L'Edito du dimanche

 

Publié le Dimanche 14 janvier 2018 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du dimanche

Vivement 2019

imageAprès Johnny Hallyday, donc, c’est France Gall qui nous quitte. Du coup, les médias, sachant pertinemment que les disparitions de chanteurs ou chanteuses, ça fait de l’audience, nous font revivre sa carrière. Plusieurs fois. Et puis autant en profiter : on en remet une couche sur Michel Berger. Ad nauseam. En plus, hein, personnellement… France Gal… comment dire…
Du coup, personnellement, je m’y perds un peu. Dans ma tête, Babacar bouffe des sucettes à l’anis dans le paradis blanc en jouant du piano debout. Sauf qu’il résiste. Enfin bref, c’est loin d’être clair. Moi, pour retrouver un semblant d’équilibre dans ma vie, je monte le son et je balance un petit « Temptation » de New Order.

Les torchons à scandales dont se gavent les simples d’esprit, eux, font leurs grands titres putassiers à base de « France Gall : Ses plus grandes tragédies » ou « Michel Berger : Comment il est vraiment mort », « France Gall / Michel Berger : les vrais secrets », remuant des étrons que l’on croyait secs depuis plusieurs décennies, mais dont ces détestables marchands de diarrhées raffolent. S’ils pouvaient, ils iraient les déterrer pour faire un roman-photo post-mortem.
Du coup, personnellement, j’ai un peu la nausée. La nuit dernière, j’ai rêvé que Michel Berger sautait à pieds joints sur un piano pendant que France Gall voulait absolument me refiler un nourrisson appelé Babacar pour que je le garde. Sauf que Babacar était en fait asiatique. Enfin bref, c’est loin d’être clair. Moi, pour retrouver un semblant d’équilibre dans ma vie, je fuis les marchands de journaux et je relis un bouquin de Terry Pratchett : « Le Fabuleux Maurice et ses rongeurs savants ».

imageA côté de ça, Nabilla donne des conseils économiques et en deux semaines, le Nord de la France a vu le soleil moins de deux heures. Cela dit, en région parisienne, il n’a pas dû être présent bien plus longtemps. Par contre, il flotte sévère. Je me demande si je ne dois pas troquer mes godasses pour des palmes. En plus, j’avoue, conduire avec des palmes, ça doit être amusant. Et je me mettrai au niveau de certains, véritables têtes de cons sur la route. Même à 80 au lieu de 90, changement dont je me fous, soit dit en passant, éperdument. Et pendant ce temps-là, le bébé panda a fait ses premiers pas en extérieur. La flotte, lui, il s’en fout, il a sa fourrure.
Du coup, personnellement, j’ai un peu froid. Hier, j’ai revu Tonnerre sous les Topiques et je me suis à nouveau bien marré devant ce grand n’importe-quoi délirant. Ça m’a donné envie de tuer un panda et de m’en faire un manteau. Faut que je m’organise un safari au Zoo de Beauval, prochainement. Si Priscille, l’attachée de presse du zoo, me lit, y’a peut-être moyen d’organiser ça, non ? En plus, j’ai une bonne recette de bébé panda au barbecue.

imageAh, et puis il y a le lait infantile. Il va bientôt falloir faire bouillir le lait en poudre pour le décontaminer avant utilisation. Un scandale sanitaire hallucinant qui met en cause le fabricant mais aussi les distributeurs. On savait déjà qu’il y avait là-dedans une belle brochette d’enculés qui échangeraient votre vie contre dix euros sans aucun problème de conscience, mais on découvre avec effarement que cette absence totale de morale concerne même ce qu’ils vendent aux nouveau-nés. Du coup, personnellement, j’ai arrêté de mettre du lait infantile en poudre dans mes céréales. A la place, maintenant, j’y mets du whisky. En plus, ça tombe bien, je suis tombé sur un rayon qui vendait des Lucky Charms, et la guimauve, avec le Pure Malt, ça se marie vachement bien.

Bref, 2018 commence bien. On a les mêmes fils de pute, les mêmes pourris, les mêmes têtes de con… Rien n’a changé. Chouette, non ?

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par Mikis le 14/01/2018 à 15:51

 

1

avatar

Inscrit le 21/12/2011

Voir le profil

Je me demande si je ne dois pas troquer mes godasses pour des palmes
Quand il pleut, les tongs ça marche aussi smiley 8
Un scandale sanitaire hallucinant qui met en cause le fabricant mais aussi les distributeurs
J'avoue, celui-ci est vraiment pas mal dans le genre : "j'écoule mes stocks de merde quoiqu'il arrive. Quoi ? La marque les rappelle ? Non, je n'en ferai rien, je les vendrai quand même.
A la place, maintenant, j’y mets du whisky.
Bien vu, la salmonelle ne survit pas dans l'alcool. smiley 8

1311 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

Derniers Commentaires

33457-2018-panda-beauval-france-gall-lactalis-lucky-charms