Quantic Dream au centre d'un scandale de racisme et sexisme

 

Publié le Lundi 15 janvier 2018 à 11:00:00 par Cedric Gasperini

 

Quantic Dream au centre d'un scandale de racisme et sexisme

Les gars, vous savez ce qu'on dit à une femme qui a déjà les deux yeux au beurre noir ?

Coup de tonnerre dans le monde du jeu vidéo. Le Monde, Mediapart et Canard PC ont rapporté cette semaine des accusations lourdes contre le développeur français Quantic Dream, à qui l'on doit les jeux Heavy Rain et Beyond Two Souls, et qui s'apprête à sortir Detroit : Become Human dans le courant de l'année.

Le studio dirigé par David Cage et Guillaume de Fondaumière est aujourd'hui accusé par une quinzaine d'employés et ex-employés de tous les maux : comportements inappropriés, semaines pouvant aller jusqu'à plus de 50 heures de travail, pression quotidienne, mais surtout de propos et comportements sexistes et racistes.

Fort de 180 personnes et composé à 83% d'hommes, Quantic Dream baignerait dans une ambiance faite de photomontages sexuels, insultes sexistes, et les affiches ou dessins de sexes masculins orneraient de nombreux murs ou bureaux. David Cage et Guillaume de Fondaumière sont tous deux sous le feu de ces accusations, notamment après qu'un employé ait découvert quelques 600 images vulgaires, sexistes, homophobes. Mise au courant, la Direction n'aurait rien fait.

David Cage, quant à lui, serait accusé de dénigrer ses employées, de leur faire des blagues inappropriées, et de lancer régulièrement des propos vulgaires, notamment sur les actrices de ses jeux. D'autre part, après avoir vu via une vidéo d'un vol survenu au studio et filmé par les caméras de surveillance, il aurait demandé à l'un de ses employés d'origine tunisienne s'il s'agissait d'un de ses cousins. Quant à Guillaume de Fondaumière, des cas de comportements inapproprié notamment lors de soirées auraient été évoqués.

Quantic Dream a d'ores et déjà répondu à ces accusations dans un communiqué :
Des articles publiés ce jour colportent diverses accusations sur Quantic Dream SA, à l'encontre de son management et de ses employés. 

Nous réfutons catégoriquement l'ensemble de ces accusations. Une plainte a déjà été déposée il y a plusieurs mois, et d'autres plaintes suivront.

Nous invitions à prendre connaissance des réponses de la DUP et du CHSCT aux questions qui leur avaient été posées par les journalistes avant parution des articles.

Les conduites ou pratiques inappropriées n'ont pas leur place chez Quantic Dream. Nous avons pris et prendrons toujours celles-ci très au sérieux.

Nous respections chaque collaborateur de Quantic Dream. Il est de la plus haute importance pour nous de maintenir un environnement de travail respectueux et propice à l'épanouissement de notre passion pour la création de jeux vidéo.

David Cage, lui, répond par les faits :
Vous voulez parler d'homophobie ? Je travaille avec Ellen Page, qui se bat pour les droits LGBT. Vous voulez parler de racisme ? Je travaille avec Jesse Williams, qui se bat pour les droits civiques aux États-Unis... Jugez-moi pour mon travail.

Quant à Guillaume de Fondaumière, il réfute toutes les accusations.
Je vais être extrêmement clair : c'est absolument faux. À Aucune soirée rien de tout cela ne s'est jamais passé.

Accusations réelles et sérieuses ? Vengeance d'anciens employés ? Y a-t-il de la fumée sans feu ? De notre côté, si nous ne nous prononcerons pas sur cette affaire, nous pouvons simplement témoigner du fait que lors de toutes nos (nombreuses) rencontres avec David Cage ou, dans une moindre mesure, Guillaume de Fondaumière, nous n'avons jamais été témoins de comportements ou propos déplacés. Ce qui ne signifie rien, certes. Mais ça ne nous empêche pas de le dire.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par Narcisse d'oyo le 16/01/2018 à 15:13

 

1

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Les gars, vous savez ce qu'on dit à une femme qui a déjà les deux yeux au beurre noir ?

Une grande carrière s'ouvre pour toi à France TV smiley 33

2381 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

33465-quantic-dream-scandale-sexisme-racisme-homophobie