Carbone, la critique du film

 

Publié le Mercredi 1 novembre 2017 à 12:00:00 par Sylvain Morgant

 

Carbone, la critique du film

14 ?

imageAntoine Roca est un chef d'entreprise au plus mal. La société qu'il a héritée de son père est au bord du dépôt de bilan.

Roca, en froid avec sa femme et sa belle-famille qui le méprisent, passe ses soirées avec ses amis Simon et Eric Wizman.

Son ami et comptable Laurent Melki lui permet de récupérer une jolie somme grâce à la bourse du carbone, l'entreprise n'ayant pas utilisé tous ses quotas d'émission carbone.

Alors, pour sauver sa société, Roca à une idée. Frauder le système d'échange des quotas carbones en achetant hors TVA à l'étranger avant de revendre avec TVA en France.

Pour cela Roca, Melki et les frères Wizman, vont devoir montrer tout un tas de sociétés fictives et investir énormément d'argent.

Argent qu'ils vont devoir emprunter à un criminel notoire.

Contre toute attente, la fraude leur rapporte des millions et mêmes des milliards.

Mais Roca va voir tout son système s'écrouler quand les rancœurs, les haines et les trahisons vont précipiter sa chute...


screenInspiré par l'affaire de la fraude à la TVA sur les quotas de carbone, qui se déroula entre novembre 2008 et juin 2009 et qui au passage couta 1,6 milliards d'euros à la France, Carbone est un thriller policier d'Olivier Marshal.

Pour Carbone, Marshal a ramené du beau monde : Benoît Magimel, Laura Smet, Gringe, Michaël Youn, Gérard Depardieu, Dani, Patrick Catalifo, Moussa Maaskri, Catherine Arditi, Idir Chender. Soit un casting impressionnant. Magimel et Depardieu sont impressionnants de charisme, de force et sont au top de leur forme. D'acteur, parce que physique, c'est pas sûr... Gringe et Idir Chender, qui jouent les deux frangins amis de Magimel, sont aussi excellents. Quant à Youn, si son rôle est un peu plus petit, il complète parfaitement cette bande d'escrocs. Dany, la matriarche, avec sa voix si particulière n'est pas en reste.

screenL'histoire, romancée et remodelée par Olivier Marshal, pour rendre les personnages moins antipathiques, est donc inspirée de cette fraude massive (rassurez-vous, tout a bien fini dans la réalité, nos impôts ont servi à rembourser les 1,6 milliards…).
Le réalisateur a gardé les éléments (comme les violences faites sur le personnage de Laura Smet ou la fusillade) mais les a remis dans un contexte différent. De même, l'escroquerie est simplifiée pour que le grand public la comprenne mais les grandes lignes sont là. Mieux, c'est Michaël Youn qui nous l'explique, et on comprend !

Les rares soucis viennent de quelques scènes où l'on a un peu de mal à comprendre les réactions des personnages, pas forcément logiques. Mais rien de bien grave cependant, rien qui ne vienne gâcher le film.

Bref, Carbone est un très bon film noir, porté par une histoire prenante et des acteurs au top. C’est français et c’est bon. Bref, allez le voir.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Carbone, la critique du film

Plateformes :

Editeur : EuropaCorp Distribution

Développeur : Olivier Marchal

PEGI : 7+

Prix : Cinema

Carbone, la critique du film

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 7/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Carbone, la critique du film :

0