Need For Speed Rivals (PC, PS3, PS4, Xbox 360, Xbox One)

 

Publié le Vendredi 6 décembre 2013 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test Need For Speed Rivals (PC, PS3, PS4, Xbox 360, Xbox One)

Flic ou Voyou

imageComme chaque année, Electronic Arts nous sort un épisode de Need For Speed. Et parce que le jeu du chat et de la souris semble avoir fait recette, ce nouveau Need For Speed Rivals nous place à nouveau dans la poursuite « flic contre voyou ». Et à vous de choisir, justement, d’être flic ou voyou. Reste à savoir si cette nouvelle itération est Bebel ou pas.

Vous allez donc devoir choisir votre camp :

Flic ? Le but est simple : arrêter les délinquants de la route. Et pour ça, tous les moyens sont bons. Exit le petit coup de sifflet et le haut-parleur à base de « rendez-vous, vous êtes cernés ». Ici, les forces de l’ordre ont le même comportement que les criminels. Et pour arrêter ces derniers, tous les moyens sont bons : queues de poisson, gros coups de latte dans la carrosserie, sorties de route… il faut les empêcher de continuer leur course folle par tous les moyens. Et des moyens, vous en aurez de plus importants au fil des points gagnés lors des missions : herse, EMP (électromagnétique), bélier, et j’en passe. Remplir les missions n’est bien entendu pas le seul moyen de gagner des points. Conduire comme un dératé également (drift, vitesse…).
Ces missions sont assez classiques : Vous rendrez à une destination précise sans la moindre collision et le plus rapidement possible, intercepter des délinquants, en mettre d’autres hors d’état de nuire avant qu’ils n’atteignent une certaine zone… Sachant que les missions seront bien entendu de plus en plus compliquées au fur et à mesure que vous grimperez la soixantaine de niveaux. Et au fil de votre progression vous pourrez débloquer de nouveaux bolides.

screenscreenscreen

screenVoyou ? Tentez de devenir le meilleur pilote sans prendre un arbre (Paul, respect). Pour ce faire, remportez des courses et soyez Fast and Furious (Paul, respect encore). Le but est simple : ne pas vous faire arrêter par la Police. Les missions là encore proposent plusieurs objectifs : accidents (Paul, toujours respect), éliminer les flics, finir le premier devant plusieurs ou un seul concurrent… Au fil de votre gain d’expérience, vous pourrez débloquer de nouvelles voitures et les améliorer en les rendant plus solides, en changeant pour un moteur plus puissant, voire en l’équipant de divers gadgets que n’auraient pas renié James Bond (Daniel, respect… euh…).

screenLe jeu se déroule dans un monde « ouvert », à savoir une grande carte qui vous permet de parcourir des centaines de kilomètres à travers une région des Etats-Unis. Sur la carte, les missions s’affichent. A vous d’aller les rejoindre, ou d’en sélectionner une lorsque vous passez à proximité et qu’elle est indiquée sur votre écran.
Grandes lignes droites, routes sinueuses, épingles, autoroutes ou chemins de terre, le tout dans des décors montagneux, désertiques, citadins…
Toujours aussi orienté arcade, le pilotage met en avant vos talents de dérapage, mais aussi d’évitement, à base de réflexes de dernière seconde. Très facile à prendre en mains, le jeu est à la portée du plus novice des joueurs et ne pose réellement aucun problème.

screenscreenscreen

screenJusqu’à six joueurs peuvent se connecter sur une même partie. Pas de serveurs dédiés, attention, il faudra donc un hébergeur avec une solide connexion… Mais le fait de pouvoir croiser ses amis sur une partie est assez fun, avouons-le : on peut à tout moment décider de les chasser ou de les provoquer, ou tout simplement les ignorer le temps de remplir une petite mission perso. C’est une liberté assez grisante, au final.

Reste que Need For Speed Rivals n’est pas dénué de défauts ou de reproches. En premier lieu, la carte, trop petite. On aurait vraiment aimé qu’elle soit plus grande, et du coup, avec peut-être des décors un peu plus variés.
C’est le même reproche que l’on peut faire aux missions, d’ailleurs : nombreuses, certes, mais peu variées. Du coup, on se lasse assez vite de faire et refaire le même genre d’épreuves.
Il y a également un vrai décalage entre les flics et les voyous. Ces derniers sont nettement plus fun à interpréter, du fait de leur variété de matériel et les nombreuses possibilités de customisation que n’ont pas les flics.

screenHeureusement, le jeu fonctionne quand même plutôt bien. Le pilotage est sympathique. Graphiquement, le jeu assure ce qu’il faut. Et même s’il est plafonné à 30 images secondes, il s’avère fluide et sans aucun ralentissement, quand bien même il y a beaucoup de véhicules à l’écran. Les voitures sont sublimes, variées et finalement, on prend un pied terrible à piloter des Lamborghini, Aston Martin, Ferrari, Prosche, Mustang et j'en passe. Et même si on peut noter un petit goût de « déjà-vu » qu’on ne pardonnera pas pour le prochain épisode s’il est dans la même veine, celui-ci arrive encore à nous séduire, et à nous faire avaler des kilomètres de bitume, soit toutes sirènes hurlantes, soit avec justement, les sirènes au cul. Et qui saurait résister à l’appel des sirènes ?

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Need For Speed Rivals (PC, PS3, PS4, Xbox 360, Xbox One)

Plateformes : PC - Xbox 360 - PS3 - Xbox One - PS4

Editeur : Electronic Arts

Développeur : Ghost Games

PEGI : 7+

Prix : 65 €

Aller sur le site officiel

Need For Speed Rivals (PC, PS3, PS4, Xbox 360, Xbox One)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 7/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Need For Speed Rivals (PC, PS3, PS4, Xbox 360, Xbox One) :

0