L'Edito du Dimanche

 

Publié le Dimanche 5 août 2012 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du Dimanche

Sale pédé ! Sale fiotte !

imageIl y a des gens à qui il n’arrive jamais rien. Ils ont beau espérer un léger remous, une petite vaguelette dans la mer de leur existence, ils ne voient jamais rien onduler à la surface.
Et il y a des gens comme moi qui aimeraient bien qu’il n’arrive jamais rien. Qui aimeraient bien avoir une vie façon méditerranée, et qui se retrouvent avec des vagues dignes de l’Océan Atlantique.

Je dois avoir une tête qui attire les cons. Ça doit être ça. Je ne sais pas, moi, mais à ce niveau-là, c’est du niveau d’un Champion Olympique.
Il suffit que je mette un pied dehors pour qu’il m’arrive quelque chose. Je vous jure, j’aurais largement de quoi écrire un bouquin.

Les supermarchés sont des lieux de prédilection pour mes rencontres d’un troisième type. Voire d’un quatrième, parce qu’à ce niveau-là, c’est franchement du paranormal.
Tenez, par exemple, une fois, à une caisse… je déposais tranquillement mes courses sur le tapis roulant quand le petit vieux derrière moi a aperçu quelque chose qui lui plaisait… « Tiens, c’est bien ça » a-t-il dit, saisissant mon produit et le mettant dans son panier…
Bon, je le lui ai repris, lui ai expliqué dans quel rayon il pourrait en trouver, et lui ai conseillé de changer de caisse s’il ne voulait pas voir ses héritiers toucher son assurance-vie plus rapidement que prévu… mais quand même quoi ! Merde à la fin ! A qui d’autre ça arrive, ce genre de trucs ? Personne !
imageJe vous passerai la fois où je suis tombé nez à nez au rayon conserves avec une ex petite amie parisienne que je ne n’avais pas vu depuis 15 ans et qui, après des retrouvailles très cordiales mais tout ce qu’il y a de plus distantes, m’a glissé son numéro de téléphone dans la main en me murmurant à l’oreille « appelle-moi, je me fiche que tu sois marié, je me souviens encore de nos nuits ». Non mais franchement… A qui d’autre ça arrive, ce genre de trucs ? Personne !
La rencontre la plus perturbante a sans doute été la fois où j’arpentais les allées encombrées d’un hyper de la région parisienne (je ne le citerai pas parce que c’est interdit de faire de la pub gratuite, et puis parce qu’Auchan Vélizy n’en a pas besoin, en fait). L’hypermarché était en plein travaux d’agrandissement. Cela provoquait un goulet d’étranglement à un endroit, et les caddies se croisaient dans une affluence pire qu’un week-end de départ en vacances.
Prenant mon mal en patience, je progressais comme je pouvais dans ce gigantesque bazar, quand je recevais un coup de caddie dans les mollets. Je me retournais, un peu énervé parce que, zut, flûte, crotte, bordel de merde, ça fait mal. Une petite grosse, le cheveu gras, maugréant dans sa barbe (si, si, elle en avait quasiment une) espérait sans doute ainsi accélérer le mouvement. J’étais dans un bon jour. Je lui lançais juste un regard noir et continuait ma lente progression dans le rayon. Quand tout à coup, paf ! Second coup dans les mollets. Je me retournais une seconde fois, lançais un « faites attention s’il vous plait » et espérait sortir rapidement de cet embouteillage de caddie avant de perdre une jambe. Ça ne ratait pas. Paf ! Troisième coup dans les mollets. C’en était trop. Je me retournais et lançait, assez fort pour que le public alentours n’en perde pas une miette, un truc du genre « Ma chère, je vous prie de bien vouloir manœuvrer plus délicatement votre chariot, vos coups incessants me cisaillent les mollets, merci ».
Bon, ok, en fait, c’était plus un truc du genre « Putain, mais vous pourriez faire un peu plus attention ? Ça fait trois fois que vous me tapez dans les mollets avec votre caddie sans même daigner vous excuser. Vous le faites exprès ou vous n’avez pas les capacités intellectuelles pour conduire un simple chariot ? ».
La terroriste du caddie baissait la tête et se faisait aussi petite que possible. De mon côté, je continuais mon chemin sans autre incident…
imageQuelques minutes plus tard, j’étais au rayon yaourt à chercher un certain parfum que je ne trouvais pas. Je m’adressais alors à un jeune vendeur qui était là. Quand tout à coup, vlan ! Je prenais un autre coup de caddie dans les jambes. Je me retournais, furieux, et découvrais ma petite grosse qui, le regard furieux, me lançait un « vous êtes un grossier personnage, c’est tout ce que vous méritez ! ». En une seconde, je me posais la question de savoir si j’allais ou non lui encastrer la tête dans les Gervita à la fraise et lui fourrer les bouteilles de Yop là où le soleil ne brille jamais. Mais pour m’épargner une expérience qui me serait sans doute plus douloureuse qu’à elle, j’en décidais autrement. Je prenais son chariot à bout de bras et le retournais sur le sol.
Une bouteille de lait éclata et ses œufs se répandirent dans les rayons.
« Mon lait ! Mes œufs ! » cria-t-elle.
« Eh bien vous n’avez qu’à faire des crêpes ! » répondis-je.
Le vendeur, d’abord médusé, éclatait alors de rire. Rapidement, les vigiles arrivaient. La petite grosse hurlait et demandait à ce que l’on m’arrête et que l’on m’envoie en prison. Pour ma part, je gardais mon calme. J’avais sur les épaule mon « bombers » noir et expliquait gentiment à l’un des gorilles que moi aussi j’étais vigile et qu’on tombait tous les jours sur des tarés pareil, que c’était un métier difficile et que, désolé, cette fois-ci j’avais craqué. Le vendeur, difficilement remis de ses émotions, expliquait entre deux crises de rire que oui, j’étais la victime et la petite grosse l’agresseur. Le vigile, dans un élan de fraternité corporate, s’excusait, espérait que j’allais bien, et me souhaitait une bonne continuation. Finalement, la petite grosse fut conduite à la caisse avec son caddie dégoulinant, et priée de quitter immédiatement les lieux après avoir payé.
Non mais franchement, hein… A qui d’autre ça arrive, ce genre de trucs ?...

