La BnF et Normale Sup, hauts lieux d'étude méconnus du jeu vidéo français

 

Publié le Samedi 26 mars 2016 à 09:00:00 par Alexandre Combralier

 

La BnF et Normale Sup, hauts lieux d'étude méconnus du jeu vidéo français

Travail et passion bientôt réconciliés pour des milliers d'étudiants ?

screenNous vous parlions récemment de ces bibliothèques et médiathèques qui faisaient de plus en plus de place au jeu vidéo dans leurs rayonnages. Aujourd’hui, nous parlons de la plus importante d’entre elles : la Bilibothèque Nationale de France. La BnF possède une collection de plus de 15 000 jeux vidéo dont 3000 anciens, grâce au système de dépôt légal (comme pour un livre, chaque éditeur est tenu de déposer tout nouveau jeu à la BnF). Pour vous en convaincre, cliquez ici, encore ici ou même là.

Pour la petite histoire, François Ier avait eu en 1537 la très bonne idée d’obliger chaque imprimeur à lui fournir une copie de son dernier bouquin. Histoire de surveiller la production de cette dangereuse nouvelle invention qu’était l’imprimerie. Histoire également de constituer une brillante bibliothèque pour concurrencer les capitales européennes en pleine Renaissance. En 1851, le dépôt légal s’étend à la photographie, en 1963 au cinéma et donc en 1992 au jeu vidéo.

screen

Dans la salle A, accessible à tout public, la Bnf propose déjà de s’essayer à quelques jeux récents, et d’autres sur demande. Dans la salle P, accessible uniquement aux chercheurs, il est possible d’accéder à un plus large catalogues hardware et software, y compris des abandonware et des très vieilles consoles (Atari ST, Amiga, Thomson TO7, MO5). L’ensemble est bien sûr uniquement disponible sur place. La BnF est donc le parfait repaire du doctorant feignant en première année de thèse.

screenMais c’est aussi une place incontournable du jeu vidéo français, ce que les Franciliens ne savent peut-être pas assez. Alors, pour le faire savoir, la BnF a décidé d’organiser début avril un cycle de conférences retraçant l’histoire des pionniers des jeux vidéo dans les années 1980 et 1990. Journalistes, universitaires, développeurs, feront partie de la programmation. La BnF installera également quelques bornes pour permettre au public de s’essayer aux titres phares des années 80 et 90.

screenTandis que le jeu vidéo pullule à la BnF, l’École Normale Supérieure s’intéresse également aux subtilités du genre dans le cadre du séminaire « InGame : Enjeux du Game design ». Les conférences sont accessibles dans la mesure des capacités d’accueil et ont lieu régulièrement dans les locaux de l’école, rue d’Ulm à Paris. 10 d’entre elles ont déjà eu lieu. Le calendrier des séances est disponible à cette adresse. Vous pouvez d’ailleurs retrouver une conférence de janvier dernier en libre accès.
Programme des conférences à la BNF : à partir du 7 avril 2016, 18 h 30 – 20 h

jeudi 7 avril
Avec Laurent Weill, co-fondateur de Loriciel et Alexis Blanchet, maître de conférences, Université Paris 1

jeudi 12 mai
Avec Frédérick Raynal, co-fondateur d'Adeline Software et Corentin Lamy, journaliste, ZQSD/JVlemag

jeudi 9 juin
Avec Bertrand Brocard, co-fondateur de Cobrasoft et Colin Sidre, conservateur des bibliothèques, chargé de mission publics jeunes, éducation artistique et culturelle et cohésion sociale au ministère de la Culture

BNF François Mitterrand - Quai François Mauriac, 75013 Paris - entrée libre

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par jymmyelloco le 26/03/2016 à 09:37

 

1

avatar

Inscrit le 03/05/2009

Voir le profil

Je pense pouvoir aller à celle du 7 Avril sur Loriciel.
Ne serait-ce que pour rencontrer celui m'a fait découvrir le jeux vidéo avec Sapiens et Disc.

Quand a Sweek sur PC, j'en parle même pas !!!

2843 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

27858-bnf-conferences-catalogue-ens-ingame