Uncharted 2 : Among Thieves (PS3)

 

Publié le Mardi 29 septembre 2009 à 20:00:00 par Cedric Gasperini

 

Uncharted 2 : Among Thieves (PS3)

Le meilleur jeu de l'année ?

imageDescendant de Francis Drake, Nathan Drake a retrouvé le trésor de son ancêtre et peut, désormais, couler des jours heureux au soleil, cocktail en main. C’est en effet l’histoire que nous a déjà conté le premier jeu Uncharted, qui reste encore aujourd’hui l’un des meilleurs jeux d’aventure/action pour Playstation 3.
Sauf que…
Se la couler douce, ce n’est pas forcément le truc de Nathan. Aventurier dans l’âme, il est toujours à la recherche de sensations fortes. Et des sensations fortes, il va en connaître.

Uncharted 2 : Among Thieves s’ouvre sur une scène qui va vous couper le souffle. Un accident de train, en pleine montagne. Les wagons dévalent une pente enneigée et l’un d’entre eux se retrouve suspendu en haut d’une falaise. Nathan, notre héros, est suspendu à un morceau d’acier. La neige tombe. Et tandis qu’il va jouer aux filles de l’air, tentant de grimper vers le sommet pour retrouver la terre ferme, le wagon grince. Des morceaux tombent alentours. Des barres d’acier se tordent. Le wagon tombe par à-coups… il faut être agile, sauter, grimper, courir… et surtout, prier.
Une ouverture qui va vous scotcher à votre manette de jeu et vous laisser un grand sourire de satisfaction sur les lèvres. Et vous faire détester la SNCF, aussi.

Flashback…
Nathan retrouve Harry, un vieux pote, et Chloe, une ancienne conquête qui ne va pas tarder à retomber dans les bras du charmant aventurier. Harry entraîne Nathan dans un nouveau coup : En 1292, Marco Polo revient de Chine avec 14 bateaux et plus de 600 passagers. A son arrivée en Europe, ne restent qu’une vingtaine de survivants et un seul navire. Marco Polo ne révèlera jamais ce qu’il advint du reste de l’équipage et des navires. Et ça, c'est une histoire vraie. 
Mais voilà, il n’y a pas de doute là-dessus, Harry en est persuadé, les 13 autres navires contenaient les richesses de l’Empereur Kubilai Khan et ils ont été cachés quelque part. Un des indices de cette cachette se trouve dans une lampe à huile, enfermée dans un musée en Inde. Parce que dans les lampes, parfois, il n'y a pas de génie. Même sans bouillir. Vous voilà donc à sauter de toit en toit, et alterner discrétion et bon petit coup derrière la nuque pour échapper à la vigilance des gardiens. Jusqu’à ce que vous retrouviez la lampe et, avec elle, la preuve que Marco Polo détenait la fameuse Pierre de Chintamani, qui ouvrirait les portes de la cité de Shambhalla, où les voyageurs découvriront gloire, richesse et puissance.
Votre bonheur sera toutefois de courte durée : Harry vous trahi et vous plante sur place. Résultat, vous allez en prison, allez directement en prison et ne touchez pas 20 000 €, mais croupissez pendant 3 mois dans les geôles indiennes jusqu’à ce que Sully, votre ami de toujours, vienne vous en sortir. Et là va commencer votre quête de vengeance. Et elle passera par le fait de trouver cette fameuse pierre avant vos ennemis…

