Une Nouvelle Chance, la critique du film

 

Publié le Mercredi 21 novembre 2012 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Critique du film Une Nouvelle Chance

Un problème de courbes

imageGus Lobel est l’un des plus talentueux et des plus réputés recruteur de joueurs de baseball. Il n’a pas son pareil pour repérer les futures stars, arpentant les terrains amateurs pour les dénicher. Alors que la sélection officielle approche à grands pas, la position de Gus au sein de son équipe, les Atlanta Braves, est remise en question par la modernité : les statistiques et les ordinateurs peuvent faire pour moins cher, et en plus fiable, le travail des recruteurs.

Malgré le poids des années qui se fait sentir, Gus s’en défend : rien de tel qu’aller sur le terrain pour sentir et comprendre le jeu, et apprécier la qualité d’un joueur.
Malheureusement, un autre problème, de taille, tombe sur les épaules de Gus : il perd la vue. Ronchon, bougon, et fier, il refuse de voir le problème en face. Et c’est ce même caractère insupportable qui a éloigné de lui sa fille unique, Mickey.
Dans une dernière tentative de se rapprocher de son père et pour lui venir en aide, Mickey plaque son travail et son petit ami et l’accompagne dans sa tournée des terrains de baseball.

Au milieu de cette relation conflictuelle, et d’un travail éprouvant compte tenu de l’âge de Gus, surgit une ancienne star prometteuse du baseball, Johnny Flanagan, reconverti également en recruteur. Concurrent mais pourtant admiratif de Gus, il va s’immiscer dans la vie du père et de la fille…

screenscreenscreen

screenComédie humaine à la sauce hollywoodienne, Une nouvelle chance risque de ne pas forcément rencontrer son public en France. La faute au baseball, sport boudé dans l’hexagone. Bien présent, malgré qu’il reste en toile de fond, le baseball n’est finalement qu’un prétexte pour raconter l’histoire d’un vieux monsieur, de sa fille, et de retrouvailles. Un drame familial qui ici trouvera une conclusion heureuse, bien évidemment.

Très convenu, et sans surprise, le film reste toutefois porté par ses acteurs. Clint Eastwood accuse certes le poids des ans – vraiment – et sa voix n’est plus qu’un murmure rauque, mais il reste un immense acteur et le prouve une nouvelle fois. Amy Adams est brillante dans le rôle de cette fille qui n’arrive pas à se rattacher à son père, et qui souffre d’avoir été abandonnée petite. Quant à Justin Timberlake, même son talent est ici clairement sous-exploité, il s’en sort avec les honneurs.

screenUne petite comédie, donc, qui ne fera peut-être pas date dans l’histoire du cinéma, mais qui se regarde avec plaisir.
Sobre, assurant ce qu’il faut, avec une réalisation très classique, Une Nouvelle Chance offre tout de même quelques scènes phares et cultes, comme celle d’ouverture. D’ailleurs, le personnage n’est pas sans rappeler celui de Gran Torino. Sur un sujet bien plus léger.
Bref, un petit film agréable, surtout porté par ses acteurs, et qui fera un excellent choix de dimanche soir.


 
image



 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Une Nouvelle Chance, la critique du film

Plateformes :

Editeur : Warner Bros.

Développeur : Robert Lorenz

PEGI : 7+

Prix : Cinéma

Une Nouvelle Chance, la critique du film

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 6/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Une Nouvelle Chance, la critique du film :

Derniers Commentaires

- L'Edito du Dimanche par Milkshakeur

- L'Edito du Dimanche par clayman00

- A quoi jouez-vous ce week-end ? par clayman00

- L'Edito du Dimanche par jymmyelloco

- A quoi jouez-vous ce week-end ? par dieudivin

- A quoi jouez-vous ce week-end ? par clayman00

- A quoi jouez-vous ce week-end ? par wonderm

0