L'Edito du dimanche

 

Publié le Dimanche 26 mai 2019 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du dimanche

La nuit où je suis né

imageAujourd’hui, c’est la fête des mères. Ça tombe bien, parce que mon édito de la semaine dernière était un manifeste en faveur de l’avortement et que mes nombreux échanges avec certains lecteurs ont inexorablement tourné autour des mamans.
 
Comme je pouvais m’y attendre, parce qu’après tout, après plus de 20 ans à faire ce métier, j’ai une bonne expérience de la connerie humaine, j’ai reçu mon lot de messages d’insultes, parfois aux relents fascisants, parfois aux relents extrémistes cathos, parfois aux relents dysorthographiques, et toujours aux relents d’une connerie et d’une intolérance qui n’auraient pas été pour déplaire à Robert le Bougre ou Guillaume de Nogaret en leur temps.

On m’a dit que j’irai brûler en enfer. Moi, perso, ça me va. Alors j’ai gentiment répondu que je n’avais pas attendu cet édito pour y réserver ma place, place qu’on me garde bien au chaud. Vous noterez la petite touche d’humour, hein… Au chaud, enfer… Hem… Bref…
On m’a traité de meurtrier, aussi. J’ai gentiment répondu que, même si je m’entraîne au cas où, je n’ai malheureusement jamais eu l’occasion de manier les aiguilles à tricoter. Donc non, pas encore meurtrier. Et quand bien même, ai-je rajouté, qualifier l’avortement de meurtre est simple un point de vue. Erroné, d’ailleurs, d’un point de vue légal. Médiéval et limité, d’ailleurs, d’un point de vue social.
On a voulu m’expliquer qu’avec l’avortement, on risque de passer à côté de grands esprits tels que le nouveau Victor Hugo ou le nouveau Kylian Mbappé (véridique). J’ai gentiment répondu que grâce à l’avortement, on est peut-être passé à côté de petits esprits tels que le nouvel Adolf Hitler et le nouveau Landru.
On m’a dit que c’est ma mère qui aurait dû se faire avorter au lieu de m’avoir. J’ai gentiment répondu que cette gentille phrase était donc un aveu de l’intérêt et de la nécessité du recours à l’avortement.
On m’a traité de fils de pute, aussi, au passage. Plusieurs fois, même. Alors moi j’ai répondu gentiment que non. Et que c’est dommage d’ailleurs parce que si ça avait été le cas, on aurait eu plus d’argent et que j’aurais peut-être pu avoir la Megadrive à Noël 1990 comme je l’avais demandée alors qu’au lieu de ça, j’ai eu un Mastermind et un Docteur Maboul.
Cela dit, le Docteur Maboul, ça m’a servi. Si, à la déception de mes parents, ça n’a pas provoqué chez moi une vocation de médecin, je sais désormais comment enlever une pomme d’Adam avec une pince à épiler. Et ça, sans qu’aucun mec à qui je l’ai fait n’ait le nez qui s’allume.

Bref.

imageJe n’ai pas été avorté, au grand dam de nombreuses personnes. Au lieu de ça, ma naissance a été digne des films d’épouvante. Je suis né à la campagne, dans une maison isolée, par une sale nuit d’orage (véridique). Le travail ayant débuté soudainement, mon père n’a eu d’autre choix que d’aller chercher de l’aide. La voiture n’avait pas voulu démarrer, les lignes de téléphone étaient coupées, il a dû traverser champs et routes boueuses sous une pluie diluvienne, luttant contre des vents violents, et revenir avec la rebouteuse du coin, une vieille mamie de 90 balais bien sonnés, qui habitait à trois kilomètres de là (véridique).
On m’a raconté que quand ils sont arrivés, c’était un carnage. Du sang partout, les hurlements de ma mère…
J’ai été accouché à la bougie (euh… à la lumière de la bougie, aurais-je dû préciser) et si nous avons survécu, ma mère et moi, nous ne le devons qu’au talent de la vieille femme et à sans doute une chance insolente.

« C’est signe d’un destin exceptionnel » s’est exclamé mon père.
« Non, c’est juste signe d’un petit con qui va faire chier tout le monde et qui s’arrange pour que ce soit dans les pires conditions » a répondu la vieille.

Elle avait vu juste.

Sur ce, je vous laisse. J’ai décidé d’aller faire l’hélicobite dans mon bureau de vote pour élever un peu les débats.

Bonne fête à toutes les mères. Même celles qui ont engendrées des fils de pute, donc. Ils ont peut-être eu des Mega Drive, eux.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par dieudivin le 26/05/2019 à 15:04

 

1

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

Bonne fête à toutes les mères. Même celles qui ont engendrées des fils de pute, donc. Ils ont peut-être eu des Mega Drive, eux.
smiley 17 smiley 9 smiley 26

4336 Commentaires de news

Ecrit par AL-bondit le 26/05/2019 à 22:29

 

2

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Il y a eu beaucoup de bons éditos, mais je crois que celui-là se classe parmi les meilleurs, "merci pour ce moment" ! smiley 8

95 Commentaires de news

Ecrit par Papa Panda le 27/05/2019 à 09:39

 

3

avatar

Inscrit le 26/03/2014

Voir le profil

La dernière phrase vaut seon pesant d'or smiley 8

1419 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

36608-orage-naissance-avortement-insultes-rebouteuse