L'Edito du Dimanche

 

Publié le Dimanche 29 juillet 2012 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du Dimanche

Mon époque est plus belle que la tienne

imageEn fait, la question qui peut se poser, c’est de savoir si les cons ont toujours été là mais étaient jusqu’alors en sommeil, ou si le monde devient de plus en plus stupide.
Ce ne serait pas étonnant, cela dit.
Parce que l’on est quand même en train de préparer un beau, un formidable monde de merde.

A mon époque, on a créé SOS Racisme. On a créé les Restos du Cœur. A la tienne, le FN fait 20 à 25% en France.
A mon époque, on avait pour idole Tigana et Marius Trésor. Aujourd’hui, on entend des cris de singes dans les tribunes et, pire, les instances du foot semblent trouver ça normal.
A mon époque, on n’avait pas besoin d’écrire « Respect » sur les maillots pour que le mot existe. On écoutait les vieux nous raconter leurs souvenirs avec tendresse. On découvrait entre leurs lèvres une époque merveilleuse qui sont autant de nos racines.
A mon époque, on leur laissait la place dans les transports en commun. A mon époque, on laissait la place aux femmes enceintes également. Et on trouvait ça normal. L’éducation, ça s’appelait.
A mon époque, on pouvait aller jouer dans le terrain vague à l’autre bout du quartier, sans que nos parents craignent que l’on se fasse racketter, molester, violer dans une cave.
A mon époque, on voulait aller jouer dans le terrain vague à l’autre bout du quartier. Avec nos potes. Dehors.
imageA mon époque, avoir un mot plus haut que l’autre en public, c’était l’assurance de se prendre une torgnole direct. On ne pensait pas qu’éructer sa connerie au monde, bien planqué derrière un écran,
A mon époque, on n’avait pas besoin de diffuser 500 fois par jour que manger des légumes, c’est bon pour le corps, comme si on s’adressait à de gros débiles. On savait que c’était vrai. Bon, on préférait manger des frites aussi, hein, mais on mangeait quand même – un peu de – nos choux de Bruxelles à la cantoche.
A mon époque, on savait très bien que « liker » une photo, ça n’allait pas changer la vie du petit éthiopien qui mourrait de faim dessus. On chantait « Loin du cœur et loin des yeux, de nos villes de nos banlieues… » et on achetait le disque. Parce que ça, ça avait un impact.
A mon époque, on aurait jeté la lettre disant que « Je m’appelle Noufita je sui orpheline veuve et j’ai 150 million de franc à te doner ».
A mon époque, flinguer un criminel ou un gangster, c’était le boulot de la Police. Et quand ils le faisaient, on se sentait plus en sécurité, on n’allait pas cramer tout le quartier pour dénoncer une brutalité policière. Tu jouais, tu perdais, tant pis pour toi. C’était ça, le credo de l’époque.
A mon époque, si on se faisait gauler par un radar, on n’accusait pas le gouvernement. On gueulait, certes, mais on savait que l’on était en tort. Tu jouais, tu perdais, tant pis pour toi.
A mon époque, on pouvait demander l’heure ou son chemin en arrêtant une personne dans la rue, sans que celle-ci ait d’abord une réaction de peur.
imageA mon époque, quand le serveur du restaurant apportait l’assiette, on s’empressait de renifler les effluves du plat puis de le goûter. On ne le prenait pas d’abord en photo pour montrer à ses potes ce que dans quelques heures, on aura chié par l’autre côté.
A mon époque, les jeux vidéo duraient 5-6 heures. Et on s’en satisfaisait. On privilégiait la qualité à la quantité. Bon, ok si les deux étaient présents, c’était encore mieux.
A mon époque, on humectait le doigt pour aller piocher la poudre de jus d’orange Tang au fond du sachet. Et on aimait ça. Ce n’était pas bio, mais on s’en foutait. Et on était heureux.
A mon époque, on prenait le temps de rembobiner les cassettes. Et ce n’était pas du temps considéré comme « perdu ». On avait le temps. On en avait à revendre.
A mon époque, on avait une seule télévision. On regardait tous ensemble, toute la famille réunie, Champs-Elysées le samedi soir ou Starsky et Hutch après le repas dominical.
A mon époque, les chanteurs donnaient des concerts de 2 heures et non pas de 45 minutes…
A mon époque, Groquik était gros. Banania était Y’a bon. Prosper était Youplaboum. Et dans Banga, y’avait de l’eau et des fruits. Même Fruité, c’était plus musclé.
A mon époque, on avait les épisodes IV, V et VI de Star Wars.
A mon époque, quand un prof engueulait un élève, il ne se retrouvait pas avec toute la famille sur le dos, prête à lui péter la tête.
A mon époque, les comiques pouvaient balancer sur les marques, sur les politiques, sur les personnalités, sans se manger systématiquement un procès.
A mon époque, on n’allait d’ailleurs pas faire un procès au fabricant de marteau sous prétexte qu’on s’était tapé sur les doigts et qu’il n’y avait pas de mise en garde sur le sachet d’emballage. On n’était pas suffisamment con pour ne pas savoir que ça fait mal.