imageUncharted 2 reprend les mêmes principes que le premier jeu : un mélange de scène de grimpette sur les toits, les murs, et quelques affrontements avec les forces ennemies. Cette fois, pourtant, le résultat est beaucoup plus digeste. Les combats sont nettement mieux distillés, moins longs, moins lourdingues. Mieux encore : la jouabilité a été revue et, finalement, on dirige Nathan avec précision, que ce soit pour se battre, pour tirer avec une arme, jeter une grenade, ou encore pour faire l’acrobate sur les parois rocheuses. Niveau armes, elles sont très nombreuses et c’est une déchirure de savoir que vous ne pourrez en porter que deux : un fusil et un pistolet.
Et la mayonnaise ne prend pas seulement mieux, elle est aussi bien plus goûteuse. La raison en est simple : les développeurs ont poussé à l’extrême leur talent de narrateurs. Car Uncharted 2 n’est pas seulement un jeu, c’est aussi un film. Avec ses 90 minutes de cinématiques qui s’intègrent fabuleusement dans l’histoire, c’est un jeu auquel on joue, mais que l’on regarde aussi avec plaisir. Le scénario a été soigné et est carrément digne des plus grands films Hollywoodiens, des Indiana Jones et autres films de ce genre. Il y a des personnages charismatiques, des situations passionnantes, des rebondissements, de l’humour… tout est là. On se laisse emporter avec un plaisir non feint dans cette rocambolesque aventure. Et on y croit. Surtout que les angles choisis par la caméra, et ses mouvements, sont comparables à ceux d’un film.

Mieux encore. Uncharted 2 est beau. Très beau. Les décors, les effets… on en prend vraiment plein les yeux, tout au long du jeu.

screenAlors forcément, il y a quelques petits défauts que l’on peut citer… Un petit manque de précision au niveau de la visée… Une caméra qui, très rarement, mais ça peut arriver, se barre ou prend un angle pas forcément évident pour le joueur. Le fait que les angles choisis, d’ailleurs, pour cette caméra, offrent souvent une aide aux joueurs en leur disant où il faut aller, alors que le jeu est déjà assez facile comme ça (préférez dès le départ le niveau de difficulté le plus élevé pour en augmenter la durée de vie). Des ennemis qui ont un déplacement très scripté.

Mais ces petits défauts n’entacheront pas le sentiment final que nous avons entre les mains le meilleur jeu de cette année. Il faudra bien entendu attendre la sortie de grosses cylindrées comme Call of Duty : Modern Warfare 2 ou Assassin’s Creed 2 pour avoir un avis définitif sur la question, mais cet Uncharted 2-là est tellement bon qu’il mérite largement qu’on investisse dans une PS3 si ce n’est pas déjà le cas. D'ailleurs, pour faire une petite parenthèse sur la durée de vie, soyons clairs : Il y a des jeux qui, même avec une petite dizaine d'heures de jeu solo comme c'est le cas ici, en valent largement des qui proposent vingt ou trente heures de jeu. Et Uncharted 2 est de ceux-là. D'autant plus que, peut-on encore parler de durée de vie alors qu'il propose, en plus, une partie multijoueurs ?

screenOn finira enfin par parler de plusieurs autres petites choses : les doublages des personnages, excellents, qu’ils soient en version originale ou même en français. Le voyage que vous allez faire : de l’Inde au Tibet, de la jungle à la ville, en passant par les neiges, les cavernes… et bien entendu, Shamballa. Vous irez de découverte en découverte, toujours avec le même émerveillement.
Et enfin, le multijoueur. Très réussi, il permet dans 7 cartes somptueuses, de nombreux modes de jeux (une dizaine, allant du deathmatch solo ou en équipe à du capture de zone, pour ne citer qu’eux), de passer d’excellents moments entre amis (le système de groupes pour retrouver ses potes est bien fait, d’ailleurs). Vous pourrez même récolter grâce à vos exploits de l’argent pour améliorer vos armes. Un multi très complet, bien foutu, et qui décuple donc la durée de vie du jeu. On attend avec impatience le contenu gratuit (personnages, armes) que les développeurs ont promis, et de nouvelles cartes pour pouvoir s’affronter.

Pour conclure, Uncharted 2 est LE jeu de cette fin d’année, qu’il faut absolument acheter. Vous voilà prévenus.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Uncharted 2 : Among Thieves (PS3)

Plateformes : PS3

Editeur : Sony

Développeur : Naugthy Dog

PEGI : 16+

Prix : 70 €

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 9/10

 

 

Images du jeu Uncharted 2 : Among Thieves (PS3) :

0