Rambo Last Blood, la critique du film

 

Publié le Lundi 30 septembre 2019 à 12:00:00 par Sylvain Morgant

 

Rambo Last Blood, la critique du film

Dernière danse

imageVoilà 10 ans que John Rambo vit dans le ranch familial en Arizona. L'ancien Béret Vert tente d'y apaiser ses démons. Il vit avec une vielle amie de la famille, Maria Beltran, qui connaissait son père. Et Rambo a même une nièce, Gabrielle.

Cette dernière, à quelques jours de son entrée à l'université, a l'idée d’aller retrouver son père qui l'a abandonnée lorsque sa mère est morte des années plus tôt.

Le père en question se trouve au Mexique et ni John ni Maria n'autorisent la jeune femme à aller là-bas. S'entêtant et traversant la frontière malgré les mises en gardes, Gabrielle est trahie par l'amie qui l'avait accueillie, est enlevée et intégrée de force dans un réseau de prostitution géré par Hugo et Victor Martinez.

Quand John apprend la triste nouvelle, il se rend directement sur place pour libérer la jeune femme.

Malheureusement, son intervention n'arrange pas les choses. Il est grièvement blessé et Gabrielle subit les représailles des frères Martinez. Parvenant toute de même à la libérer, ils reprennent la route vers les USA.

Mais les mexicains ne peuvent laisser cette action impunie. Rambo va alors laisser parler sa rage meurtrière sur les Martinez.


screenRéalisé par Adrian Grunberg, Rambo Last Blood est le dernier épisode de la série de film sur le vétéran du Viêt-Nam, toujours interprété par Sylvester Stallone. On y retrouve aussi Adriana Barraza, Paz Vega, Yvette Monreal, Sergio Peris-Mencheta et Óscar Jaenada.

Pour être honnête, l'annonce de ce cinquième Rambo ; alors qu'on considérait le 4 comme un épisode final ; nous avait laissé perplexe. En plus de ça, le père Stallone, il n’a plus 20 ans.

Mais l'idée de voir Rambo poutrer du narcotrafiquant à coups de son célèbre couteau n'est pas pour nous déplaire. Question de goût pour le travail fait main et pour la boucherie-charcuterie…

Donc qu'est-ce que Last Blood a dans le ventre ?

Très cours, 90 minutes générique compris, Last Blood ne s'embarrasse pas détails ni d'un scénario très profond. Les méchants sont méchants et cruels, les gentils sont gentils et naïfs tandis que John souffre de stress post-traumatique qu'il tente d'atténuer en se gavant de médocs et en vivant dans les tunnels qu'il a creusés sous le ranch.

screenSi le début de cette nouvelle aventure est quelque peu convenu, avec présentation des personnages et de leur univers, la seconde, celle qui voit Rambo intervenir est plus rafraîchissante. Parce qu'on voit le vieux guerrier dans un environnement qu'il ne maitrise pas et qu'il montre les conséquences d'une intervention musclée sans préparation. Ensuite le dernier acte du film, qui dévoile toute la puissance guerrière et la rage meurtrière de Rambo fait qu'il devient une sorte de boogeyman pour narcos piégés comme des rats.

Alors oui, Rambo Last Blood n'est pas un grand film. Oui, il a des problèmes de mise en scène et de dialogues dignes des années 80. Et oui Stallone commence à être trop vieux pour ces conneries. Mais rien que pour le dernier acte et l'ouverture du rayon boucherie-charcuterie, il faut le voir.

Bref, Rambo Last Blood n'est pas la grosse purge raciste qu'on nous annonce. Ni même le meilleur film pour finir l'histoire de Rambo. Mais que voulez-vous, à Gamalive, on aime le travail fait main et les petits artisans de proximité.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Rambo Last Blood, la critique du film

Plateformes :

Editeur : Metropolitan FilmExport

Développeur : Adrian Grunberg

PEGI : 12+

Prix : Cinema

Rambo Last Blood, la critique du film

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 6/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Rambo Last Blood, la critique du film :

0