Quand je vous dis qu’il ne m’arrive que des trucs à la con. Et encore, vous n’avez ici que trois des nombreux exemples que je pourrais vous donner… trois de mes rencontres délirantes… Que ce soit dans le métro, dans la rue, dans les supermarchés, au cinéma… je vous dis que je les attire…

imageVendredi dernier, c’était pour une autre raison. Je faisais mon marché, le midi. Je recevais du monde le soir et avais besoin de quelques produits frais et de qualité. Je me promenais peinard en pantacourt, tennis et tee-shirt « GTA » offert gracieusement il y a quelques années par Rockstar. Oui mais pas n’importe quel tee-shirt GTA… Un tee-shirt « Grand Theft Auto : The Ballad of the Gay Tony ». Et rose qui plus est… J’aime bien ce tee-shirt. Il est agréable à porter. Et puis j’aime bien le rose, c’est comme ça.
Eh bien ça n’a pas raté. Alors que je venais d’acheter quelques cèpes et girolles, et que je marchais tranquillement avec mon petit panier, j’ai eu droit à un « Sale pédé ! Tire-toi, sale fiotte ! » suivi de rires gras…
Trois types qui glandaient près du parking au milieu de quelques cartons de bière éventrés, ont cru bon de m’expliquer à quel point les pédés, c’est le mal du siècle et que l’homosexualité est une maladie mentale qu’il faut éradiquer.
Bon. Ils étaient trois. Et un peu éméchés… du coup, hein…
Oui, je sais…
Mais non, je n’ai pas pu m’en empêcher. Un jour il va m’arriver des bricoles, je le sais, mais je n’ai pas pu résister à l’envie d’aller leur expliquer mon point de vue. J’ai donc tranquillement expliqué que non, le rose n’est pas une marque déposée par les homosexuels. Que non, je ne suis pas « pédé ». Je suis marié, j’ai deux enfants. Que ce genre de rapprochement est stupide que, tiens, par exemple, l’un des trois a l’air d’être arabe, et bien ça n’est pas pour ça que c’est un putain de terroriste de merde. De la même manière que tous les arabes ne sont pas des membres d’Al-Qaida, tous les mecs en rose ne sont pas pédés. Et je terminais par une tirade sur le fait que l’homosexualité est une chose tout ce qu’il y a de plus normale, et absolument pas condamnable. Et je partais en lançant un « Pour tenir de tels propos homophobes, franchement, il faut au moins que son père soit aussi son oncle ».
Je m’en doutais et ne fut pas déçu : ils ne comprirent pas cette dernière phrase et, tandis que je m’éloignais, continuèrent à me lancer des « sale pédé ! sale tante ! » et j’en passe. La seule chose qui les retenait sans doute de m’envoyer leurs canettes dans la tête, c’est qu’elles n’étaient pas vides…