Alors mon époque n’était pas parfaite. Mon époque n’était pas idéale. Et on se disait déjà que l’on se préparait à des lendemains difficiles par rapport à la « jeunesse dorée de nos parents ». On avait nos boulets, nos failles, nos problèmes.

Mais la vie était belle et le mot liberté voulait vraiment dire quelque chose.

Tu peux donc si tu veux me traiter de vieux con. De « has-been ». Mais ma vie est plus belle que la tienne. Et je t’emmerde.


 
image



 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par lebow le 29/07/2012 à 12:24

 

1

avatar

Inscrit le 11/10/2009

Voir le profil

Amen... smiley 43

6 Commentaires de news

Ecrit par Quantum le 29/07/2012 à 12:34

 

2

avatar

Inscrit le 08/05/2009

Voir le profil

À mon époque, si les JO d'hivers (la même année que ceux d'été), étaient organisés à Dubaï, on disait "c'est quand même merveilleux ce que l'homme peut faire" et non "putain le fric permet de jouer à dieu et de bouffer de l'énergie pour rien à faire des choses inutiles alors qu'il existe des montagnes pour ça ... bla bla bla ... le réchauffement climatique ... bla bla bla ... la politique du pognon ... bla bla bla ..."



À mon époque les parent restaient dans leur coin à jouer aux cartes ou aux boules pendant que les mouflets étaient laissé livrés à eux même autour d'une piscine sans barrière et sans alarme, ou faisaient du vélo sans casque et gilets sur la route d'à côté, sans qu'on leur serve le discours : "vous êtes de mauvais parents totalement inconscient" ...



À mon époque il y avait de la mesure et du respect pour l'homme ...



489 Commentaires de news

Ecrit par Logan Mathia le 29/07/2012 à 12:45

 

3

avatar

Inscrit le 29/10/2009

Voir le profil

Je déteste les choux de Bruxelles.

2009 Commentaires de news

Ecrit par dokcharly le 29/07/2012 à 12:52

 

4

avatar

Inscrit le 01/08/2011

Voir le profil

Ahhh la bonne époque!!!! Que de bons souvenirs!

116 Commentaires de news

Ecrit par Malaria le 29/07/2012 à 13:00

 

5

avatar

Inscrit le 01/05/2009

Voir le profil

Ecrit par Jakal117

Je déteste les choux de Bruxelles.
+1

300 Commentaires de news

Ecrit par Freddu92 le 29/07/2012 à 13:04

 

6

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

"Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu'ils ne reconnaissent plus, au-dessus d'eux l'autorité de personne, alors c'est là en toute jeunesse et en toute beauté, le début de la tyrannie."

Platon (IVe siècle av. J.C.)

1905 Commentaires de news

Ecrit par RaThEm le 29/07/2012 à 13:17

 

7

avatar

Inscrit le 29/07/2012

Voir le profil

Mon dieu il ne te reste plus qu'a t'acheter une corde et mettre fin à toutes ces souffrances! Il y a toujours eu des cons, et comme disait mon grand-pére tout les ans il y a de plus en plus de cons, mais cette année j'ai l'impression que les cons de l'année prochaine sont déja là. On trouve toujours l'herbe du voisin plus verte, c'est dans la nature humaine d'être un éternelle insatisfait. Ne faudrait il pas mieux savoir se satisfaire de ce que l'on a et profiter de l'instant présent, plutot que de vivre dans le passé. De toute facon que pouvons nous y faire. On va peut être penser que je suis un con, mais quand je vois ce que les gens intelligents ont fait du monde…

5 Commentaires de news

Ecrit par Freddu92 le 29/07/2012 à 13:20

 

8

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

A mon époque, on aurait jeté la lettre disant que « Je m’appelle Noufita je sui orpheline veuve et j’ai 150 million de franc à te doner ».



A ton époque Danielle Gilbert et je ne sais plus quelle plante verte de la télé se retrouvait en procès pour avoir vendu ses fameuses pierres du nord censés guérir de tout, sauf de la connerie



A mon époque, flinguer un criminel ou un gangster, c’était le boulot de la Police. Et quand ils le faisaient, on se sentait plus en sécurité, on n’allait pas cramer tout le quartier pour dénoncer une brutalité policière. Tu jouais, tu perdais, tant pis pour toi. C’était ça, le credo de l’époque.



