Redragon Pegasus, un clavier gaming à membrane

 

Publié le Mardi 8 janvier 2019 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test du Redragon Pegasus, un clavier gaming à membrane

Chic et silencieux

imageRedragon, marque chinoise d’accessoires gaming, débarque donc en force en France. Après avoir testé la souris Leviathan, plutôt séduisante, c’est le clavier Pegasus qui est passé entre nos mains.

Le clavier Pegasus est un clavier gaming noir, aux formes anguleuses. Un clavier à membrane, et non pas mécanique. C’est à souligner. Mais ça reste tout de même un clavier gaming dans ses performances, ses possibilités et ses différentes options. Par exemple, les touches WASD et le pavé de flèches peuvent être échangées. Il y a également 12 touches multimédia et 19 Anti-Ghost Keys. Enfin, le clavier est RGB.
Type : clavier chiclet 104 touches
Anti-conflit : anti-gosting, n-key rollover
Touches : remplaçables, à profil ultraplat, silencieuses, haute vitesse
Disposition : 105 touches, 12 multimédia
Ergonomie :  appuie-paumes intégré, revêtement anti-dérapant, pieds amovibles
Eclairage : RGB réglable en intensité et sur les effets
Prix : 39,90 euros
imageVous avez bien lu, le clavier coûte moins de 40 €. Alors certes. Ce n’est pas un clavier mécanique. Les performances ne sont pas comparables.
Pourtant, pour un clavier à membrane, le Redragon Pegasus s’en sort honorablement. Bon, déjà, comme tous les claviers de ce genre, il est silencieux. Les touches sont plates, un peu comme un clavier de notebook. Mais la course de chaque touche est assez courte, ce qui fait qu’elles réagissent rapidement. C’est plutôt un bon point.

Point bonus, le repose-poignets. Ça reste très subjectif, mais personnellement, durant les longues sessions de jeu, j’aime pouvoir en bénéficier. C’est un vrai plus qui permet réellement de moins fatiguer les mains.

Le rétroéclairage, quant à lui, propose 7 variations de couleurs et quatre niveaux d’intensité lumineuse. Des effets sont également proposés, comme une sorte d’effet de respiration qui monte et baisse la luminosité par intermittence.

imageUtilisé à la fois en jeu et en traitement de texte, le clavier est plutôt une bonne surprise. Sans atteindre le confort en jeu d’un clavier gaming mécanique, il offre de bonnes performances.
Alors certes. Pour être tout à fait honnête, à force de tester des claviers mécaniques et d’en utiliser un pour jouer, on reste sur ce choix niveau préférence personnelle. Si vous êtes un habitués des claviers mécaniques, et si vous vous êtes faits au bruit qu’ils font, vous aurez beaucoup de mal à revenir en arrière et apprécier ce genre de clavier à membrane.
Mais si vous voulez faire vos premiers pas dans le gaming, avoir un bon clavier, à un prix très raisonnable, et sans déranger toute la maison avec le bruit des touches que vous allez presser frénétiquement, ce Redragon Pegasus est fait pour vous.

De bonnes performances, un design réussi, quelques options sympathiques (on peut même régler la vitesse de frappe), avec un repose-poignet…  il est léger, mais semble plutôt solide… bref, c’est un produit qui saura vous satisfaire pleinement.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Redragon Pegasus, un clavier gaming à membrane

Plateformes : PC

Editeur : Redragon

Développeur : Redragon

PEGI : 3+

Prix : 40 €

Redragon Pegasus, un clavier gaming à membrane

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 7/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0