Assassin's Creed, la critique du film

 

Publié le Mardi 20 décembre 2016 à 12:00:00 par Sylvain Morgant

 

Assassin's Creed, la critique du film

Une adaptation de jeu vidéo ratée mais un film d'action potable ?

imageDepuis des siècles, deux groupes s'affrontent pour l'avenir de l'humanité.

D'un côté les Templiers, qui veulent avilir les hommes à l'aide des artéfacts d'une très ancienne civilisation. Ils utilisent leurs immenses richesses et des technologies très avancées pour parvenir à leurs fins. Le but ? Eliminer le libre-arbitre pour convertir les masses à leurs croyances et ainsi éliminer tout bellicisme…

De l'autre les Assassins, qui luttent dans l'ombre et de façon violente pour contrer les actions des Templiers. Ils sont prêts à tous les sacrifices.

Grace à une machine, l'Animus, les Templiers sont à même de fouiller dans la mémoire génétique des individus pour trouver l'emplacements d'artéfacts que leurs ancêtres auraient eus en leur possession.

Quand ils mettent la main sur Callum Lynch, descendant d'une célèbre lignée d'Assassins, et l'envoient dans l'Animus, les Templiers savent qu’ils seront bientôt capables de mettre la main sur la Pomme d'Eden, le plus puissant des artéfacts.

Mais on ne met pas un Assassin potentiel dans l'Animus sans conséquence…


screenEt une adaptation de jeu vidéo en film de plus !

Assassin's Creed rejoint donc la liste de plus en plus importante des adaptations cinématographiques d'une œuvre vidéoludique. Pour le meilleure ou pour le pire ?

Le film est réalisé par Justin Kurzel et il retrouve deux acteurs de son Macbeth : Marion Cotillard et Michael Fassbender. Jeremy Irons, Ariane Labed, Brendan Gleeson et Charlotte Rampling complètent le casting. On notera aussi la présence de Michael K. Williams. Globalement du beau monde, même s'il faut le reconnaitre, beaucoup n'ont que peu de présence à l'écran ou de lignes de dialogue. Voire les deux. Et globalement, on n’a rien à redire de Michael ni Marion. Les deux protagonistes principaux font très bien leur job, sans en faire des caisses ni ne donner l'impression qu'ils sont là pour leurs chèques. Leur prestation est sobre, classe, et sert parfaitement le propos.

screenL'histoire est un remake du tout premier Assassin's Creed. Mais avec des personnages inédits. Ne vous attendez pas à retrouver Desmond, Lucy & Co. Ici les personnages ont été créés pour cet univers cinématographique. C’était sûrement l'un des meilleurs choix à faire. En tout cas, il fonctionne ici parfaitement. Cela permet aux novices de découvrir le film sans avoir à se taper tous les jeux pour comprendre le propos, et aux fans de retrouver les éléments principaux sans passer leur temps à comparer image par image films et jeux. Un bon exemple, l'Animus est totalement repensé, passant d'un lit/fauteuil à un bras articulé couplé à des projecteurs. Et bien que ce fut l'une de nos grandes craintes lors de la promo, passée la première surprise, au final, cela rend plutôt bien. D’ailleurs, globalement, l'histoire passe bien, sans gros problème de cohérence.

Ce qui n’en fait pas pour autant un bon film.

screenscreenscreen

screenEt son plus gros problème vient clairement du montage, doublé d’un déséquilibre fâcheux entre les scènes contemporaines et les scènes « Historiques ». Les passages durant l'Inquisition Espagnole sont trop peu nombreuses, courtes, quasiment sans dialogue et presque anecdotiques. Elles comportent le plus gros des scènes d'action, de parkour et de cascades. Au final, on a l’impression d’avoir un film contemporain légèrement chiant car très porté sur l’explication de la guerre Templiers/Assassins et des répercutions éventuelles sur le monde qui nous entoure, entrecoupées de scènes d’action qui se déroulent dans le passé, jetées comme un cheveu sur la soupe.

L’ensemble est mal ficelé, indigeste et ce sont finalement les personnages les plus intéressants, ceux Historiques, sur lesquels on en apprend le moins. Mention spéciale pour la femme Assasssin, dont on n’apprend rien, et qui était pourtant très charismatique. Ubisoft l’avait pourtant bien compris, corrigeant le tir dans les épisodes suivants du jeu vidéo, en accordant plus de temps aux retours en arrière plutôt qu’aux évènements se déroulant à notre époque. Les scénaristes auraient dû bien plus communiquer avec les développeurs.

screenEt il y a d’autres choses pénibles dans le film. Les effets spéciaux usés et abusés, à grands renforts de poussière numérique. Les plans aériens réutilisés plusieurs fois. Le saut de la foi complètement mis de côté jusqu’à être évoqué – mais non montré intégralement – de manière étrange et fort peu à-propos. Sans parler des incohérences scénaristiques : Pourquoi par exemple, les Templiers gardent en vie, dans leurs locaux, en semi-liberté des Assassins dont cela se voit à des kilomètres qu'ils vont tenter de tuer tout le monde à la moindre occasion, alors qu’ils n’ont plus besoin d’eux ? Pourquoi dans la salle des « types qui ont pété les plombs et sont désormais des légumes », on en retrouve un qui semble avoir toutes ses facultés mentales ? Ou encore le comportement très caricatural du personnage joué par Jeremy Irons, et du scénario qui sombre dans le prévisible et déjà-vu lorsqu’il prend les choses en main.

Le film fourmille de bonnes idées. Et reprend avec brio le thème et le fonctionnement des jeux Assassin’s Creed. Il avait donc tout pour être une adaptation réussie. Mais des mauvais choix, un montage raté, un gros déséquilibre et surtout un manque total de liant entre les deux époques, viennent plomber l’ensemble.

Les fans seront déçus… Mais à l’opposé, la plupart des défauts ici cités passeront sans doute inaperçu pour ceux qui ne connaissent pas – ou peu – le jeu vidéo. Du coup, ceux-là trouveront sans doute qu’il s’agit d’un bon film d’action.

Quoi qu’il en soit, la fin laissant présager d’une suite, on espère qu’elle sera bien mieux construite.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Assassin's Creed, la critique du film

Plateformes :

Editeur : Twentieth Century Fox France

Développeur : Justin Kurzel

PEGI : 7+

Prix : Cinema

Assassin's Creed, la critique du film

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 6/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Assassin's Creed, la critique du film :

0