Seven Sisters, la critique du film

 

Publié le Mercredi 30 août 2017 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Seven Sisters, la critique du film

Puissance 7

imageEn 2073, la Terre est au bord de l’implosion. La surpopulation a engendré d’immenses vagues de famines. Pour y pallier, les scientifiques ont créé de nouvelles races OGM de fruits et légumes, afin de booster les cultures et parvenir à nourrir tout le monde. Mais ces OGM ont eu l’effet inverse : ils ont rendu les femmes plus fertiles et elles accouchent désormais de jumeaux – au mieux – voire de triplés, quadruplés, quintuplés… voire plus.

Pour contenir cette explosion démographique qui pourrait être fatale à l’humanité, le Gouvernement, sous l’impulsion du leader charismatique Nicolette Cayman, a créé le Bureau d’Allocation des Naissances et imposé une politique de l’enfant unique. Les frères et sœurs sont systématiquement « cryogénisés » en attendant que la démographie baisse et qu’ils puissent vivre décemment. Les contrevenants sont systématiquement traqués et punis.

Pourtant, Terrence Settman ne peut s’y résoudre. Sa fille est morte en donnant naissance à des septuplées. Sept petites filles qu’il décide d’élever seul, reclus dans un appartement. Baptisées chacune d’un jour de la semaine (Monday, Tuesday, Wednesday…), elles partagent toutes la même identité : Karen Settman, ne sortant chacune dehors que le jour de leur prénom.

Pendant 30 ans, le secret est bien gardé. Et ce malgré les inévitables dissensions qui subviennent régulièrement entre les sœurs, chacune ayant son propre caractère.

Jusqu’au jour où Monday disparaît.

Ses sœurs n’ont d’autre choix que de se lancer à sa recherche. Quitte à mettre leur existence même en péril…


screenSeven Sisters est un film signé Tommy Wirkola, à qui l’on doit Dead Snow 2 ou Hansel et Gretel : Witch Hunters. Il met en scène Noomi Rapace, qui incarne les 7 sœurs, mais aussi Glen Close et Willem Dafoe. On peut rajouter Marwan Kenzari et l’increvable, au sens propre dans le film, Christian Rubeck, pour les rôles les plus importants de ce long-métrage.
Un long-métrage un peu particulier, puisqu’il est sorti sur Netflix aux USA, alors qu’il débarque au cinéma chez nous… On pourra aussi s’étonner, notez bien, du choix du titre français puisqu’en v.o., il s’intitule « What happened to Monday ».

Mais qu’importe. Ce film à mi-chemin entre l’anticipation et la SF est littéralement porté par Noomi Rapace qui signe une prestation convaincante et assez bluffante. On sait qu’il n’y a qu’une actrice pour jouer les 7 sœurs. Et pourtant, pas une seule fois cette donnée ne vous fait sortir de l’histoire. L’actrice les joue avec brio et les effets spéciaux sont suffisamment bien fichus pour qu’on y croie totalement. Chacune a son caractère, et bien entendu, son type de fringues, histoire qu’on puisse les reconnaître et les identifier au premier coup d’œil, mais Noomi Rapace réalise un véritable exploit en les incarnant parfaitement.

Willem Dafoe est impeccable mais son rôle, assez secondaire et cantonné au début du film, aurait sans doute mérité d’être un peu plus développé. En tout cas, lui aussi crève l’écran à chaque scène.
On n’en dira pas autant de Glenn Close, dont l’interprétation manque clairement de finesse, pour un rôle bien trop caricatural. L’actrice aurait pu apporter au personnage plus de subtilité et de failles, ce qu’elle échoue totalement à faire.

screenCe n’est d’ailleurs pas le seul reproche à faire au film : Des trous dans le scénario, quelques raccourcis faciles, un manque de liant (on aurait aimé plus de scènes avec les sœurs jeunes pour s’y attacher un peu plus) et des scènes d’action parfois un peu trop étirées. Scènes d’action qui pourtant valent, pour certaines, leur pesant de cacahuète et leurs litres d’hémoglobine.
Au final, on a quand même du mal à s’identifier et à s’attacher aux héroïnes de cette histoire pourtant originale et relativement bien pensée dans l’ensemble.

Ce n’est pas pour ça que Seven Sisters est un mauvais film. Au contraire. S’il n’atteint pas des sommets et ne restera pas dans les annales des films d’anticipation, il reste un bon divertissement, avec quelques intéressants rebondissements, un bon mélange de thriller et d’action. On passe donc un bon moment.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Seven Sisters, la critique du film

Plateformes :

Editeur : SND

Développeur : Tommy Wirkola

PEGI : 12+

Prix : Cinema

Seven Sisters, la critique du film

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 6/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Seven Sisters, la critique du film :

0