Spider-Man (PS4)

 

Publié le Vendredi 7 septembre 2018 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test de Spider-Man (PS4)

La toile ou la tuile ?

imagePrenez d’un côté un super-héros qui a connu d’innombrables adaptations en jeu vidéo, toutes plus ou moins réussies, mais qui n’ont jamais non plus atteint des sommets.
Prenez de l’autre un développeur qui a connu la gloire avec ses séries Spyro the Dragon, Ratchet and Clank et Resistance.
Le résultat ne peut qu’être étincelant, non ?

Et bien non. Il est collant, blanc et plein de filaments. Reste à savoir si c’est la toile ou la tuile…

Insomniac Games sort donc enfin son Spider-Man. En exclusivité sur PS4.

Le jeu va vous entraîner sur les pas de Peter Parker, donc. Un jeune étudiant qui, parce qu’il a trop fricoté avec des araignées radioactives, a muté en super-héros crachant des filaments capables de le faire littéralement « voler » de building en building. Et parce qu’il faut un terrain de jeu à la hauteur de ce super-héros mythique, c’est à Manhattan qu’il va imposer la loi et la justice face à des super-vilains qui font rien qu’à proliférer et tenter d’enquiquiner leur monde.

La première chose qui frappe dans le jeu est la ville de New York. Une ville pleine de vie, avec d’innombrables passants ou voitures qui parsèment les rues. Une ville superbe, avec des textures sublimes, des plans surélevés magnifiques… On traverse de rue en rue en en prenant plein les yeux. Admirer un coucher de soleil sur Manhattan perché en haut de l’Empire State Building, ça n’a pas de prix, croyez-moi.


screenInsomniac a parfaitement réussi son pari à ce niveau-là. On se délecte de cette maestria visuelle, magnifiée par des choix de caméra très dynamiques, des cadrages serrés, et une animation aux petits oignons. C’est rythmé, rapide, impressionnant… bref, ce Spider-Man ne vous laissera pas de marbre. Le niveau de détails est important, proche de la perfection.
Ajoutez une bande-son qui va vous transcender, et le tableau est peint. On peut même, pendant qu’on y est, louer la qualité du doublage français, une fois n’est pas coutume, mais aussi l’intelligence de l’écriture au niveau des dialogues. Les fans vont être plongés totalement dans le Spider-man qu’ils connaissent et qu’ils aiment. Les développeurs ont réussi à s’approprier le personnage, tout en restant fidèle et respectueux de la licence. Chapeau, donc. Ou masque, si vous préférez. D’autant plus que des masques, vous en aurez un paquet, puisque plusieurs costumes sont à débloquer…

screenJeu d’action en monde ouvert, Spider-Man va vous entraîner dans une quête principale classique, sans trop de surprise il faut bien l’avouer, à base de super-vilains à envoyer derrière les barreaux. Une quête qui, grossièrement, devrait vous prendre une vingtaine d’heures de jeu. Soit une durée de vie plus qu’honnête. Cette durée de vie compte bien entendu les différentes quêtes annexes que vous devrez effectuer. J’ai bien dit « que vous devrez effectuer » et non pas « que vous pourrez choisir de faire ». Certaines sont en effet indispensables pour augmenter votre expérience et récupérer de nouveaux pouvoirs.
Globalement, ces quêtes annexes sont bien pensées et plutôt variées. Même si certaines sont sans intérêt, un brin chiantes et qu’à la longue, on peut sentir une certaine répétitivité. D’où le « une vingtaine d’heures » là où certains ne lui trouveront qu’une quinzaine d’heures de durée de vie et d’autres quasiment une trentaine. Cela dépend de votre patience, de votre envie de découvrir Manhattan (parce que l’on peut aussi juste se promener pour le plaisir) et de quel fan vous êtes de l’homme-araignée. Parce qu’Insomniac Games a eu la bonne idée de jouer à fond la carte du fan-service. A base d’objets « cultes » à retrouver, voire d’anecdotes ou de références à tout va. Certaines ne seront comprises que par les fans les plus fans, mais dans l’ensemble, cela ajoute un petit côté « plaisir de découverte » qui rend les quêtes annexes plus savoureuses. Et, même si comme je le disais précédemment, certaines sont banales, la plupart restent quand même suffisamment intéressantes pour qu’on y retourne.
Notez toutefois, et c’est à souligner, que le jeu a un peu de mal à décoller. Un comble pour un type qui se promène dans les airs. Le début est un peu lent, mais le meilleur reste à venir, sachez-le.


screenAction, infiltration, quelques passages forts à base de QTE… vous en aurez pour votre argent niveau gameplay. Un gameplay qui évolue au fil de l’aventure puisque les points d’expérience vous permettront de découvrir de nouveaux pouvoirs ou renforcer ceux déjà existants. Cette évolution est suffisamment bien pensée et gérée pour que l’on ait réellement l’impression de gagner en puissance au fil des heures.

Niveau gameplay, c’est également une réussite. Un panel de coups variés, facile à prendre en mains, des gadgets… vous avez au final deux types parfaitement maîtrisés. Les déplacements à bout de toile sont grisants et les combats sont très nerveux, dynamiques, et là aussi relativement aisés à enchaîner. C’est un vrai bonheur.

screenSuperbe, bien écrit, grisant, facile à prendre en mains… Spider-Man serait le jeu ultime de super-héros ? Pas loin, en fait. Mais il y a quand même quelques défauts à souligner. On a déjà évoqué une certaine répétitivité. On parlera aussi des nombreux mini-jeux, un brin pénibles à la longue, dont le jeu abuse. Ou des nombreux bugs (notamment de collision). Voire une voiture plantée à moitié dans un mur ou un piéton coincé dans un arbre, ça fait tache. Enfin, le jeu reste quand même classique et prévisible, tant dans son fond que dans sa forme, et manque d’un brin d’originalité, de folie et d’innovation.

Malgré tout, ce Spider-Man reste donc un très bon jeu. Un excellent jeu, même. Indispensable pour les fans. A découvrir quand même pour les autres. Et surtout, cela laisse augurer au moins une suite. En imaginant que les développeurs corrigeront ces petits défauts et ajouteront des nouveautés, on se dit qu’on est parti pour quelques années de plaisir. Bref, c’est tout bénef pour les joueurs !

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Spider-Man (PS4)

Plateformes : PS4

Editeur : Sony

Développeur : Insomniac Games

PEGI : 16+

Prix : 60 €

Aller sur le site officiel

Spider-Man (PS4)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

 

 

Images du jeu Spider-Man (PS4) :

0