comme un satiriste intéressant mais non comme un documentariste majeur, je ne comprends pas d'ailleurs l'engouement qu'il suscite chez les cinéphiles européens et à Cannes, même s'il est vrai que la Palme d'or de copinage industriel lui a été décerné par un autre équipier de Miramar: Quentin Tarantine, grand roublard et plagieur lui-même.

Maintenant, fan de Bloy, Bernanos, Brassens, Desproges, Barré,... et des éditos de Cédric, force m'est d'avouer que j'aime les ronchonneurs comme Moore mais encore faut-il qu'ils aient un certain talent pour s'exprimer, ou à tout le moins pour ce qui est de nous, citoyens de la machine à café, que la critique soit constructive et basée sur des valeurs énoncées en terme de devoirs et de droits. Les français tout notamment me paraissent les champions du fait de se battre pour des droits prétendument acquis, en oubliant qu'ils sont associés à des devoirs. J'aimerais que l'individualisme forcené des sociétés occidentales modernes passe aussi par une reconnaissance que le bien-être acquis et les conquêtes sociales n'est pas un état, mais un devenir dépendant quotidiennement de chaque citoyen. Dialogue, concertation, négociation,... me paraissent plus "démocratique" ou "républicain" que le fait pour le pouvoir politique ou économique de passer en force, que le fait pour les citoyens de répondre avec force grève. Il est de jolies choses en France et en Europe, qui méritent qu'on se batte pour elles, ce qui passe d'abord par la reconnaissance d'icelles: "Glücklich wie Gott im Frankreich" dit un proverbe allemand: heureux comme Dieu en France!

A propos, vous avez vu pourquoi Thor n'a pas participé à la Civil War, c'est fou non?!

 

 


0