A ton époque, Mesrine s'est fait flinguer en plein coeur de Paris et aujourd'hui encore, la méthode fait débat.



A mon époque, on prenait le temps de rembobiner les cassettes. Et ce n’était pas du temps considéré comme « perdu ». On avait le temps. On en avait à revendre.



A l'époque, on achetait un rembobineur de cassettes parce que c'était chiant quand même à rembobiner, et ça épargnait la mécanique du magnétoscope.



A mon époque, les comiques pouvaient balancer sur les marques, sur les politiques, sur les personnalités, sans se manger systématiquement un procès.



A ton époque, Coluche a été censuré pour ses sketchs sur les lessives, sur la religion catholique, sur les politiques, et ne parlons pas du blackout après sa candidature à la présidentielle. Desproges lui a du arrêter la minute de Mr Cyclopède après avoir dit que Hitler avait finalement un bon fond.



A peu de choses près, on est de la même époque, mais je crois surtout qu'à l'époque, tu radotais moins smiley 8

1905 Commentaires de news

Ecrit par Costello le 29/07/2012 à 13:23

 

9

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

A mon époque, il y a Internet.



A mon époque, certains d'entre nous peuvent encore partir en vacances (je dis ça éventuellement pour les générations futures).



A mon époque, je peux parler et même voir ma famille gratuitement alors que j'habite à l'autre bout du monde.



A mon époque, on télécharge n'importe quel film (gratuitement pour certains) en 5 minutes, et on n'a pas à prier pour que la VHS de pépé ne soit pas morte.



A mon époque, mes parents ont l'esprit assez ouvert et me laissent épouser la femme de ma vie, qui n'est pourtant pas française et qui ne parle même pas la langue de Molière.



A mon époque, quand je ne suis pas d'accord avec mes parents, j'ai le droit de m'exprimer sans me prendre une torgnole. Mais si je dépasse les bornes la torgnole reste possible (encore une fois: pas sûr que ca sera le cas dans le futur).



A mon époque, je peux rester en contact avec mes tout premiers copains. Je sais ce qu'ils font, je vois même leur photos, et *oui* tout ça m'intéresse car j'aime mes amis et je ne suis pas un putain d'égoiste qui ne s'intéresse qu'à lui même. Note pour les moins fins, ceci est une référence à Facebook.



A mon époque, je peux faire fortune en montant un simple site Internet.



A mon époque, je n'ai pas besoin d'aller chez le libraire bougon pour acheter le journal qui contient les infos d'hier, car j'ai toutes les news fraiches en direct sur le net.



A mon époque, je n'ai pas honte de ne (quasiment) plus lire de bouquins. Non, car en fait je lis énormément, tous les jours de nombreuses heures, en diversifiant les sources. Je lis l'actualité, des articles encyclopédiques sur toutes sortes de choses, je lis les avis des gens, je lis les gens de ma société contemporaine qui s'expriment, et encore mieux: je peux m'exprimer. Ah, et tout ça c'est gratuit.



A mon époque, au cinéma, on a le seigneur des anneaux, le hobbit, et surtout Christopher Nolan: les 3 Batman, Inception et d'autres chefs d'oeuvres à venir. Et nos effets spéciaux ne se résument pas à des maquettes en carton.



Et enfin une dernière pour la route: à mon époque, le porno c'est gratuit, accessible, rapide, y'a plus besoin d'aller acheter playboy ou de se palucher sur les pages bikini de la redoute.



Alors merci vieux con, je préfère mon époque et je t'emmerde aussi smiley 51

1338 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 29/07/2012 à 13:26

 

10

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par RaThEm

Mon dieu il ne te reste plus qu'a t'acheter une corde et mettre fin à toutes ces souffrances! Il y a toujours eu des cons, et comme disait mon grand-pére tout les ans il y a de plus en plus de cons, mais cette année j'ai l'impression que les cons de l'année prochaine sont déja là. On trouve toujours l'herbe du voisin plus verte, c'est dans la nature humaine d'être un éternelle insatisfait. Ne faudrait il pas mieux savoir se satisfaire de ce que l'on a et profiter de l'instant présent, plutot que de vivre dans le passé. De toute facon que pouvons nous y faire. On va peut être penser que je suis un con, mais quand je vois ce que les gens intelligents ont fait du monde…
c'est en laissant faire et en se "satisfaisant" du temps présent qu'on sombre un peu plus. Je n'ai pas besoin de corde. Enventuellement d'un flingue et d'une avant-première de Batman...

