Epic, La Bataille du Royaume Secret, la critique du film

 

Publié le Mercredi 22 mai 2013 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

et colegram

imageMary Katherine, qui préfère qu’on l’appelle Mary-Kate, est une jeune fille de 17 ans qui vient de perdre sa mère. Elle emménage donc avec son père, le Professeur Bomba. Ce scientifique très tête en l’air habite une vieille maison délabrée à l’orée des bois. Il a voué sa vie à démontrer l’existence de petites créatures qui vivent dans la forêt. Pour ce faire, il a créé tout un tas d’ingénieux appareils destinés à les espionner. Son obsession l’a éloigné de sa famille et de la réalité, et il n’a jamais réussi à prouver l’existence de ce peuple de la forêt.
Mary-Kate se rend rapidement compte qu’elle ne pourra pas cohabiter avec ce père absent et obsédé par ses recherches. Mais alors qu’elle pénètre dans la forêt, elle est la témoin d’une scène abracadabrante : les petits êtres existent bel et bien ! Pire, elle devient même l’une d’entre eux !
Elle fait alors la connaissance de Nod, un jeune homme désinvolte qui ne respecte aucune règle et a préféré quitter l’armée de Hommes-Feuilles pour voler de ses propres ailes. Ou plutôt, de celles de sa monture-oiseau…
Mary-Kate se retrouve surtout propulsée au milieu d’une guerre sans merci : les gardiens de la forêt, menés par l’intrépide chef Ronin, doivent faire face à Mandrake, gardien de l’ombre et de la pourriture. Et si Mandrake venait à gagner, c’est toute la forêt qui serait détruite. Et plus rien de l’empêcherait ensuite de s’attaquer au monde entier, mettant en péril le Monde des Humains.
Mary-Kate va devoir, avec l’aide de ses nouveaux amis, essayer de faire barrage à Mandrake et ses sbires.

screenscreenscreen

screenEpic, la bataille du Royaume Secret est le nouveau film d’animation des studios Blue Sky, à qui l’on doit notamment L’Âge de Glace et Rio. Contrairement à la trilogie de l’Âge de Glace, Epic se destine exclusivement aux enfants. N’attendez pas de double lecture ou d’un propos qui s’adresse également aux adultes : on est dans le pur dessin animé façon vieille tradition. Un peu à la manière des anciens Disney, d’ailleurs.
Alors attention, ça ne veut pas dire non plus que le film ne plaira pas aux adultes. Il est plutôt bien fichu, visuellement. Très bien fichu, même. Les décors sont superbes, certaines scènes sont à tomber et les passages plus musclés, notamment les combats ou les poursuites à dos d’oiseau, sont particulièrement bien réalisées et impressionnantes. De quoi ravir l’œil expert des plus grands.

screenQuant au scénario, au propos évoqué et aux personnages, on reste quand même dans le basique. Un père distrait et un peu neuneu, un héros tête brûlée qui se rendra compte de l’importance de l’unité de sa famille au fil de l’aventure, une héroïne qui a la tête sur les épaules mais est un peu dépassée par les évènements, un sage guerrier qui apprendra à se dérider au fil du temps, un méchant très méchant et, pour la touche d’humour, un escargot et une limace qui balancent des vannes au kilomètre. Ces deux derniers personnages, s’ils font un peu tâche, apportent un vent de légèreté important. Sans eux, le film aurait peut-être été trop sombre et trop sérieux pour les enfants.
Au final, sans être le film d’animation de l’année, Epic reste un bon petit long métrage. Sympathique à regarder.
Je l’ai testé en compagnie de mes deux filles âgées de 8 et 4 ans. Celle de huit ans a beaucoup aimé et a été totalement conquise. Et bizarrement, alors que je m’attendais à ce que celle de 4 ans n’accroche pas forcément plus que ça – c’était en plus sa première expérience cinématographique dans une salle obscure – elle a également beaucoup apprécié le film. Elle a été par contre gênée par les lunettes 3D – d’ailleurs, toute aussi réussie soit-elle, la 3D n’a que peu d’intérêt au final.

Bref, Epic est une réussite. Ce n’est peut-être pas le meilleur film d’animation du monde, mais ses personnages charismatiques, son histoire simple, et la beauté de ses images en font une sortie idéale en famille. Surtout avec ce mois de mai pourri, autant aller se réfugier dans les salles.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Epic, La Bataille du Royaume Secret, la critique du film

Plateformes :

Editeur : Twentieth Century Fox France

Développeur : Chris Wedge

PEGI : {PEGI}

Prix : Cinema

Aller sur le site officiel

Epic, La Bataille du Royaume Secret, la critique du film

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 7/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Epic, La Bataille du Royaume Secret, la critique du film :

0