X-Men: Days of Future Past, la critique du film

 

Publié le Jeudi 5 juin 2014 à 12:00:00 par Sylvain Morgant

 

X-Men: Days of Future Past, la critique du film

Toutes griffes dehors

imageDans un futur proche … le monde est dévasté par une guerre. Une guerre qui a ravagé la Terre, qui a détruit les villes et pratiquement réduit à néant les hommes et les mutants.
Cette extermination est effectuée par les Sentinelles, robots géant capables de s'adapter aux pouvoirs des mutants. Seule une poignée d'entre eux survivent et tentent de lutter.

Parmi eux, Charles Xavier, Wolverine et Magnéto. Ils retrouvent alors un autre groupe de mutants dont Shadowcat et Colossus.
Leur plan est d'utiliser le pouvoir de Shadowcat pour projeter la conscience de l'un d'entre eux dans son corps en 1973 et ainsi arrêter Mystique. Car la mutante méta-morphe, cette année-là, assassina Bolivar Trask, le créateur des Sentinelles originelles. Ce faisant, elle déclencha une série d'évènements qui mènera invariablement à l'extermination des mutants et des hommes. Wolverine est alors choisi pour mener à bien cette mission…

Si le transfert se passe bien, tout n'est pas gagné d'avance, car le Charles Xavier et le Magnéto de l'époque sont très loin des hommes que Wolverine connait.

Charge au griffu de les réunir et d'arrêter Mystique…

Le nouvel opus de la franchise X-men est donc sur les écrans. Repris en main par son réalisateur originel Bryan Singer, la saga tente le pari fou de réunir les acteurs de la première trilogie avec ceux de First Class.


screenOn trouve donc James McAvoy, Michael Fassbender, Jennifer Lawrence, Nicholas Hoult, Peter Dinklage pour les personnages du passé et Hugh Jackman, Patrick Stewart, Ian McKellen, Halle Berry, Ellen Page, Shawn Ashmore. Sans oublier Omar Sy dans un rôle central et totalement indispensable à l’intrigue (Nan, je déconne, il a 3 lignes de texte en fait).

On a tous l'exemple de films où la surabondance de personnages nuit gravement à l'histoire. On connait aussi la mise en avant d'un personnage qui étouffe les autres.
Ici, au grand soulagement du spectateur, le film se concentrant essentiellement sur le passé et sur un nombre restreint de personnages, nous n'avons pas ces problèmes. Mieux encore : Wolverine, ultra-médiatisé et ayant droit à ses spin-off (tout aussi pourris soient-ils) ne se taille pas la part du lion. Il s’inscrit parfaitement comme le mentor d’un Xavier jeune, drogué et ayant perdu la foi. Le film, lui, est vraiment centré sur le groupe Xavier / Mangéto / Wolverine / Le Fauve qui tentent tous de retrouver Mystique. Les Mutant du futur sont mis un peu de côté, servant juste de protecteurs pour Shadowcat et Wolverine. Si ils ont des combats joliment chorégraphiés, leurs morts, bien que très brutales, sont largement atténuées par le fait de savoir à l'avance que tout va rentrer dans l'ordre, film américain oblige.
Celui qui se paye la grosse scène du film est en fait le jeune Evan Peters, dans le rôle de Pietro Maximof alias Vif-Argent, dans un combat culinaire impressionnant.

screenscreenscreen

screenLes fans hurleront sans doute en pointant du doigt quelques incohérences entre les différents films de la franchise, ou des petits raccourcis très tirés par les cheveux. Personnellement, je préfère prendre chaque film comme une entité unique et ne pas aller chercher la petite bête, même si les puristes pourront être gênés aux entournures.
En attendant, la toute fin met une grosse claque à tous les épisodes précédents. A voir dans le prochain épisode de la saga quelle voie ils vont emprunter.

Nous n'évitons hélas pas quelques longueurs, ou des scènes se répétant une fois ou deux dans leurs contextes. Mais dans l'ensemble, le film est très bien. Bien loin de la daube annoncée par quelques pessimistes.
Mieux encore, X-Men : Days of Future Past est sans doute l'un des meilleurs épisodes de la saga, ouvrant la voie à de nouvelles possibilités.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

X-Men: Days of Future Past, la critique du film

Plateformes :

Editeur : Twentieth Century Fox France

Développeur : Bryan Singer

PEGI : 12+

Prix : Cinema

X-Men: Days of Future Past, la critique du film

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0