Mais râler et critiquer le temps présent, c'est nécessaire.





Donc non. Et considérer que nos politiques sont des gens intelligents, c'est leur faire trop d'honneur.



Enfin, tu diras à ton grand-père que s'attribuer les paroles de Coluche, ce n'est pas joli-joli.

6671 Commentaires de news

Ecrit par Freddu92 le 29/07/2012 à 13:33

 

11

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Ecrit par gizmo

Enfin, tu diras à ton grand-père que s'attribuer les paroles de Coluche, ce n'est pas joli-joli.


C'est de Timsit smiley 37

1905 Commentaires de news

Ecrit par jymmyelloco le 29/07/2012 à 13:35

 

12

avatar

Inscrit le 03/05/2009

Voir le profil

A mon époque le dimanche de pluie je m’emmerdai chez moi parce qu'il y avais rien a l'unique Tv de mes parents.



A mon époque mes jouets qui étaient a piles ne fonctionnaient que 3 ou 4 heures et un paquet de piles coutait 50 francs.



A mon époque ma mère pouvais s’inquiéter parce que j'avais du retard sans pouvoir l'appeler depuis un portable pour la rassurer.



A mon époque je pouvais rester des jours bloqué sur un jeux acheté 500 francs sans avoir la solution, parce que le prochain Console+ ( Amstrad 100% ou Joypad, Gen4 ect... ) ne sortirais que dans 2 semaines.



A mon époque charger un jeux sur une D7 3" prenait 12 minutes et j'étais même pas sûr que ça fonctionne.



A mon époque le minitel ne pouvait me montrait que ce qu'il voulait a prix d'or.



A mon époque il fallait que je paie des dizaines de francs pour jouer Street Fighter 2 sans trouver un moyen de faire des coups spéciaux parce que peu de magazines en parlait.



A mon époque les VHS prenait des plombent a être rembobiner. C'était une galère pour enregistrer un film a la suite d'un autre sur une cassette 300 minutes. De plus la bobine s'abimé souvent.



A mon époque je louais des VHS pour le Week end a 25 Francs et j'avais des pénalité si je pouvais pas la ramener a temps.



A mon époque il était quasi impossible de découvrir une série que la Tv refuse de passer.



A mon époque il était quasi impossible de voir un film récent en VOSTFR



A mon époque internet coutait un bras et il fallait que je paie un cybercafé pour aller pour la première fois sur le site de canal plus.



A mon époque le seul moyen d'avoir un avis sur un film avant de le voir a la Tv, c'était la critique de Télé poche.



A mon époque je n'avais pas d'autre choix d'avoir des version censuré des dessins animé au Club Do ou des films en version courte.



A mon époque il m'a fallut plus d'un an et demi avant de pouvoir voir Retour vers le futur 3 en VHS.



A mon époque on entendait des personnes traité des radins de sale juifs sans que ça choc personne.



A mon époque, insulter une personne en lui disant qu'il faisait un travail d'arabe ça choc personne.



A mon époque mon père m'explosait les poumons a fumer devant moi dans une pièce fermé, et ça choc personne.



A mon époque la télévision ne m'aurait pas montrer des vidéo comme Chirac / Juppé parlant du bruit et l'odeur.



A mon époque une personne riche comme Tapie tout puissant se foutant de la gueule des pauvres ne choc personne.



A mon époque un homme pouvait rentrer du boulot, mettre les pieds sous la table et engueuler sa femme que le manger n'est pas prêt, sans que cela choc personne.







Comme le dit si bien Marilyn Monroe ou John Lennon dans la pub Citroën : The past is the past.



On peux se rappeler des bons moment, mais c'est idiot de se dire que tout était bien et que maintenant c'est mauvais.





PS : Je suis né en 1980 smiley 9



Oui me suis trompé.





2845 Commentaires de news

Ecrit par Costello le 29/07/2012 à 13:45

 

13

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Ecrit par jymmyelloco la nana d'enfer...





PS : Je suis née en 1980 smiley 9






Pareil que toi, sauf que je suis né milieu des années 80, et j'ai préféré focuser mon post sur maintenant, car c'est maintenant mon époque. Mon époque, ce ne sont pas des vieux souvenirs vagues d'il y a des dizaines d'années.



Et aussi, je croyais que t'étais un gars smiley 32

1338 Commentaires de news

Ecrit par RaThEm le 29/07/2012 à 14:14

 

14

avatar

Inscrit le 29/07/2012

Voir le profil

Ecrit par gizmo

c'est en laissant faire et en se "satisfaisant" du temps présent qu'on sombre un peu plus. Je n'ai pas besoin de corde. Enventuellement d'un flingue et d'une avant-première de Batman...

