Super Smash Bros. Ultimate (Nintendo Switch)

 

Publié le Lundi 10 décembre 2018 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test de Super Smash Bros. Ultimate (Nintendo Switch)

Toujours aussi addictif ?

imageFidèle à son habitude, Nintendo distille avec la régularité d’un métronome, ses titres phares sur ses nouvelles consoles. En cette fin d’année, pour que les fêtes de Noël soient plus belles, c’est la saga Super Smash Bros, dont on fêtera les 20 ans l’année prochaine, qui s’offre un nouvel opus avec Super Smash Bros. Ultimate.

La saga n’a pas bougé d’un iota sur le fond : il s’agit d’un jeu de combat réunissant tous les personnages des univers de Nintendo, ou presque, auxquels s’ajoutent souvent quelques invités surprises. Les combats se déroulent sur des plateformes dont il faut éjecter les adversaires. Les dégâts sont présentés sous la forme de pourcentages : plus il est élevé, plus cela signifie que vous avez pris de coups et plus vous risquez d’être éjecté de la plateforme. Sachant qu’un faux pas ou un saut mal maîtrisé peut également vous en faire tomber…

Chaque personnage possède ses propres caractéristiques et ses coups spéciaux. Egalement, des objets peuvent apparaître sur le niveau pour offrir des bonus temporaires.

70 personnages sont disponibles (le 70ème est un bonus à réclamer avant le 31 janvier 2019). Ils débarquent de l’univers de Mario, des Pokémon, de Fire Emblem, de Metroid, Game & Watch, Metal Gear, Wii Fit, Pac-Man, Street Fighter, Sonic, Kid Icarus, StarFox, Castlevania, Animal Crossing, Donkey Kong, Duck Hunt, Zelda et j’en passe. Vous avez donc tout loisir de retrouver vos personnages préférez ou vos séries préférées. Pour le coup, le nombre de combattants est impressionnant. Et devrait être augmenté via les différents DLC prévus.

Idem pour les niveaux ou « stages » si vous préférez. Il y en a plus de 100. Là aussi, ils sont inspirés des jeux pré-cités. Mario Kart, Super Mario Bros, Sonic, Pokémon, Metroid, …etc. Vous pourrez en choisir deux, qui alterneront dans une même partie. Quant aux musiques, il y en a plus de 800. Vous pourrez choisir vos morceaux préférés et ne passer que votre sélection durant le jeu.


screenCe contenu pléthorique se retrouve aussi dans le nombre d’options disponibles. On peut tout paramétrer ou presque, lors d’une partie. L’ambiance sonore, donc, mais aussi une multitude de détails (enlever les pauses, enlever la jauge Smash, virer des stages en aléatoire…). Sans parler des innombrables bonus en jeu que vous aurez le plaisir de découvrir, notamment des Pokémons spéciaux qui viennent vous filer un coup de main pendant la partie, ou les trophées d’aide contenant un personnage surprise, là aussi destiné à vous accompagner.

Enfin, les modes de jeux ne sont pas en reste. Combat normal, Smash en bande (3vs3), Tournoi, Smash Special (incarner tous les combattants), classique, entraînement, Smash en masse (résister à des vagues d’adversaires), défis… Bref, on enchaîne les parties, on défonce les adversaires à coups de combos, le tout dans des parties toujours aussi percutantes… et bordéliques. On cherche en effet régulièrement où se trouve son personnage. C’est aussi ça, l’esprit Super Smash Bros… un joyeux bazar, à coups d’effets qui s’affichent constamment sur l’écran pour vous en faire perdre toute stratégie, tout repère, toute notion d’espace et de position…

screenLe mode aventure vous entraîne dans une petite histoire solo. Une entité a fait disparaître toute vie… ne laissant que les esprits voguer dans la galaxie, et le seul survivant est Kirby. Il va affronter des doublures maléfiques des autres personnages pour libérer ces esprits et rendre à l’univers son aspect d’antan. Bref, il doit sauver tout le monde en s’enquillant d’innombrables combats, chacun avec son ambiance, ses difficultés, ses règles… une fois l’esprit libéré, soit vous gagnerez des bonus d’attaque ou de défense, soit des soutiens qui vous offrent des capacités spéciales. Il y en a plus de 1100 au total, donc inutile de vous dire que les possibilités sont hallucinantes. Bien fait, bien pensé, même si un peu redondant à la longue et à la narration qui aurait pu gagner en profondeur, ce mode aventure est un point fort de Super Smash Bros. Ultimate, avec ses moments cultes, ses clins d’œil, ses pastilles nostalgiques… de quoi ravir les fans les plus anciens.

screenAu final, en tout cas, Super Smash Bros. Ultimate porte bien son nom (même si les puristes pourront toujours dire qu’il manque tel ou tel mode, telle ou telle option). Contenu énorme, durée de vie phénoménale… Il propose une incroyable richesse. Pourtant, nous émettrons quelques bémols. Parce que bon. Si le jeu est globalement impeccable en termes de graphismes et de fluidité, si vous jouez à 8, ça peut parfois ramer un brin sur les niveaux les plus détaillés. Genre « gênant » tout de même. Cela dit, jouer à huit ne devrait pas concerner grand monde sauf gros tournoi ou réunion de potes. Enfin, et c’est peut-être le plus problématique, il vous faudra jouer avec des manettes GameCube ou manette Nintendo Switch pro pour vraiment bien profiter du jeu et de ses capacités. Le jeu est déjà pas mal cher. A 70 €. La manette officielle Nintendo est à 60 €. Ça vous tente d’en acheter 4 pour jouer en famille ? Bref, il faudra quand même bien réfléchir avant de vous lancer dans ce Super Smash Bros. Ultimate. Qui reste une petite pépite si vous avez le matériel pour en profiter.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Super Smash Bros. Ultimate (Nintendo Switch)

Plateformes : Wii U

Editeur : Nintendo

Développeur : Nintendo

PEGI : 12+

Prix : 70 €

Aller sur le site officiel

Super Smash Bros. Ultimate (Nintendo Switch)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 9/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0