La Belle et la Bête, la critique du film

 

Publié le Mardi 21 mars 2017 à 12:00:00 par Sylvain Morgant

 

La Belle et la Bête, la critique du film

Histoire éternelle

imageQuelque part en France, vers la fin du XVIIIe siècle, vit Belle. C'est une jeune femme magnifique et intelligente.

Malheureusement pour elle, le village où elle et son père vivent n'est qu'un ramassis de bouseux incultes. Il n'y a guère que le libraire qui permet à Belle de voyager et rêver à travers ses livres.

Encore plus malheureux pour la belle, elle doit subir les avances du gros lourdos de Gaston, ancien soldat et chasseur au QI de bulot cuit mais aux muscles saillants.

Alors, quand elle apprend que son père est retenu prisonnier dans un château non loin de là, la jeune fille se précipite à son secours, quitte à devoir échanger sa place dans la prison.

Ce qu'elle ne sait pas par contre, c'est que l'immonde maître des lieux, appelé la Bête vu son physique, est en réalité un beau prince à qui l'on a jeté un sort en raison de son orgueil et son insensibilité. Un sort qui a touché aussi les habitants du château.

Seule façon pour la Bête de redevenir humain ? Que quelqu'un l'aime malgré son apparence.

Belle arrivera-t-elle a aimer la Bête ?


screenEt hop, la nouvelle adaptation en prise de vues réelles d'un classique Disney est arrivé ! Ce coup-ci c'est donc le mythique "La Belle et la Bête" qui débarque sur nos écrans.

Belle est joué par Emma Waston, Bête par Dan Stevens, Gaston par Luke Evans, Le Fou par Josh Gad, Kevin Kline est Maurice, Ewan McGregor et Ian McKellen sont respectivement Lumière et Big Ben tandis qu'Emma Thompson est Mme Samovar. Et c'est réalisé par Bill Condon.

Alors, est-ce que cette version live vaut le coup ? Ou n'est-ce qu'un coup marketing ?

Tout d'abord, on retrouve les décors et les costumes du dessin animé. Nous sommes en terrain connu quoi. Le film est une vraie adaptation du dessin-animé Disney, et non pas du conte tel que Cocteau avait pu nous le raconter.

screenMais nous ne vous inquiétez pas, il y a quand même plein de petites modifications ou mises à jour pour actualiser le film. Belle est moins tête en l'air, plus rebelle et plus dégourdie. Elle est aussi créatrice, non pas de mode, mais d'objets pour faciliter sa vie et celle de son père. La Bête est un peu moins imposante, son visage plus humain.  Le Fou est gay et amoureux de Gaston. D'autres modifications ont été apportées. Sur les chansons, qui ont été rallongées par l'ajout de nouvelles séquences. Quelques scènes supplémentaires font aussi leur apparition.

Mais on ne va pas se mentir, on est quand même presque en face d'un copier-coller du dessin animé.

Du coup, on pourrait être déçu. Mais non.

screenMême quand on est un grand con de 35 ans, on se prend à chanter, à danser, à reprendre les dialogues, à avoir les larmes aux yeux. On retrouve l'ambiance et la musique de notre enfance. Et la magie opère toujours autant.

On tombe sous le charme d'Emma, on a envie d'être assis à sa place quand on nous présente notre dîner, on a envie d'être dans la salle quand Le Fou déclame ses tirades à Gaston. On a envie d'être dans le film et pas dans la salle quoi !

Le seul problème du film, si on veut chipoter, c'est l'accent des acteurs, anglais ou américains, lorsqu'ils prononcent des mots français. Ça vrille les tympans. Peut-être la VF sera-t-elle pour une fois plus douce aux oreilles.

A part ça, c'est un plaisir de retrouver ce grand classique de Disney en version live.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

La Belle et la Bête, la critique du film

Plateformes :

Editeur : The Walt Disney Company France

Développeur : Bill Condon

PEGI : 3+

Prix : Cinema

La Belle et la Bête, la critique du film

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu La Belle et la Bête, la critique du film :

0