Thor, la critique du film

 

Publié le Vendredi 13 mai 2011 à 12:00:00 par Tristan Bories

 

Critique du film Thor

Vous auriez tort de vous en priver

imageLes adaptations de comics au cinéma sont toujours un évènement. Et malgré le fait que certaines soient complètement ratées, le public semble toujours être au rendez-vous. Il faut croire que les collants ça excite les foules.

Alors comment parler de Thor sans évoquer l’ambitieux projet d’adaptation des « Avengers » ? Cette bande de super-héros made in Marvel qui s’apprête à faire son apparition sur grand écran dès l’année prochaine. On y retrouvera pour l’occasion une belle brochette de héros, dont Iron Man, Thor, ou encore Captain America. D’ailleurs, si vous avez bien tendu l’oreille lors du dernier Iron Man, vous avez pu constater que Nick Fury, interprété par le talentueux Samuel L. Jackson, s’inquiétait d’une situation au Nouveau Mexique. Une situation d’à peu près 1m90 pour plus de cent kilos, adepte de la distribution gratuite de pains à défauts de coups de marteau.

L’histoire du Dieu de la foudre débute à Asgard, le royaume des dieux nordiques. Après avoir désobéi à un ordre de son père, Thor se retrouve exilé sur la planète Terre, et plus précisément au Nouveau Mexique. A croire que les Etats-Unis possèdent un puissant aimant à super-héros. D’un autre côté, si Thor avait atterri en plein « neuf-trois », disons à Clichy-sous-bois, les producteurs auraient peut-être moins aimé.
Le déroulement du film est scindé en deux parties. La première nous propulse à Asgard, une cité antique faite d’or et de magie. Les effets spéciaux sont convaincants et les batailles assez divertissantes. C’est l’occasion d’en apprendre un peu plus sur le tempérament fougueux et arrogant de ce cher dieu de la foudre, interprété à la perfection par Chris Hemsworth. La partie qui se déroule sur Terre est quant à elle beaucoup moins portée sur l’action. On appréciera néanmoins les petites boutades glissées ci et là, car même si elles ne déclenchent pas de fou rire, elles ont le mérite de rendre le moment agréable.

screenscreenscreen

Alors non, Thor n’est pas le film du siècle. On se laisse porter par un scénario plus que prévisible que ponctuent quelques scènes d’actions sans grande saveur. Mais malgré tout cela, on prend plaisir à suivre les péripéties de ce grand blond à la carrure divine. Les acteurs, sans être grandioses, parviennent à hisser le film dans la catégorie des blockbusters agréables. On est bien loin de la catastrophe du type « Wolverine », et ça, c’est déjà un énorme point fort. Malheureusement, on est aussi très loin d’une adaptation à la Dark Knight, avec son scenario torturé et sa violence froide.

screenJe finis par un petit coup de gueule qui concerne la 3D. Sous prétexte qu’un film ait battu des records, on se permet aujourd’hui de nous resservir cette horreur à toutes les sauces. La 3D (et encore plus particulièrement pour ce film) ne sert à rien. Et quand je dis rien, c’est vraiment rien. L’image est assombrie tandis qu’on lutte chaque seconde contre l’apparition d’une myopie spontanée. On ne va quand même pas au cinéma pour en ressortir avec une migraine !

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Thor, la critique du film

Plateformes :

Editeur : Paramount Pictures France

Développeur : Kenneth Branagh

PEGI : 7+

Prix : Place de cinéma

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 6/10

 

 

0