Paul Beorn : Le Septième Guerrier-Mage, la critique du livre

 

Publié le Dimanche 19 juillet 2015 à 11:00:00 par Cedric Gasperini

 

Paul Beorn : Le Septième Guerrier-Mage, la critique du livre

Le livre français de l'été

imageC'est une histoire de poids. Tout simplement. Parce qu'à la base, la fantasy française, c'est quand même un brin en-dessous de la fantasy britannique. Si, si. Les bons auteurs de fantasy francophones se comptent quand même sur les doigts de la main d'un lépreux. Du coup, quand Bragelonne nous envoie Le Septième Guerrier-Mage, un livre de Fantasy français, écrit par Paul Beorn... ben on le met de côté et on se dit qu'on lira ça un de ces jours, quand on aura le temps, tout en sachant au plus profond de soi qu'on ne l'aura jamais... 

Et puis un jour, on part en vacances pour un week-end. Et on se rend compte qu'on veut emporter un bouquin, mais que celui qu'on lit actuellement est trop gros, trop lourd, trop encombrant. On choisit donc un poids un peu plus modeste. Et on attrape Le Septième Guerrier-Mage, on le colle dans la valise et zou... 

Ce n'est qu'après trois heures de train que vous vous rendez compte que les cris autour de vous, ce sont ceux de votre femme qui vous reproche de n'avoir pas sorti le nez de votre bouquin pendant tout le trajet, et avoir ignoré complètement votre famille pendant tout ce temps. 

Ouais. Ben si tu lisais autre chose que 50 nuances de Grey ou Twilight, tu te rendrais compte, ma chérie, qu'il existe autre chose que de la littérature de merde pour pucelles, et qu'un bouquin peut vous captiver au point de ne pas pouvoir en décrocher...

Le Septième Guerrier-Mage est de ceux-là. 


Le pitch

J’ai pillé, brûlé, tué. Puis j’ai déserté l’armée la plus puissante du monde. Je voulais être libre, vivre la belle vie loin de cette foutue guerre… Mais voilà que je dois défendre un village de paysans contre cette même armée dont je portais les couleurs. Des milliers de soldats sont en marche.

Former des combattants, monter des fortifications, trouver des armes… Ces culs-terreux croient dur comme fer que je porte le pouvoir d’un Guerrier-Mage. Moi, je ne donne pas cher de nos peaux. Mais il y a au moins une personne dans cette vallée que je ne pourrai jamais abandonner, alors j’irai jusqu’au bout.

Mon nom, c’est moi qui l’ai choisi : je suis Jal, celui-qui-ose.

La Critique


Dans un pays en guerre, Jal est un déserteur qui se retrouve agonisant, dans une vallée luxuriante, contrastant avec les plaines dévastées qu'il parcourt d'habitude. Recueilli et soigné par des villageois, il va surtout commencer à rétrouver la mémoire. Tout un pan de son existence d'avant sa période de soldat, qu'il avait oublié... et se découvrir des pouvoirs inconnus jusque-là...

Le Septième Guerrier-Mage est un roman passionnant. Alors attention. Ce n'est pas un roman parfait. Loin de là. Personnellement, j'ai regretté quelques raccourcis, quelques facilités aussi. Certaines situations auraient méritées d'être plus développées. Certains personages aussi. Et puis cette fin en deux temps... elle aurait plutôt sié à un deuxième tome. Voire un troisième... Il y a donc sans doute la maladresse d'un roman en un seul tome, dont l'histoire, franchement bien trouvée, aurait vraiment mérité un déroulement plus lent, plus détaillé, moins précipité.
Parce que le Septième Guerrier-Mage est un roman original, bien rythmé, bien écrit, au style simple, limpide, et qui arrive à vous accrocher dès la première page. On tombe sous le charme des personnages, même si certains sont franchement anthipatiques à première vue. On se laisse porter par les évènements. On sent poindre certaines situations sans pour autant qu'elles n'arrivent, alors que d'autres vous laissent coi. 

Un roman simple, tout simplement réussi. Dont on regrette finalement qu'il ne soit ni plus long, ni doté de suites. Un univers qui mérite vraiment d'être développé. 

Bref, Paul Beorn signe ici un bon roman de fantasy. Français. Et ajoute donc un doigt à la main d'un lépreux. Ce qui n'est pas une mince affaire. 

Si vous cherchez un roman pour cet été, pour la plage, pour un moment... ne cherchez plus. Vous venez de le trouver. 

Aux Editions Bragelonne
528 pages
25 €

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par scudik le 19/07/2015 à 11:09

 

1

avatar

Inscrit le 13/12/2013

Voir le profil

Ah bah merci Cedric, je suivrai ton conseil, en terme de lectures jusqu'ici ça a plutôt bien marché.

2483 Commentaires de news

Ecrit par Patch le 19/07/2015 à 12:40

 

2

avatar

Inscrit le 01/09/2009

Voir le profil

Tiens Cedric, si tu ne connais pas, regarde du côté de l'Homme Sans Nom, c'est une petite maison d'édition indépendante francaise spécialisée dans le fantastique, la fantasy et la SF. Et ils ont des auteurs qui ont dans l'ensemble une écriture plutôt plaisante (j'ai déjà testé le livre de Sébastien Péguin (Le Songe d'Adam, fantastique qui se passe principalement dans la Forêt Noire allemande) et je dois tester son 2eme livre (Chess Tomb, fantasy horrifique signé sous son pseudo John Ethan Py) et Alexis Flamand (qui a sorti une saga fantasy-polar sans aucun dragon (ca change!), mais avec son bestiaire à lui (le cycle d'Alamänder)), je suis impatient d'avoir le budget pour découvrir les livres de leurs autres auteurs) smiley 9
Si tu ne connais pas, il y a aussi un jeune auteur, Fabien Cerutti, qui a écrit Le Bâtard du Kosigan (je viens de voir qu'il y a 2 tomes maintenant, je pensais que ca serait un one shot), qui a l'originalité de se passer durant l'Inquisition, dans un monde ressemblant énormément au nôtre (même dans son histoire), mais avec la particularité que les races "tolkiennesques" existent réellement.

Et en livre pas du tout dans le même registre mais complètement déjanté dont l'humour pourrait faire penser par moments aux Monty Python, il y a Le Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, complètement génial!

Puis pour finir je mets ton livre sur la liste des "à acheter et lire".

1227 Commentaires de news

Ecrit par oufledingue le 19/07/2015 à 12:55

 

3

avatar

Inscrit le 24/07/2013

Voir le profil

Lisez également "les derniers parfaits" de Paul Beorn.
Très belle écritures avec une narration fluide. Il arrive en un seul tome à placer un univers entier et sa mythologie

Foncez je vous dis

Du coup moi je vais me lancer sur celui que cedric conseille

126 Commentaires de news

Ecrit par clayman00 le 19/07/2015 à 15:18

 

4

avatar

Inscrit le 03/01/2012

Voir le profil

Je retiens aussi, mais je me fait une pause sf avec le (les) cycles de pandore actuellement

6234 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

25415-paul-beorn-le-septieme-guerrier-mage-critique-livre