Depeche Mode - Spirit : un album qui ne décolle jamais

 

Publié le Dimanche 19 mars 2017 à 10:20:00 par Cedric Gasperini

 

Depeche Mode - Spirit : un album qui ne décolle jamais

Du mou dans les watts

imageQuatorzième album de Depeche Mode, Spirit est sorti vendredi dernier dans les bacs et sur les plateformes de téléchargement. Groupe mythique, incontournable des années 80 et 90, Depeche Mode continue donc de squatter la scène internationale et, j'avoue, quand à la maison vous avez des gamines qui ne jurent que par Selena Gomez, Matt Pokora ou Black M, ça fait parfois du bien de revenir à de saines bases musicales.

J'avoue aussi que, très fan du groupe, je me suis depuis quelques albums (depuis Ultra en 1997 pour être précis) un peu détourné de leurs chansons. Moins grandioses, moins accrocheuses, moins percutantes... au point même de passer complètement à côté de leur précédent album, Delta Machine, sorti en 2013.

Seulement voilà. Spirit, salué par la critique comme un "retour gagnant" ou un "disque révolté, sensuel et spirituel", méritait que je m'y replonge. Histoire de voir si les Depeche Mode ont retrouvé de l'allure, des couleurs, et de l'énergie. 

J'avoue que les écoutes successives de l'album m'ont replongé dans une perplexité teintée de déception. 

Certes, quelques morceaux sont efficaces. Lourds et puissants, un peu comme une Grand-Messe, une "Black Celebration" portés par la voix d'un Dave Gahan toujours aussi efficace. Going Backwards, le single Where's the Revolution, ou ma préférée de l'album, Cover Me, sans oublier So Much Love ou No More (This is the Last Tilme) sont des chansons plaisantes à écouter. Réussies. 
Et si les morceaux chantés par Martin L. Gore (Eternal et Fail) sont toujours aussi chiants avec son vibrato rapidement gonflant, Spirit reste un album de qualité, avec des morceaux de qualité, bref, un Depeche Mode de bonne facture...

Seulement voilà, tout aussi réussis soient la plupart des morceaux, ça manque quand même d'envolée, de peps, de pêche. On est loin des Stripped, Black Celebration, Personal Jesus, ou même, plus récemment Barrel of a Gun, Walking in My Shoes ou In Your Room qui, toutes, vous soulèvent en mélangeant des couplets lourds, sur les starting blocks, pour exploser dans des refrains pêchus et qui vous claquent dans les oreilles. Ici, on a l'impression que Depeche Mode ne lâche jamais les chiens, ne se lâche jamais complètement, ne va pas au bout des possibilités des chansons. 

Reste donc à savoir si, après plusieurs albums décevants, Depeche Mode est sur une pente ascendante, ou s'ils n'ont finalement plus la capacité de faire reclaquer les hits comme avant. 

Réponse dans 4 ans pour le prochain album ?

01 Going Backwards
02 Where's the Revolution


03 The Worst Crime
04 Scum
05 You Move
06 Cover Me
07 Eternal
08 Poison Heart
09 So Much Love
10 Poorman
11 No More (This is the Last Time)
12 Fail

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par Yutani le 19/03/2017 à 12:52

 

1

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

ce serait un album "garde manger" selon toi ? smiley 41

(je n'ai pas pas écouté DM depuis les 90's donc je ne peux rien dire de la discographie suivante)

4544 Commentaires de news

Ecrit par 10r le 20/03/2017 à 09:29

 

2

avatar

Inscrit le 18/03/2010

Voir le profil

commandé, recu mais pas encore écouté...smiley 32

4414 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

30908-depeche-mode-spirit-album-avis-critique