Deus Ex: Mankind Divided (PC, Xbox One, PS4)

 

Publié le Mardi 30 août 2016 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test de Deus Ex: Mankind Divided (PC, Xbox One, PS4)

Une suite à la hauteur ?

imageFer de lance des jeux vidéo à l’ambiance cyberpunk, Deus Ex revient dans un nouvel épisode, Deus Ex Mankind Divided.

Nous sommes en 2029. L’histoire prend place deux ans après les évènements de Deus Ex Human Revolution. Plus que jamais, l’humanité se scinde en deux « espèces » : les augmentés, qui bénéficient de membres ou implants qui leur permettent d’améliorer leurs capacités physiques, et les humains « normaux ». En effet, après cette affaire d’implants qui ont forcé leurs porteurs à commettre des violences, le monde n’a plus confiance et une méfiance, qui s’est muée en haine, a conduit la population à créer une sorte d’apartheid envers les augmentés. Ceux-ci se retrouvent bien souvent sous le coup d’innombrables interdits, et sont regroupés dans des sortes de ghettos.
Adam Jensen, notre héros, a intégré la Task Force 29, une unité anti-terroriste. Lui-même faisant partie des « augmentés », il traque les terroristes, bien souvent porteurs d’implants, et dont les actes sont perpétrés pour dénoncer la situation de rejet et de violences qu’ils subissent.
Le jeu débute d’ailleurs par un attentat, à Prague, ville connue pour abriter de très nombreux augmentés.

Jeu de rôle se déroulant dans un « monde » ouvert, vous laissant plus ou moins libre de vos mouvements, Deus Ex Mankind Divided n’en oublie pas pour autant son scénario. C’est d’ailleurs là le point fort du jeu. Un scénario complexe, formidablement mené, avec ce qu’il faut de questions existentielles, de rebondissements, d’interrogations, de situations qui vous placent face à des choix cornéliens… Le monde est gris. Rien n’est tout beau ou tout moche. Il n’y a pas de bonne ou mauvaise décision. Juste des décisions qui ont des conséquences. Et ce sera à vous de les assumer. Même les quêtes annexes, qui fourmillent tout au long du jeu, vous placent souvent face à un problème de conscience.
Porté par une ambiance exceptionnelle, le jeu instaure rapidement un climat de tension qui ne vous quittera plus jusqu’à la conclusion finale. Vous évoluez dans un monde au bord de la rupture. Et le ressentez parfaitement. Reste à savoir si vous serez l’artisan de cette rupture ou non.


screenSi techniquement, le jeu est très inégal et est, finalement, loin d’être une claque visuelle ou un enchantement de tous les instants, et ce malgré un level design souvent inspiré, les nombreux détails, les innombrables objets à consulter et qui seront, ou non, utiles dans votre quête, sans oublier la population, importante, que vous croiserez, renforcent cette immersion dans un monde vivant, mais où la violence, latente, n’attend qu’une étincelle pour exploser.

Bref, plus qu’un jeu, Deus Ex Mankind Divided est un monde. Un monde captivant avec une ambiance de folie. La direction artistique a réussi à sublimer l’excellente impression laissée par le précédent épisode. Ce qui n’est pas un mince exploit, croyez-moi.

screenEt même, si comme on le disait précédemment, le jeu souffre d’une réalisation en dents de scie, en témoignent les bugs, les ralentissements, quelques textures grossières et les animations des personnages qui sont largement perfectibles, tous ces petits soucis techniques n’empêchent pas une parfaite immersion et de nous proposer un monde palpable, auquel on croit réellement.

Côté gameplay, le jeu offre une nouvelle fois cette possibilité de choisir entre comportement furtif ou bourrin. Vous pourrez y aller comme un Gros Bill, et défourailler dans tous les sens. Un bon petit arsenal, customisable et améliorable au fil du jeu, proposant différents modes de tirs, est disponible et vous donnera entière satisfaction. De quoi bien s’amuser si vous choisissez cette voie.
Mais avouons-le, si vous vous la jouez puriste, vous privilégierez la discrétion. Et Deus Ex, avec son level design aux petits oignons, regorgent de détours, de petits passages, et de zones propices à la furtivité. C’est un jeu qui vous permet de prendre le temps d’analyser le terrain, de bien faire attention à votre environnement, et en profiter au maximum. Il est d’ailleurs tout à fait possible de finir le jeu sans tuer qui que ce soit, boss compris.

screenscreenscreen

screenVotre manière de jouer définira bien entendu votre évolution. Au fil de l’expérience glanée, vous pourrez améliorer vos « pouvoirs ». Armure renforcée, « Bullet Time » pour les bourrins, invisibilité ou arme non létale pour les discrets, pour ne citer que quelques exemples.

Mais tout aussi exceptionnel soit le jeu, tout n’y est pas parfait non plus. Outre la réalisation technique perfectible, notons une IA aux fraises la plupart du temps quand on se la joue furtif. Les gardes réagissent peu, même quand on s’occupe d’un des leurs à moins de deux mètres… Et même s’ils viendront jeter un œil si vous êtes trop bruyant, il sera plutôt facile de les neutraliser.

screenIdem pour la version française, mauvaise. Dialogues pas toujours bien pensés, doublages non convaincants… franchement, on espérait mieux pour un jeu de cette envergure. Ne pas prendre de professionnels pour doubler un jeu, c’est forcément moins cher, mais le résultat s’en ressent. Grave. Et c’est d’autant plus dommage que cela nuit réellement à l’ambiance. Quant à la V.O., impeccable, elle, elle ne jouit malheureusement pas de sous-titre français.

Au final, donc, Deus Ex Mankind Divided est un formidable jeu, mais qui cumule pas mal de petits défauts. Rien de rédhibitoire toutefois. L’expérience vaut largement le coup. Il est même un poil meilleur que le précédent opus, serait-on tenté de dire. Plus immersif. Avec un scénario parfaitement mené et une ambiance formidable.

Enfin, notez qu’un mode multi, se déroulant dans un décor minimaliste, est disponible. Missions furtives ou bourrines, augmentations à débloquer… le tout pour accéder à un leaderboard mondial. Simple et efficace.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Deus Ex: Mankind Divided (PC, Xbox One, PS4)

Plateformes : PC - Xbox One - PS4

Editeur : Square Enix

Développeur : Eidos Montréal

PEGI : 18+

Prix : 60 €

Aller sur le site officiel

Deus Ex: Mankind Divided (PC, Xbox One, PS4)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Deus Ex: Mankind Divided (PC, Xbox One, PS4) :

0