L'Edito du dimanche

 

Publié le Dimanche 24 novembre 2019 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du dimanche

Je suis un homme doux

Il est temps de briser un mythe. De rétablir la vérité. Je suis quelqu’un comme vous. Ni plus ni moins. Dans toute sa simplicité et dans toute sa transparence. Il faut arrêter de croire que je suis un gros taré qui saute sur tout ce qui lui déplaît et lui enfonce la tête jusqu’aux omoplates à coups de pelle. D’abord parce que je n’ai pas de pelle. Enfin si, en fait, j’en ai vraiment une. Bien lourde. Et qui fait mal. Mais je ne m’en sers pas comme ça. Et puis je préfère la batte de baseball. Pas la pelle. Mais bon. Ça n’est pas le problème. En réalité, je suis quelqu’un de parfaitement doux, calme, posé. Je vous défends d’en douter. Je suis Monsieur-tout-le-monde.

Alors certes. Il arrive, dans des cas extrêmes, que je sorte les dents et arrache une jugulaire ou deux. D’accord. Je le concède. Ça m’arrive parfois. Pas de quoi en faire tout un plat, quoi. Et puis sachez que je ne m’emporte que pour de grandes causes. Des choses qui en valent vraiment la peine. C’est peut-être là, à vrai dire, la seule différence qui nous sépare. Alors que vous ruminez votre colère et préférez minimiser les petits tracas du quotidien, moi, je les combats tel un Don Quichotte lancé face aux moulins de l’ignorance, l’intolérance et l’irrespect.
Et si je suis Don Quichotte, je vous laisse désigner quelqu’un pour être mon Sancho Panza.
Mais, je le répète, je ne m’engage que dans de beaux, grands et nobles combats. Des causes justes. Des causes vraies et sincères. Des causes qui méritent que l’on meure pour elles. Ou, plutôt, que l’on tue pour elles. C’est mieux dans ce sens-là.

Tenez, la dernière fois, j’ai croisé un homme qui marchait comme si de rien n’était dans la rue. La posture ingénue, les mouvements anodins. Le pas déterminé, comme pour cracher au monde son mépris. Insolent psychopathe du quotidien, tyran des fins de journées, il avait dans le regard l’innocence d’un homme qui commet un crime infâme mais ne s’en rend même pas compte. Il tenait dans ses mains une baguette de pain entamée. L’enculé.

Non parce qu’il faut arrêter, avec ça. Il faut arrêter de bouffer la moitié du pain quand on vous demande d’aller en chercher. Parce que sinon, on vous aurait demandé une demi-baguette, bordel. Est-ce que moi, quand ma femme m’envoie chercher quatre bavettes chez le boucher, je reviens en fanfaronnant et en expliquant que j’en ai mangé une sur la route parce que toutes ces bonnes odeurs de viande saignante, ça m’a mis en appétit ? NON. Est-ce que je débarque chez les gens en expliquant qu’on a amené le dessert mais qu’il en manque un bout parce qu’on a croqué dedans sur le chemin ? NON. Et d’ailleurs, QUAND ON DEMANDE DE RAMENER LE DESSERT, C’EST UN VRAI DESSERT, PAS UN PUTAIN DE PACK DE PANIERS DE YOPLAIT ESPÈCE DE GROSSE CONNASSE ! C’est le genre de personne qui vous sert des Ferrero Roche d’Or en faisant passer ça pour des chocolats, alors que MERDE, JE N’AI JAMAIS VU DE FERRERO ROCHER SERVIS CHEZ UN AMBASSADEUR ET SI UN SEUL AVAIT ESSAYÉ, NON SEULEMENT ÇA AURAIT DÉCLENCHÉ UNE GUERRE, MAIS EN PLUS J’AURAIS COMBATTU AVEC L’ENNEMI !

Je déteste les Ferrero Rocher. Faut pas m’en offrir. Jamais. Je pourrais tuer si on m’offrait une boîte entière de Ferrero Rocher. Ou fourrer l’ambassadeur avec.

Bon. J’avoue. J’ai un peu dérapé, là. On parlait de bouffer le pain sur le chemin en revenant de chez le boulanger. Ben faut pas. Ça m’énerve. Ça met les abeilles. Ça me donne des envies de violence extrême. Parce qu’en plus, le croûton, c’est ce que je préfère dans le pain.

Et le pire, dans tout ça, c’est qu’il m’a répondu, agressif, un « mais monsieur, je fais ce que je veux ! » quand je lui ai fait remarquer son outrecuidance. Finalement, je l’ai terminé à grands coups de pieds avec mes Docs coquées parce que, merde, le crouton, ON NE LE MANGE PAS !

C’est compris ?

Parce que je suis quelqu’un de normal. Je suis quelqu’un comme vous. Ni plus ni moins. Mais y’a des limites à ma normalité qu’il ne faut pas que vous franchissiez. Je vous préviens.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par jymmyelloco le 24/11/2019 à 12:36

 

1

avatar

Inscrit le 03/05/2009

Voir le profil

Dans ta liste, t'oublies aussi le connard qui te laisse la boite de chocolat de noël, avec uniquement les dégueulasse à l'alcool qui pique et la crème.

3473 Commentaires de news

Ecrit par Papa Panda le 25/11/2019 à 10:06

 

2

avatar

Inscrit le 26/03/2014

Voir le profil

gw2 et GR breakpoint
et j'ai commencé S4 de The Man In The High Castle

1525 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

38099-pain-violence-insulte-je-suis-un-type-normal-hashtag-fais-pas-chier