SoulCalibur VI (PC, PS4, Xbox One)

 

Publié le Lundi 29 octobre 2018 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test de SoulCalibur VI (PC, PS4, Xbox One)

Un retour attendu

image20 ans séparent le premier opus de SoulCalibur, sorti sur borne d’arcade et sur Dreamcast, de SoulCalibur VI, qui débarque sur PC, Xbox One et PS4. 30 ans de succès et de réussites… Le dernier opus date d’il y a 6 ans… Et ça fait long, six ans…

Pour fêter ces deux dizaines d’existence, la série s’offre un « reboot ». Un SoulCalibur 1 revisité, amélioré, avec de nouveaux personnages, de nouveaux évènements, du nouveau contenu.

On retrouve le listing de combattants d’origine : Voldo, Ivy, Sophitia, Mitsurugi, Kilik, Xianghua, Maxi, Nightmare, Taki, Astaroth et certains personnages secrets tels que Cervantes, Inferno, Yoshimitsu, Siegfried, Seong Mi-Na, mais aussi quelques nouveaux venus Groh ou Geralt de Riv, le héros de la saga The Witcher. D’autres tels que Talim ou Raphaël, viennent de SoulCalibur II et ne sont donc pas des inconnus. 21 personnages, c’est peu. Moins que SoulCalibur V qui en comptait quasiment une trentaine… On s’attendait clairement à mieux à ce niveau-là, même si cette déception est à relativiser : d’une part, vous aurez droit à plus de combattants via des DLC, d’autre part, ça reste un beau panel de personnages, chacun avec ses forces et ses faiblesses. Notez que Gerlat de Riv, invité spécial de cet épisode, trouve tout naturellement sa place et on aurait presque l’impression que c’est un des personnages de longue date. En tout cas, il est très agréable à jouer.

screenAu niveau gameplay, les développeurs ont joué la carte de la vitesse et de l’attaque. L’attaque sera toujours mieux récompensée que la passivité. Et le jeu est très rapide dans ses mouvements, dans ses combos, dans son rythme effréné. Ça va vite, ça s’enchaine de manière fluide et on retrouve de bonnes sensations, même si certains mouvements ont disparu et ont été remplacés par d’autres, ce qui surprendra les puristes. En tout cas, on prend véritablement plaisir à se lancer dans une partie.
Les deux grosses nouveautés dans ce SoulCalibur VI sont le Reversal Edge et les Coups fatals. Le Reversal Edge permet de contrer un coup. Activé, il ralentit le jeu le temps que chaque joueur choisisse une attaque. Fonctionnant sur un système comparable au Chifoumi (pierre-feuille-ciseaux), il aporte une dimension intéressante aux combats : ses dégâts sont souvent très importants et peuvent renverser une situation... ou la marquer un peu plus. En tout cas, les coups de ce Reversal Edge sont spectaculaires et apportent une dimension Grand Spectacle aux combats.
Les Coups fatals, eux, sont des coups puissants qui vont vous donner un avantage certain lors du combat, si vous arrivez à les placer.


screenEn ce qui concerne les modes de jeux, les développeurs ont balayé (malheureusement) certains modes classiques pour offrir des modes plus originaux. Le mode phare est Balance de l’Âme. Un mode histoire dans lequel vous créez votre personnage (avec un éditeur certes daté mais très complet). De nombreux évènements vous obligeront à faire des choix importants qui influenceront le récit. Un récit parfois un peu rébarbatif mais heureusement entrecoupé de combats. C’est vraiment bien fichu, intéressant, et offre une vraie rejouabilité en créant de nouveaux personnages et en effectuant de nouveaux choix.
Le mode Chronique de l’Âme est, de son côté, l’occasion de choisir un des personnages de la liste de départ et de l’accompagner dans un scénario inspiré des premiers épisodes de la série. A faire et refaire avec différents combattants pour en découvrir un peu plus sur chacun.
Enfin, d’autres modes sont disponibles, dont un mode Entrainement qui vous apprendra à gérer SoulCalibur VI, ses armes, ses sorts, ses combos…

screenVisuellement parlant, le jeu déçoit. Il faut être clair. La série a toujours fait forte impression au niveau graphismes, ce n’est pas le cas de cet épisode, loin de là. Entre textures basiques, voire grossières, quand elles ne sont pas ratées et certaines arènes vides et plates, sans oublier des flous exagérés en arrière-plan pour mieux faire ressortir les personnages, sans oublier quelques animations antédiluviennes de certains combattants, le résultat n’est pas toujours à la hauteur de ce que l’on est en droit d’espérer. Développé sur Unreal Engine 4, le jeu montre clairement ses limites. Bref, ne vous attendez pas à un jeu qui explose la rétine. C’est franchement moyen. Heureusement, la plupart des personnages s’en sortent bien et sont plutôt réussis.

Au final, donc, SoulCalibur VI s’inscrit totalement dans la lignée de la série. Même si on peut lui reprocher pas mal de petites choses (graphismes, nombre de combattants…), ça reste un excellent jeu de combat, belle alternative aux classiques Street Fighter, Mortal Kombat et autres Tekken. Bref, un nouvel opus réussi à découvrir entre potes. 

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

SoulCalibur VI (PC, PS4, Xbox One)

Plateformes : PC - Xbox One - PS4

Editeur : Bandai Namco

Développeur : Bandai Namco

PEGI : 16+

Prix : 60 €

SoulCalibur VI (PC, PS4, Xbox One)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu SoulCalibur VI (PC, PS4, Xbox One) :

0