Des mafieux russes utilisent GTA 4 pour faire leur pub

 

Publié le Samedi 2 février 2013 à 09:00:00 par Laurent Benoit

 

Des mafieux russes utilisent GTA 4 pour faire leur pub

Seul le crime paie

Si vous cherchez une mule à argent expérimentée, demandez Niko Bellic. Certains d’entre vous ont sans doute reconnu sur ce fan-art le fameux héros à l’accent pourrave de Grand Theft Auto IV, jeu vidéo du siècle pour certains, plus grosse entourloupe de 2008 pour d’autres. Un fanart que l’on doit à Patrick Brown, et qui réapparaît de manière très fréquente dans les recherches d’images des moteurs de recherche en cherchant des artworks de GTA 4.

imageVous ne reconnaîtrez pas en revanche les termes et conditions de l’organisation pour laquelle Niko fait sa pub. Mais vous n’êtes sans doute pas un spécialiste du transport d’argent. Car ici, Niko bosse pour la mafia russe, la vraie. Fo’real bro, comme on dit à Liberty City.
Selon Brian Krebs, expert en sécurité et ancien journaliste du Whashington Post , la publicité offre aux parties intéressées un service de mules à argent expérimentés, agents du cybercrime, basés en Californie, en Illinois, en Floride et dans l’Etat de New York.

Ce groupe qui se fait appeler Foreign Agents (« les agents de l’étranger ») se spécialise dans le nettoyage de comptes hackés sur l’internet et du blanchiment de l’argent dérobé sur les serveurs, tâche pour laquelle cette organisation se permet quand même de prendre la moitié des parts en passant. « Nous nous adaptons à chaque instant pour toute nouvelle tâche ou défi », clame la pub, proposant des règlements via Western Union, Liberty Reserve ou WebMoney. 

  • Nous fournissons les services suivants via nos partenaires à l’étranger
  • Interface administrative unique, réponse raide
  • Nous réagissons très vite aux nouvelles demandes
  • Adaptons chaque action de nos mules aux exigences du client
  • Paiements par WebMoney, Liberty Reserve ou Western Union, conversion monétaires possibles avec W.U.
  • Détournement des taxes fédérales, détournement d’argent depuis des cartes de crédit volées
  • Récupération de courrier sensible, interception de marchandises de haute valeur en magasins ou dans les envois postaux.
  • Les mules sont ouvertes à toutes autres transactions intéressantes.
L’annonce précise que ces mules ne sont pas de simples citoyens Américains trompés à leur insu et sans expérience, à qui l’on promet ensuite de tout arranger, mais bien des adolescents ou des jeunes conscients qu’ils travaillent pour le crime organisé, et qui seront donc là pour vous soutenir et ne flancheront pas en cas de pépin.

Les vendeurs du service, dans un question-réponses avec des clients potentiels, affirment que l’organisation déplace entre 30 000 et 100 000 dollars par jour pour ses clients.
Ils se spécialisent avant tout dans le détournement de fonds piratés depuis des comptes bancaires de haute contenance appartenant aux entreprises victimes de leurs attaques, en détournant par exemple les virements automatiques (une norme pour beaucoup d’entreprises) destinés aux payes des employés.
Les clients peuvent se connecter à un panneau d’administration avec un login privé afin de superviser l’avancement des détournements qu’ils ont ordonné à Foreign Agents. Le service propose aussi l’utilisation libre d’une banque de donnée de fausses cartes de crédits reproduites avec des vols de données sur les distributeurs automatiques.

Foreign Agents existerait depuis trois ans, ce qui en fait de ses membres des vétérans dans le monde du cybercrime, où l’espérance de vie des organisations structurées n’est jamais longue. Selon le journaliste Krebs, la mule typique de ce type d’organisme est un étudiant russe ou issu de l’Europe de l’Est, en voyage aux Etats-Unis avec un visa J-1 (destiné aux programmes d’échanges culturels ou éducatifs).
Selon les enquêtes fédérales américaines, les réseaux de recrutement de mûles financières « J-1 » sont monnaie courante aujourd’hui dans pratiquement toutes les grandes villes américaines. En 2010, le Département de la justice américaine a réussi à en arrêter une de mule, un étudiant qui comptait justement repartir en Russie avec trois douzaines de visas J-1 pour ses copains.

Aucun doute sur le fait que Niko aurait approuvé l’image et la technique. En revanche, Rockstar sans doute beaucoup moins. Patrick quant à lui, doit au choix s’horrifier de voir son dessin repris ainsi, ou se demander combien il perd chaque jour en terme de publicité depuis sa mise en application par Foreign Agents…

imageDu côté de la Russie, on ne s’inquiète pas trop de tout cela, tant que cela rapporte de l’argent à la Mère Patrie. Tandis que les forums traitant de crime organisé pullulent sur l’Internet russophone, le Président-Premier-Ministre-Chef-du-Manège Vladimir Poutine a fait voter cet été une loi pour mieux contrôler ces fameux « agents de l’étranger » sur son propre sol.
Traduction russe : les Organisations Non-Gouvernementales (ONG), qui l’ouvrent en ce moment un peu trop sur les droits de l’Homme et les respects des libertés civiles, sont désormais toutes fichés au Ministère de la Justice à leur arrivée sur le territoire.
Une pratique critiquée par l’opposition russe, puisque ces tentatives de museler l’opposition à son régime ont entrainé les plus grosses manifestations contre l’ancien agent du KGB depuis son accession au pouvoir il y a 13 ans. En mars, Vladimir Poutine a été réélu pour 6 ans au pouvoir.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par kasasensei le 02/02/2013 à 09:20

 

1

avatar

Inscrit le 05/12/2010

Voir le profil

Le jeu vidéo inspire la mafia, c'est dire la mauvaise influence de ce média... /cnn

10688 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

15276-gta-4-mafieux-russie-gangsters