L'Edito du dimanche

 

Publié le Dimanche 10 décembre 2017 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du dimanche

Ah que couic

imageJohnny Hallyday est mort. Oui, je sais, c’est bon, vous en avez soupé, on n’entend plus que ça à la radio, on ne voit plus que ça à la télé et on ne lit plus que ça sur Internet ou dans les journaux. Johnny ad nauseam, et je suis comme vous, proche du dégoût à force de le voir et l’entendre partout.

Mais malgré tout, difficile de ne pas parler de cet évènement. Difficile de faire l’impasse sur ce qui a vampirisé tout le temps d’antenne cette semaine.

Johnny Hallyday est donc mort. Et il faut bien l’avouer, je n’en ai strictement rien à foutre.

Alors attention, avant de m’envoyer des lettres d’insultes, des corbeaux morts ou venir faire pétarader sa Harley à 3h du mat sous mes fenêtres, éclairons cette déclaration sous un autre angle, et précisons ma pensée.

Johnny Hallyday fut un formidable performer, un formidable interprète et l’une des plus grandes stars, si ce n’est la plus grande, en France, ces dernières années. Et Dieu sait si je préfèrerais mille fois me taper toute sa discographie en boucle que d’écouter une seule diarrhée auditive signée Niska, Maître Gims ou Jul, pour ne citer que quelques-unes des épidémies musicales qui assassinent nos conduits auditifs ces dernières semaines.
De la même manière, tout le monde connait au moins l’une de ses chansons. Tout le monde a une fois ou l’autre entendu un de ses morceaux. Pire : je ne suis pas loin de penser qu’on en aime au moins une dans son très large répertoire. Tous.

imageSeulement tout en lui reconnaissant du talent et une aura comme à nulle autre pareille, on n’est pas obligé non plus de s’habiller en blouson de cuir, un bandana sur l’épaule, un jean moulant, et vas-y que je déambule sur mon deux-roues en criant « rock’n roll ». En plus, personnellement, les santiags me font mal aux pieds.
Je n’ai jamais acheté de disque de Johnny Hallyday et, à première vue, ne compte pas le faire. Pas même un petit best-of comme il risque d’en pleuvoir ces prochains mois. Que dalle.

Bref. Je n’aimais pas particulièrement son répertoire, je n’avais aucun atome crochu avec le personnage, et je trouvais même que ces dernières années, il se momifiait de son vivant. Autant de choses qui font que mercredi matin, en me réveillant, je n’ai pas été plus touché que ça par l’annonce de son décès.

C’était peut-être un type génial, avec le cœur sur la main, un homme « comme on n’en fera plus », et tout ce que vous voulez. Je vous le concède bien aisément, vu que je ne le connaissais pas. Mais voilà. On a chacun ses idoles. Chacun ses Dieux. Chacun ses blessures face à une disparition. Et je peux comprendre. J’avoue, la disparition de Terry Pratchett, en 2015, a laissé un grand vide chez moi. Non pas que je connaissais personnellement l’homme. Mais j’admirais – et admire encore – son travail et sa vision du monde, qui tend à ressembler à la mienne, j’avoue.

imageDu coup, je comprends la douleur des fans cette semaine. Mais je ne la partage pas. Je comprends leur détresse et leur désarroi. Comme je comprends cette foule qui s’est rassemblée à Paris hier. Même si je trouve d’un point de vue « logique », que c’était un brin too much, parce qu’après tout, ce n’était « qu’un artiste »… Mais soit. Finalement, pourquoi pas. Le monde a besoin de héros, après tout, comme l'ont qualifié de nombreux médias. Quand bien même le terme me semble un poil galvaudé dans ce cas. Héros ? Vraiment ? Merde alors...

Ce qui me fait doucettement sourire, par contre, c’est la récupération politique ridicule à base de « on va créer une rue Johnny Hallyday » ou « donner son nom à une école/salle de concert/salle des fêtes ». Tout le monde y va de sa petite déclaration.
J’attends avec impatience l’école Johnny Hallyday, sincèrement. C’est vrai qu’il a tant fait pour la culture et la langue française… Pour le coup, c’est Jean D’Ormesson qui doit bien se marrer…
Mais bon. On n’est plus à un comportement ridicule de la part de nos politiques.

Bref. Johnny Hallyday est mort. On passe à autre chose maintenant ?

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par masta le 10/12/2017 à 12:07

 

1

avatar

Inscrit le 26/05/2015

Voir le profil

Je n'aurais pas dit mieux.

82 Commentaires de news

Ecrit par scudik le 10/12/2017 à 14:18

 

2

avatar

Inscrit le 13/12/2013

Voir le profil

Bref. Johnny Hallyday est mort. On passe à autre chose maintenant ?

Oui SVP.

2967 Commentaires de news

Ecrit par clayman00 le 10/12/2017 à 14:22

 

3

avatar

Inscrit le 03/01/2012

Voir le profil

je comprend tout de meme l'engouement.
Comme tu dis : "Pire : je ne suis pas loin de penser qu’on en aime au moins une dans son très large répertoire. Tous."
c'est effectivement le seul qui pouvait encore ramener derriere lui une forte majorité de la population francaise. il se serait presenté aux dernieres elections, Macron et tous les autres n'aurraient pas fait le poid (je n'aurrais pas voté pour lui... et j'aime autant sa musique que celle de celine dion.. ).

6517 Commentaires de news

Ecrit par Costello le 10/12/2017 à 15:23

 

4

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Tout pareil, au détail près. Jamais acheté de disque, jamais écouté ses chansons. Ton post a résumé exactement ce que j'essayais d'expliquer à mes potes quand je leur ai dit que j'étais pas spécialement attristé par la mort de Johnny. On m'a traité de monstre ;)

1384 Commentaires de news

Ecrit par Quantum le 11/12/2017 à 09:38

 

5

avatar

Inscrit le 08/05/2009

Voir le profil

J’attends avec impatience l’école Johnny Hallyday, sincèrement. C’est vrai qu’il a tant fait pour la culture et la langue française… Pour le coup, c’est Jean D’Ormesson qui doit bien se marrer…
Mais bon. On n’est plus à un comportement ridicule de la part de nos politiques.

Je ne vois pas ce qu'il y a de choquant ... c'était un interprète et dans le même genre il y a des école Edith Piaf / Maria Callas

Alors au nom de quoi il ne pourrait pas y avoir des école Johnny Hallyday.

Personnellement je n'ai jamais trop été fan du chanteur. Mais il faut reconnaître une chose : il existe des célébrités, des stars et des grandes stars. Lui était plus que ça. À la manière d'un Gabin, D'une Piaf, d'un Coluche ou d'un Louis de Funes, c'était une Légende.

Çà mérite un peu de notre temps médiatique non ? (qu'est-ce qu'une ou deux semaines pour ces personnes là)

Après en faire des caisses avec des duplex où il ne se passe rien ... ben c'est comme d'hab.

584 Commentaires de news

Ecrit par Tidus le 12/12/2017 à 09:13

 

6

avatar

Inscrit le 05/02/2010

Voir le profil

D'accord avec Quantum.

1540 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

33237-johnny-hallyday-mort-heros-dieu