L'Edito du Dimanche

 

Publié le Dimanche 5 août 2018 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du Dimanche

Un bon petit vieux est un petit vieux mort

imageLe monde, ou du moins une bonne partie, et dans le cas qui nous intéresse le plus, est donc en épisode de canicule.

Est-ce que quelqu’un pourrait me rassurer et me donner les chiffres des petits vieux qui claquent ? Mais si, ne gâchez pas mon plaisir ! Je suis certain qu’il y en a qui sont en train d’agoniser, se traînant sur le sol avec leurs membres décharnés, rampant sur leur lino à fleurs, dans une vaine quête d’atteindre le robinet pour s’hydrater.
Allez, dites-moi que, comme en 2003, on rabote un peu le haut de la pyramide des âges pour qu’elle ressemble, justement, à une vraie pyramide et non pas à un empilement de cailloux Feng-Shui à la con. Mais si, vous savez, l’activité soi-disant spirituelle et artistique qui consiste à faire tenir des cailloux de plus en plus gros sur de tous petits posés à la base.

Enfin bref. Quelqu’un pourrait-il bel et bien me confirmer qu’on ramasse cette année aussi des cadavres de petits vieux par centaines au tractopelle pour les coller au freezer en attendant que les familles soient revenues de leurs congés « parce qu’au prix où on a payé la loc, on va pas écourter nos vacances pour enterrer mémé » ?

Parce que je n’en peux plus des retraités qui viennent faire leurs courses le vendredi soir ou le week-end, avec mention spéciale pour ceux qui vous expliquent qu’ils veulent passer devant vous dans la queue « eu égard à leur grand âge ». Alors qu’ils ont toute cette putain de semaine, toute la journée, pour aller au supermarché sans que ça ne fasse chier personne. Et je ne parle pas du cas compréhensible du « il me manquait un pot de crème fraîche », mais bel et bien du caddie ras-la-gueule des courses de la semaine.

imageEt les octogénaires sur la route, hein, on en parle des octogénaires sur la route ? A croire que le nombre de vitesses qu’ils peuvent utiliser diminue avec le poids des années. Ou qu’ils n’arrivent plus à lire le deuxième chiffre sur les panneaux de limitation.

Et doit-on aussi évoquer les « je te passe devant dans la queue » sur le marché, des « je ne te remercie pas » alors que vous leur tenez la porte et les saluez, et j’en passe et j’en oublie. Ah, et puis ça pète, un petit vieux. Tout le temps. Tout le monde l’entend. Sauf lui vu qu’il n’a plus d’oreille.

Alors je veux bien qu’ils aient le pouvoir d’achat le plus important. Mais je pense aussi un peu aux héritiers. Une bonne canicule tous les 15 ans, ça ne peut pas être tout à fait mauvais pour la société, non ?

Je vous rassure, hein, j’ai hâte d’en devenir un à mon tour. Juste pour devenir le plus odieux, le plus vulgaire, le plus chiant, le plus insupportable, le plus haïssable des petits vieux.
Parce que j’ai beau les haïr aujourd’hui, ça ne veut pas dire qu’ils restent, pour moi, un formidable exemple de ce que j'aimerais être plus tard.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par Quantum le 06/08/2018 à 11:24

 

1

avatar

Inscrit le 08/05/2009

Voir le profil

smiley 15smiley 25smiley 25smiley 25

588 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

34868-canicule-petits-vieux-morts-chaleur