Mission Impossible Fallout, la critique du film

 

Publié le Mardi 31 juillet 2018 à 12:00:00 par Sylvain Morgant

 

Mission Impossible Fallout, la critique du film

Tom est grand

imageQuelques temps après avoir arrêté Salomon Lane, ancien agent Britannique qui a détourné une opération du nom de Syndicat pour en faire une organisation criminelle, Ethan Hunt et son équipe continuent de pourchasser les reliquats de cette organisation.

Malheureusement, en faisant le choix de sauver un membre de son équipe plutôt que de réussir sa mission, Hunt perd la trace d'ogives nucléaires.

Ce faisant, la nouvelle directrice de la CIA, Jane Bayer,  met en doute les motivations et la loyauté de Hunt. Elle lui ordonne d'intégrer l'agent August Walker, connu pour être un assassin brutal, à son équipe pour arrêter le Syndicat une bonne fois pour toutes et récupérer les ogives.

Mais rien n'est impossible pour Ethan Hunt.

Encore une fois réalisé par Christopher McQuarrie, comme l'épisode précédent, nous sommes avec Fallout, devant le premier Mission Impossible qui est une suite directe du précédent volet. Un peu comme Quantum of Solace l'avait été pour Casino Royale chez 007. Et pour rester dans le parallèle avec l'agent au permis de tuer, ce Mission Impossible : Fallout a quelques parfums en commun avec un certain Skyfall… ce qui nous donne l'impression d’assister à la fin d'une ère sur les chapeaux de roues. Une sorte de baroud d'honneur. Avant l’épisode de trop ?

En tout cas, quelle forme cet Ethan !


screenAlors oui, le scénario est toujours à base de MIF désavoué, de trahison, de Hunt et son équipe qui sauvent le monde de l'annihilation à la dernière seconde. Mais on est quand même là pour ça non ? Quel serait l'intérêt s'ils désamorçaient la bombe avec 3 heures d'avance ou s'ils capturaient le grand méchant simplement en lui demandant de se rendre ? Le titre c'est Mission Impossible, pas mission tranquille. On pourra cependant noter des références aux épisodes précédents, surtout au premier et au troisième.

Des acteurs du précédent opus, seul Jeremy Renner manque à l'appel. Le reste du casting est bel et bien là. Cruise, Rhames, Pegg, Ferguson, Harris, Monaghan et Baldwin. Chez les petits nouveaux, on a Henry "Superman/J'arme mes bras pour te péter la gueule" Cavill, Angela Bassett et Vanessa Kirby. Et C'est bien Cavill qui se taille la part du lion, dans ce rôle d'agent brutal, sorte de boulet de démolition sur pattes.

Concernant l'action et les bastons, un seul mot : "NOM DE DIEU !". D'accord, ça fait trois mots mais c'est vraiment pour bien que vous vous rendiez compte que ce n'est pas spectaculaire, mais ultra-spectaculaire. Que ce soient les courses poursuite à motos ou en voitures en plein Paris ou encore en hélico dans un canyon, les bastons, dont notamment la dévastatrice dans les toilettes… (honnêtement si vous avez besoin de refaire votre intérieur, demandez à Cavill et Cruise de se mettre sur la gueule en les enfermant chez vous, cinq minutes après vous n'aurez plus qu'à virer les gravats)  ou encore le saut HALO (High Altitude-Low Opening), qui bien qu'une partie soit salopée par l'incrustation de VFX moche, est un des trucs les plus dingues fait pour un film.  Et en plus, c'est tourné en IMAX ET en 3D. Et bien entendu, c'est à voir en IMAX et en 3D.

screenAlors certains grincheux répondront que Cruise n'est plus acteur mais cascadeur, que c'est un vieux qui se fait plaisir avant la retraite, que la Scientologie, tout ça… Vous aurez peut-être raison. Mais vous avez déjà fait un saut HALO ? Des vrilles avec un hélicoptère ? Grimper à la corde sous un hélicoptère en plein vol ? Cruise oui. Et vous avez beau savoir qu'il était attaché, quand il la lâche cette foutu corde, vous avez un haut le cœur en pensant pendant ½ seconde que vous assistez en direct à la mort de l'un des derniers grands d'Hollywood.

Si on avait une seule chose à reprocher à Mission Impossible : Fallout, c'est que le film s'auto-spoile de lui-même, durant la première heure du film, gâchant un twist qui gâche un peu la surprise. Mais c'est vraiment son seul gros défaut gênant.

Bref, votre mission, si toutefois vous l'acceptez, est d'aller profiter de Mission Impossible : Fallout au cinéma. Si vous ou l'un de vos agents étiez capturé ou tué, Gamalive nierait avoir eu connaissance de vos agissements. Bonne chance.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Mission Impossible Fallout, la critique du film

Plateformes :

Editeur : Paramount Pictures France

Développeur : Christopher McQuarrie

PEGI : 7+

Prix : Cinema

Mission Impossible Fallout, la critique du film

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 9/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Mission Impossible Fallout, la critique du film :

0