Beauté cachée, la critique du film

 

Publié le Mercredi 21 décembre 2016 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Beauté cachée, la critique du film

Beau à en pleurer

imageHoward Inlet avait tout pour réussir. A la tête d’une entreprise publicitaire, il était talentueux, riche, bien dans son travail, et choyait ses employés.
Puis sa vie a basculé. Il y a deux ans, sa fille est morte.

Dépressif, n’ayant plus goût à rien, peinant à dire ne serait-ce qu’un mot, il passe ses journées au bureau, à monter de grosses structures de dominos puis à les renverser, pour ensuite recommencer… Le soir, il rentre chez lui et écrit des lettres à la Mort, à l’Amour et au Temps.
Ses collègues et associés ne savent plus quoi faire pour l’aider. Mais le temps presse : la société risque de péricliter. L’attitude de Howard fait fuir les clients.

Whit, Claire et Simon, ses proches, élaborent alors un dernier stratagème. Pour sauver l’entreprise. Pour aider leur ami. Et peut-être, finalement… pour s’aider eux-mêmes aussi…

Beauté cachée est le film larmoyant de cette fin d’année. Signé David Frankel, il réunit un casting trois étoiles : Will Smith dans le rôle principal, Edward Norton, Kate Winstlet, Keira Knightley, Helen Mirren, auxquels on peut rajouter Michael Peña, Naomie Harris et Jacob Latimore.


Difficile d’en dire plus, question résumé, sans dévoiler des moments-clefs ou des éléments importants du scénario, moments qu’il vaut mieux découvrir par soi-même en regardant le film. Parce qu’il faut aller voir ce film. Et ce, pour tout un tas de raisons :
  • screenParce que l’histoire, bien qu’infiniment triste, vous touchera. Elle vous touchera d’autant plus si vous êtes père ou mère.
  • Parce que les acteurs sont excellents. Will Smith est exceptionnel. Certains diront qu’il n’est jamais aussi bon que lorsqu’il n’a rien à dire. Toujours est-il que son jeu, tout en retenue, est touchant. L’histoire de cet homme est bouleversante. Et l’acteur n’en fait ni trop, ni pas assez. Il est juste. Et on pourrait dire cela, finalement, de tous les autres acteurs. Edward Norton est brillant et lui aussi joue avec justesse cet homme déchiré entre l’envie de sauver son entreprise, le désarroi face au comportement de son ami et la peine face à une situation privée compliquée. Helen Mirren est Helen Mirren. Il n’y a pas grand-chose à rajouter sur cette grande actrice. Michael Peña est touchant de sincérité. Kate Winstlet a un rôle plus léger, sans doute, mais pas moins attachant. A casting trois étoiles, performance quatre étoiles.
  • screenParce que tout aussi dramatique soit l’histoire de ce film, elle est traitée avec justesse et avec une infinie tendresse pour ses personnages.
  • Parce que l’on n’avait pas vu venir le dénouement final.
  • Parce que les dernières images laissent une place à l’imaginaire, et que c’est une très bonne idée.
  • Parce qu’on a pleuré devant le film.
Et s’il vous faut une dernière raison pour laquelle aller voir Beauté Cachée : parce qu’il n’y a pas d’effets spéciaux à outrance et que ce magnifique film mérite d’avoir une place au beau milieu de ces sorties de films d’action qui se passent dans une galaxie lointaine, très lointaine…. ou encore au temps de l’Inquisition à sauter de toits en toits avec des pirouettes parce que c’est plus stylé.

Beauté cachée ? Beauté tout court.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Beauté cachée, la critique du film

Plateformes :

Editeur : Warner Bros. France

Développeur : David Frankel

PEGI : 7+

Prix : Cinema

Beauté cachée, la critique du film

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Beauté cachée, la critique du film :

Derniers Commentaires

- L'Edito du dimanche par Cedric Gasperini

- L'Edito du dimanche par ilyon

- L'Edito du dimanche par ilyon

- L'Edito du dimanche par dieudivin

- L'Edito du dimanche par jymmyelloco

- L'Edito du dimanche par Tidus

- L'Edito du dimanche par Sheha

0