Jonah Lomu Rugby Challenge 3 (PC, PS4, Xbox One, PS3, Xbox 360)

 

Publié le Mercredi 13 juillet 2016 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test de Jonah Lomu Rugby Challenge 3 (PC, PS4, Xbox One, PS3, Xbox 360)

Ovation pour l'ovalie

imageSport rugueux et violent, même si pratiqué sans animosité, le rugby soulève les foules et déchaîne les passions, jusque dans l’hexagone. Développé par Tru Blu Entertainment, Jonah Lomu Rugby Challenge 3 espère bien retranscrire en jeu vidéo cet amour du ballon ovale…

Et avouons que ça commence plutôt bien question contenu du jeu. Certes, on ne pourra que regretter l’absence de la licence LNR (Ligue Nationale de Rugby) et donc l’impossibilité de jouer avec ses équipes françaises favorites. Elles sont représentées par de simples équipes aux noms de ville et affublées de maillots fantoches. Mais les championnats anglais, australiens, néo-zélandais ou sud-africains, pour ne citer qu’eux, sont bel et bien là, tout comme 28 équipes nationales. Plusieurs modes de jeux sont également proposés. Une petite vingtaine au total, allant de la Coupe du Monde à une saison s’étalant sur 21 semaines avec 15 équipes choisies selon ses envies, une coupe européenne et j’en passe. Il y a même un mode « Carrière » et un mode « Deviens Pro » qui, comme leurs noms l’indiquent, vous permettront de voir si vous êtes de taille à devenir une référence comme joueur ou entraîneur d’une équipe.
Les développeurs ont même ajouté du rugby à 7, avec les équipes nationales incluses.

Rubgy classique ou 7 seront d’ailleurs disponibles pour des matches en ligne.

Notez enfin, pour les plus patients, un mode de création d’équipe et de joueurs. De quoi peut-être pallier à l’absence de la licence française, si vous êtes prêt à passer des heures entières à recréer vos équipes favorites… bonne nouvelle, vous pouvez les partager en ligne… et donc peut-être récupérer celles de joueurs plus patients que vous…


screenCôté graphisme, le jeu est forcément à la peine quand on le compare aux cadors du genre sportif que sont les FIFA, PES ou NBA 2K. Ici, la pelouse est sommaire, le public brouillon, et même si les joueurs ne sont pas à proprement dit hideux, ils sont toutefois loin de pouvoir prétendre à un premier prix de beauté. Les animations, quoi que très bien faites et d’une fluidité qui ne souffre aucun reproche, donnent toutefois un rendu visuel « léger », transformant chaque athlète en petite gazelle qui gambade joyeusement. Manque la lenteur et l’approximation d’une course en arrière, ou la lourdeur de déplacement d’un pilier. Tous les joueurs semblent en effet avoir un gabarit identique.
Malgré tout, on n’en tiendra pas forcément rigueur au jeu. Car globalement, tout fonctionne et malgré ces quelques imperfections, on ne s’attarde pas à ces détails et on se concentre sur le jeu.

screenLe jeu, justement, est assez réussi dans son ensemble. Qu’il s’agisse de tenter une perforation, d’essayer du jeu au pied pour passer par-dessus la défense, de chercher à décaler les ailiers, de faire du gauche-droite dans l’espoir de créer une faille où s’engouffrer… Jonah Lomu Rugby Challenge 3 montre bien toute la complexité du jeu et son aspect bien plus stratégique que bourrin, contrairement à ce qu’un non-initié pourrait penser. Chaque phase est une attente, une façon de grappiller quelques mètres, d’avancer peu à peu… Les phases de ruck (un attaquant est plaqué au sol et pendant que tout le monde se jette sur lui, il essaie de faire passer la balle derrière lui pour que ses coéquipiers la récupèrent) sont fréquentes et même si elles manquent de clarté et de précision, elles sont suffisamment simples pour qu’après quelques matches, vous les enchaîniez plus facilement.

screenscreenscreen

screenLes phases d’attaque sont fluides, percutantes, et très bien retranscrites dans le jeu. Même les mêlées et les touches sont assez simples. Aucun problème de rythme ou de découpage d’action selon les phases. Un très bon point pour le jeu, malheureusement plombé par une défense aux fraises. L’IA alterne le bon et le mauvais, offrant parfois des boulevards de manière inexpliquée aux attaquants. La sélection des joueurs de votre équipe est là aussi erratique. Et les plaquages sont trop mous pour tout à fait réussir à retranscrire la rudesse de ce sport. Il y a un vrai souci de ce côté-là. Et même si finalement, jouer à deux joueurs revient à avoir les mêmes handicaps et les mêmes errances, il y a quand même matière à s’arracher les cheveux sur certaines actions.

Au final, Jonah Lomu Rugby Challenge 3 est un jeu imparfait, certes, mais qui reste plutôt agréable. Les fans apprécieront sa jouabilité relativement accessible. On lui fera quelques reproches : une technique datée, une IA aux fraises et quelques petits détails perfectibles, notamment sur les phases de ruck, il laisse entrevoir malgré tout de bonnes choses pour l’avenir du rugby en jeu vidéo et se montre suffisamment réussi pour que les amateurs de ce sport tentent l’aventure.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Jonah Lomu Rugby Challenge 3 (PC, PS4, Xbox One, PS3, Xbox 360)

Plateformes : PC - Xbox 360 - PS3 - Xbox One - PS4

Editeur : Tru Blu Entertainment

Développeur : Wicked Witch Software

PEGI : 3+

Prix : 60 €

Jonah Lomu Rugby Challenge 3 (PC, PS4, Xbox One, PS3, Xbox 360)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 6/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Jonah Lomu Rugby Challenge 3 (PC, PS4, Xbox One, PS3, Xbox 360) :

Derniers Commentaires

- L'Edito du dimanche par jymmyelloco

- A quoi jouez-vous ce week-end ? par dieudivin

- L'Edito du dimanche par dieudivin

- L'Edito du dimanche par Cedric Gasperini

- L'Edito du dimanche par jymmyelloco

- A quoi jouez-vous ce week-end ? par jymmyelloco

- A quoi jouez-vous ce week-end ? par dieudivin

0