NBA 2K15 (PC, PS4, Xbox One, PS3, Xbox 360)

 

Publié le Lundi 13 octobre 2014 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test de NBA 2K15 (PC, PS4, Xbox One, PS3, Xbox 360)

Le dessus du panier

imageMême si le basket ball n’a plus autant d’aura (et d’attrait ?) que les fabuleuses années Magic Johnson ou Michaël Jordan, il reste un sport populaire. D’autant plus que les récentes performances de l’équipe de France très honorables.
Mieux encore : Même si personnellement, vous ne donnez pas dans le short XXL alors que normalement vous portez du M, et que vous trouvez les débardeurs ringards, bref, si le basket ball, en plus d’être une insulte à la mode, n’est pas un sport que vous pratiquez, il faut bien avouer une chose : sur console, ça claque. Une partie de jeu de basket ball, seul ou entre potes, ce sont des heures de plaisir assurés.
 
Et ça tombe bien puisque comme chaque année, 2K Games sort son nouvel opus, baptisé comme on pouvait s’y attendre, NBA 2K15.
 
On va faire vite pour vous en détailler le contenu. Vous pourrez faire, comme d’habitude, des matches simples, saisons, et autres rencontres, en ligne ou hors-ligne. Vous pourrez créer un joueur de toutes pièces et lui faire suivre une carrière NBA. Choix d’équipe, décisions d’évolution de carrière, interviewes… tout est savamment mis en scène. Les modes Mon Manager et Mon équipe vous permettent, eux, de diriger une équipe depuis le banc de touche (vous pourrez aussi décider de jouer les matches) ou de gérer une équipe via un jeu de cartes, un peu à la FIFA Ultimate Team. Ce dernier mode est, de loin, le plus accessoire et n’a, comme pour FIFA, aucun intérêt, notez bien.
 
screenscreenscreen

screen
En premier lieu, on retrouvera comme d’habitude, toutes les équipes de la NBA. Avec tous leurs joueurs. Et toutes leurs stats. L’Euroligue, qui a failli passer à la trappe pour cause de délai forcément serré entre deux moutures, est pourtant bel et bien présente. Votre faute puisqu’apparemment, voyant combien les européens sélectionnaient ces équipes pour jouer, les développeurs ont décidé de se priver de week-ends pour bel et bien l’inclure encore cette année. Mieux : le nombre d’équipes passe de 14 à 25 avec l’arrivée notamment de deux équipes françaises : Nanterre et le SIG (Strasbourg Illkirch-Graffenstaden). Notez que, selon les développeurs, les équipes d’Euroligue, grâce à des contacts avec les coachs européens, respecteront plus le style de jeu des équipes réelles.

Niveau gameplay, le jeu a été revu. Les tirs se font désormais selon un timing précis, visible via une jauge à l’écran, située sous le joueur. Bien plus pratique qu’une gestion au stick, ce système permet également de rapidement prendre le pli, et enquiller les beaux tirs. Pas forcément à chaque fois, mais plus souvent que dans les précédents opus à mon humble avis. Résultat, les scores s’envolent et on a un peu plus l’impression d’avoir un vrai match de NBA, avec les meilleurs joueurs du monde. Attention, hein, ce n’est pas pour cela que vous allez tout réussir et vous en sortir en atteignant les 100 points à chaque rencontre. Loin de là. Mais disons qu’on est mieux dans le match, on ressent mieux les tirs, et finalement, les parties s’en retrouvent bien plus agréables et fun.
 
screenGraphiquement parlant, ce NBA 2K15 est encore plus abouti. Les animations sont plus fluides. Les mouvements plus réalistes. Les joueurs ne semblent plus glisser comme ce put être le cas parfois, sur le parquet. Les actions sont rythmées. Les joueurs sautent, contrent, feintent, interceptent… c’est vraiment bluffant d’un point de vue esthétisme, ambiance, visuel. Shoots, passes, courses, sauts, réceptions, chutes… tout est sublime. Même les bugs de collision semblent avoir disparu… NBA 2K15, d’un point de vue graphisme, a atteint la quasi-perfection. Une vraie claque, bien entendu accentuée sur PC, PS4 ou Xbox One.
 
screenscreenscreen

screenNBA 2K15 n’est pas pour autant dénué de reproches. Bien au contraire. Les introductions vidéo de Shaquille O’Neal et Ernie Johnson sont rapidement lourdingues. Tout l’enrobage, d’ailleurs, de NBA 2K15 est à revoir. Des menus parfois brouillons, des vidéos et animations ratées et bien buggées… Qu’il s’agisse des intros de match franchement mollassonnes, des interviewes ultra-buggées, des bugs de sous-titres, ou des animations foireuses (dans les cinématiques)… c’est un gros point noir. Alors certes, ce n’est « que » de l’enrobage. Ça n’impacte en rien le gameplay et le génie du jeu quand on dirige son équipe sur le parquet. Mais ça fait quand même bien tâche.
On citera aussi quelques bugs dans le mode MG : un joueur blessé qui râle et vous fait une scène parce qu’il ne joue pas assez… des réflexions parfois déplacées ou incongrues…
 
screenA côté de ça, quoi qu’on puisse lui reprocher, NBA 2K15 est la quintessence du jeu de basket ball. Moins de modes de jeux que dans les précédents opus, mais suffisamment pour contenter tout fan qui se respecte. Un gameplay encore plus affiné. Un graphisme exceptionnel. Une bande son tout ce qu’il y a de réussie (préparée par Pharell Williams soit dit en passant). Des tas d’options pour personnaliser votre jeu. Des parties rythmées. Une ambiance de folie… Si vous aimez le basket, si vous voulez vous offrir un des meilleurs jeux de sport sur le marché, voire… allez, n’ayons pas peur des mots, LE meilleur jeu de sport actuellement sur le marché, offrez-vous NBA 2K15. Tout simplement.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

NBA 2K15 (PC, PS4, Xbox One, PS3, Xbox 360)

Plateformes : PC - Xbox 360 - PS3 - PS4

Editeur : 2K Sports

Développeur : Visual Concepts

PEGI : 3+

Prix : 70 €

Aller sur le site officiel

NBA 2K15 (PC, PS4, Xbox One, PS3, Xbox 360)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 9/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu NBA 2K15 (PC, PS4, Xbox One, PS3, Xbox 360) :

0