Mais râler et critiquer le temps présent, c'est nécessaire.





Donc non. Et considérer que nos politiques sont des gens intelligents, c'est leur faire trop d'honneur.



Enfin, tu diras à ton grand-père que s'attribuer les paroles de Coluche, ce n'est pas joli-joli.


Mieux vaut savoir se satisfaire de ce que l'on a, plutot que d'être envieux de ce que l'on aura jamais! Je ne dis pas qu'il ne faut pas s'insurger devant la connerie et la décadence de notre génération, mais qu'il ne faut pas en avoir peur! La peur ne tue pas, elle empêche de vivre! Ce n'est pas en affrontant le passé et le présent, que l'on fera bouger les lignes, mais plutot en mettant un gros coup de pied au cul a cette génération de merdeux et de branleur! Qu'est ce qu'ils attendent pour remettre le service militaire!



Et considérer que se sont nos politiciens qui ont fait notre monde, c'est leurs allouer trop d'importance.



Et pour reprendre une autre citation de mon grand père:"Se pencher sur le passé, c'est risquer de tomber dans l'oubli"

5 Commentaires de news

Ecrit par Freddu92 le 29/07/2012 à 14:34

 

15

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

J'ai oublié aussi qu'à notre époque (et un peu avant), le premier générique de Goldorak a fait scandale parce qu'il parlait de race et d'ennemi héréditaire et qu'il a été remplacé par la soupe de Noam

1905 Commentaires de news

Ecrit par Freddu92 le 29/07/2012 à 14:35

 

16

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Ecrit par RaThEm

Et pour reprendre une autre citation de mon grand père:"Se pencher sur le passé, c'est risquer de tomber dans l'oubli"


T'étonnes pas si il se retrouve avec un procès pour plagiat smiley 54

1905 Commentaires de news

Ecrit par Walid le 29/07/2012 à 14:39

 

17

avatar

Inscrit le 03/05/2009

Voir le profil

Ecrit par Quantum

À mon époque, si les JO d'hivers (la même année que ceux d'été), étaient organisés à Dubaï, on disait "c'est quand même merveilleux ce que l'homme peut faire" et non "putain le fric permet de jouer à dieu et de bouffer de l'énergie pour rien à faire des choses inutiles alors qu'il existe des montagnes pour ça ... bla bla bla ... le réchauffement climatique ... bla bla bla ... la politique du pognon ... bla bla bla ..."





A ton époque, on était peut-être trop con pour s’apercevoir du gaspi de ce fric qui sert à épuiser un peu plus vite nos ressources plutôt que de servir à la population.





À mon époque les parent restaient dans leur coin à jouer aux cartes ou aux boules pendant que les mouflets étaient laissé livrés à eux même autour d'une piscine sans barrière et sans alarme, ou faisaient du vélo sans casque et gilets sur la route d'à côté, sans qu'on leur serve le discours : "vous êtes de mauvais parents totalement inconscient" ...


Et là aussi si le gamin se noyait/tuait en jouant sur la route ça aurait été "j'ai joué, j'ai perdu"?





Autant j'ai pas grand chose à reprocher au texte de Cedric (sauf que j'aime pas le Banga et ces boissons dégueues), autant là c'est se satisfaire de la connerie ou de l'inconscience des Hommes.



1243 Commentaires de news

Ecrit par RaThEm le 29/07/2012 à 14:42

 

18

avatar

Inscrit le 29/07/2012

Voir le profil

Ecrit par ftorama



T'étonnes pas si il se retrouve avec un procès pour plagiat smiley 54


La vie est un plagiat.

5 Commentaires de news

Ecrit par jymmyelloco le 29/07/2012 à 15:06

 

19

avatar

Inscrit le 03/05/2009

Voir le profil

A mon époque ça m'aurait pas fait rire ....

2845 Commentaires de news

Ecrit par diccy le 29/07/2012 à 15:09

 

20

avatar

Inscrit le 24/07/2011

Voir le profil

Ce n'est pas en affrontant le passé et le présent, que l'on fera bouger les lignes, mais plutot en mettant un gros coup de pied au cul a cette génération de merdeux et de branleur! Qu'est ce qu'ils attendent pour remettre le service militaire!
C'est beau la caricature ^^.



Si yavait pas de bistro, je crois que Coluche viendrait s'inspirer chez Gamalive ^^'.

64 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

13604-nostalgie-epoque-generation-cons-respect-education