C'est en faisant n'importe quoi qu'on devient Mario Kart...

 

Publié le Lundi 8 décembre 2008 à 08:05:25 par Gizmo

 

C'est en faisant n'importe quoi qu'on devient Mario Kart...

C'est en faisant des conneries qu'on devient un con...

R' Gaillard, le Monsieur qui en faisant n'importe quoi devient n'importe qui, s'est essay'ux joies de Mario Kart en plein Paris... Que dire ' En dehors du vibrant hommage 'ario, le plombier le plus incomp'nt de toute l'histoire de la Pologne et de l'Italie r'ies, on est tr'dubitatif devant l'exploit de monsieur R' Gaillard' Si on peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui, cette r'e ne s'applique pas de mani' universelle avec la connerie' R' Gaillard s'est plant'ur ce coup l''os yeux' Un jeu, reste un jeu, justement parce que c'est amusant. Je ne vois rien d'amusant 'on seulement mettre en danger sa propre vie, mais surtout en mettant en danger potentiellement la vie d'autrui, vid'''appui en guise de preuve' Cher monsieur Gaillard, d'l'e le dire comme 'de but en blanc, mais sur ce coup l'ous 's un sale con. Et puis' S'il n'y avait que la s'rit'ui entrait en ligne de compte dans ce genre de d're, on pourrait tr'bien imaginer qu'un esprit bien malade pourrait essayer de faire de la surench' sur votre exploit, en songeant 'aire un remake d'un GTA quelconque, mais avec des vrais flingues. Mais bon, si j''is ' c'est parce que je dois 'e en col'. En y pensant 'eux fois, je me dis que finalement, cet exploit r'me 'ui tout seul la diff'nce fondamentale qu'il y a entre le g'e, et la m'ocrit' C'est ce que j'appelle le syndrome « Rapha'Mezrahi »' Aussi sympathique soit le gar', toutes les interview « d'l' » qu'il a faites ne sont qu'une p' copie m'ocre du coup g'al de Pierre Desproges, r'isant plusieurs dizaines d'ann' plus t''interview d'nt'de Fran'se Sagan. Ben l'c'est pareil' On a l'impression de voir du Jackass, sauf que non seulement c'est une copie du concept, mais qu'en plus, Michael Youn a pill'edit concept copieusement pendant plusieurs ann' cons'tives. Notez que je n'ai rien contre le bonhomme... Je pr'rais plut'on ton plus d'l'ans ses Morning Live. Si on peut dire de Youn que dans cette copie syst'tique du concept Jackass, c''it plut''ocre, cette copie de copie de concept, dont R' Gaillard est l'auteur, craint, tant dans son inspiration, que dans le fait qu'elle soit dangereuse. Bref' C'est pauvre. Alors oui {« c'est en faisant n'importe quoi qu'on devient n'importe qui »}' ' me laisse songeur. En 1978, ''occasion de la sortie du film « Superman », un gamin s'est v' d'un pyjama bleu et rouge, et s'est jet'u 8'r 'ge, comme un gros con' Lui au moins, il n'a mis en danger que sa propre existence. Oui, c''it aussi n'importe qui' Et il est mort. Allez sans rancune R', en esp'nt que pour le prochain coup, tu seras mieux inspir'

 


 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Il n'existe aucun commentaire sur cette actualité


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

309-c-est-en-faisant-n-importe-quoi-qu