Rage (PC, Xbox 360, PS3)

 

Publié le Mercredi 19 octobre 2011 à 12:00:00 par Tristan Bories

 

Test Rage (PC, Xbox 360, PS3)

Against the machine

imageOn peut penser ce que l'on veut de Michael Bay, mais il faut néanmoins avouer qu'il avait raison. La fin du monde est proche, et elle viendra d'une terrible météorite. Et cette fois, inutile de compter sur ce cher Bruce Willis. Faute d'une soirée trop arrosée ou d'un méchant trop coriace à faire taire (personne ne sait en fait), le héros a raté la navette et sans lui la mission a été un échec. Boum. Fin du monde. Enfin presque...
Vous vous réveillez dans une Arche, une sorte de complexe scientifique où quelques élus ont trouvé refuge peu avant le choc. Une fois dehors, une réalité bien sombre se dévoile. La terre n'est plus qu'un désert dévasté où les survivants tentent de lutter contre d'innombrables gangs de bandits sans foi ni loi. Il va falloir vous trouver une place entre la Résistance et l'Autorité, une mystérieuse organisation puissamment armée qui, pour une mystérieuse raison, pourchasse toutes les personnes qui proviennent de ces fameuses Arches.
 
La première chose qui frappe lorsque l'on joue à Rage, c'est la qualité de ses graphismes. Le ciel est juste magnifique tandis que les environnements extérieurs brillent par leurs détails. En se baladant, on ne peut s'empêcher de penser à Fallout. Entre les tronçons d'autoroute éventrés et les villes bâties à la va-vite, l'ambiance est omniprésente. Mais les comparaisons s'arrêtent là. Car je le rappelle, Rage est bel et bien un FPS. Il s'agit de se rendre d'un endroit à un autre en trucidant du bandit à tout va. Bien-sûr, quelques clins-d’œil apparaissent ci et là, comme par exemple des poupées à l'effigie du Pip-boy, mais cela reste anecdotique.
 
screenscreenscreen
 
screenLe gameplay très basique du jeu s'agrémente d'un large choix d'armes, que l'on peut améliorer par la suite grâce à un système d'artisanat. On peut par exemple ajouter un viseur au révolver au encore augmenter la capacité du chargeur du fusil à pompe. Mais le plus gros avantage de ce système de crafting, c'est la possibilité de créer toute sorte d'objets à l'aide des pièces que l'on trouve éparpillées un peu partout dans le jeu. On peut ainsi créer des munitions spéciales pour nos petits joujoux ou encore fabriquer des engins de mort comme la fameuse voiture téléguidée explosive. Un vrai bonheur. Car plomber un mutant c'est bien, mais le faire éclater à l'aide d'une fléchette explosive, c'est mieux.
 
screenLe jeu se découpe en plusieurs phases. Dans la ville tout d'abord, où vous allez chercher vos quêtes, faire vos emplettes et profiter des mini-jeux qui s'y trouvent. Puis, il y a le Wasteland. Une sorte de long canyon que vous parcourez à l'aide de votre buggy pour aller rejoindre le lieu de la prochaine mission. Inutile de préciser que la route est parsemée de bandits avides de sang, et qu'il vous faudra les calmer à grand coup de roquettes. Le véhicule que vous possédez au départ ne dispose d'aucun équipement, ni d'aucune protection. Pour l'améliorer (ou en acheter un autre) il vous faudra participer à des courses de buggy disponibles dans chacune des villes. Vous n'êtes obligés de participer qu'à deux courses au fil de l'aventure, mais il serait dommage de passer à côté de toutes les améliorations possibles en participant aux autres...
 
screenscreenscreen
 
screenJ'en viens maintenant aux missions en elles-mêmes. Très simplistes dans leur déroulement, elles consistent à aller d'un point A à un point B en tuant tout ce qui se trouve sur votre passage. Quelques boss plutôt imposants croiseront votre route de temps en temps, histoire de faire chauffer un peu votre lance-roquette. Les ennemis changent au fur et à mesure que l'on évolue dans le jeu, ce qui vous contraint à améliorer votre équipement. Les quêtes secondaires sont l'occasion de visiter une nouvelle fois des lieux précédemment nettoyés dans la quête principale, sans pour autant que cela soit dérangeant.
 
screenAu niveau du mutli, disons que le contenu est plutôt maigre. Celui-ci permet dans un premier temps d'affronter des adversaires lors de courses de buggy endiablées. C'est très fun au début mais je dois avouer que je m'en suis vite lassé. Pour ce qui est du coop, il s'agit de parcourir certains niveaux de l'histoire en y découpant tout ce qui bouge. Là aussi j'ai été déçu par la durée de vie, car on peut finir toutes les missions en l'espace de 2-3 heures.
 
Pour conclure, je dirais que Rage est un jeu jouissif. Avec ses missions rythmée et bien conçues, ses graphismes haut de gamme et son arsenal tout aussi fourni que décalé (Wingstick, mon préféré!) Rage fait figure d'ovni au pays des FPS. Côté durée de vie, vous pouvez aller jusqu'à 20-25 heures si vous faites toutes les quêtes secondaires et que vous vous attardez sur les mini-jeux. Alors si vous êtes un adepte des univers post-apocalyptiques et que la vue du sang ne vous fait pas peur, allez-y, foncez !
 
screenscreenscreen

L'avis de Cedric image
Tristan vous a tout dit. Du moins tout ce qui avait de l'importance, en fait. Rage est un excellent FPS, doté de graphismes réellement somptueux et ce, sur consoles (quelques bémols sur des zones un peu foireuses tout de même), comme sur PC (pensez à mettre à jour vos drivers pour cette dernière plateforme).
L'ambiance est excellente et quelques bonnes petites idées parsèment l'aventure : les armes à améliorer, la construction de munitions ou explosifs, les buggys pour se déplacer...
La campagne solo est exceptionnelle (l'une des meilleures à ce jour dans le genre FPS), les personnages rencontrés sont hauts en couleur et plutôt réussis, on peut s'équiper dans des boutiques, jouer à des mini-jeux, accepter des quêtes secondaires (récupérer des objets, tuer des bandits en buggy...), bref, c'est vaste et varié.
On pourra néanmoins reprocher au jeu une affligeante linéarité dans les "donjons" (les bâtiments et autres camps où se déroulent les quêtes) et une IA pas vraiment brillante malgré tout.
Sans ces petites erreurs, le jeu aurait pu devenir LA référence ultime dans son genre. Il reste, toutefois, uun FPS de grande classe qui se classe dans les indispensables de cette fin d'année.
 screen
screen
image

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Rage (PC, Xbox 360, PS3)

Plateformes : PC - Xbox 360 - PS3

Editeur : Bethesda Softworks

Développeur : id Software

PEGI : 18+

Prix : 70 €

Aller sur le site officiel

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

 

 

0