imageReste que cette dernière expérience m’a profondément choqué. Ou du moins, attristé. Ce n’est pas la première fois non plus que, regardant des reportages à la télévision, certains homosexuels expliquent que c’est leur lot quotidien de se faire insulter, voire molester, juste parce qu’ils sont homosexuels. Juste parce que deux hommes qui se tiennent par la main dans la rue, c’est « honteux ». Juste parce que l’un a l’air un peu efféminé… Je trouve ça affligeant. Consternant. Que des jeunes soient à ce point cons qu’ils pensent encore, à notre époque, que l’homosexualité est une chose anormale, que « casser de l’homo », c’est amusant, ou que « ces gens-là » ne méritent qu’une bonne raclée. Je trouve consternant que des familles soient choquées parce que « quel exemple ça montre aux enfants ».
Je suis désolé mais ma femme et moi éduquons nos enfants dans une toute autre vision du monde. Et dans cette vision, la valeur d’une personne ne se distingue ni à sa religion, ni à sa couleur de peau, ni à ses préférences sexuelles.
Je ne m’en suis jamais caché : je suis on-ne-peut plus gay-friendly. J’aime la culture homo. Beaucoup de mes groupes de musique préférés sont homos. J’ai des amis homos. De la famille homo. Et sous mes airs de camionneur ou de demi de mêlée, comme certains disent, je suis tout sauf l’archétype du mâle. Je suis persuadé que l’homosexualité est une simple différence, mais une chose complètement normale. Et oui, je suis totalement hétéro. Je n’ai jamais eu aucune aventure homosexuelle et ce n’est absolument pas quelque chose qui me tente. Mes préférences sexuelles sont clairement établies et inébranlables. Et pourtant je suis pour le mariage homosexuel. Pour l’adoption homosexuelle. Et ça ne fait pas de moi quelqu’un de plus « pédé » que vous. Juste quelqu’un de plus ouvert. De plus tolérant. De plus intelligent aussi ?

 
image



 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par DarkSerpent le 06/08/2012 à 08:51

 

21

avatar

Inscrit le 10/09/2009

Voir le profil

Ecrit par kasasensei



Un peu comme les mecs ou femmes qui deviennent homo à la suite de trop nombreuses déceptions amoureuses (ou les taulards smiley 54 )


Tu parles de Vincent c'est ça ? smiley 32



Sinon pour le reste de ta réflexion, je suis d'accord avec toi. Mais il n'empèche que beaucoup d'epèces s'envoi en l'air pour le fun et pratique l'homosexualité.

3142 Commentaires de news

Ecrit par Madcat le 06/08/2012 à 09:36

 

22

avatar

Inscrit le 29/04/2009

Voir le profil

Oui, seulement nous, on pense, on intellectualise... et ça c'est la fin de tout.

770 Commentaires de news

Ecrit par Yutani le 06/08/2012 à 09:41

 

23

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par Madcat

Oui, seulement nous, on pense, on intellectualise... et ça c'est la fin de tout.


t'as besoin d'aspirine ? smiley 15

4663 Commentaires de news

Ecrit par aurel_gogo le 06/08/2012 à 09:44

 

24

avatar

Inscrit le 04/02/2010

Voir le profil

Ecrit par kasasensei

C'est aussi souvent une question de manque de choix.

Un peu comme les mecs ou femmes qui deviennent homo à la suite de trop nombreuses déceptions amoureuses (ou les taulards smiley 54 ). Pour "essayer autre chose".

La nature animale fonctionne en grande partie avec l'accouplement d'un mâle et une femelle, sinon les espèces s'éteignent...
C'est un prétexte, pas un manque de choix.



Faut pas tout mélanger, l'homosexualité (ou la bi), c'est de l'innée. Pas de l'acquis.



Les taulard au bout d'un moment, ils en peuvent plus, eux. Mais ils ne deviennent pas homo, il laisse faire la nature smiley 13 (en pensant au dernier film de canal).



On ne devient pas homo du jour au lendemain, on l'est ou on l'est pas. Après on peux mettre du temps à s'en rendre compte.

684 Commentaires de news

Ecrit par Madcat le 06/08/2012 à 09:47

 

25

avatar

Inscrit le 29/04/2009

Voir le profil

non, avoir mal à la tête n'a jamais été mon excuse smiley 52

770 Commentaires de news

Ecrit par Aerith le 06/08/2012 à 10:22

 

26

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Ecrit par aurel_gogo

C'est un prétexte, pas un manque de choix.



Faut pas tout mélanger, l'homosexualité (ou la bi), c'est de l'innée. Pas de l'acquis.



Les taulard au bout d'un moment, ils en peuvent plus, eux. Mais ils ne deviennent pas homo, il laisse faire la nature smiley 13 (en pensant au dernier film de canal).



On ne devient pas homo du jour au lendemain, on l'est ou on l'est pas. Après on peux mettre du temps à s'en rendre compte.


Tu fais tes conférences où? Ça m’intéresse!



Il y a de fortes chances que ce soit l'exact inverse. Il y a plein d'inférences sociétales, environnementales...



C'est comme la construction de l'identité, on ne nait pas gothique ou autre.



Avis perso, étayé par des chercheurs et autres théories.

1114 Commentaires de news

Ecrit par kasasensei le 06/08/2012 à 10:53

 

27

avatar

Inscrit le 05/12/2010

Voir le profil

Ecrit par aurel_gogo

l'homosexualité (ou la bi), c'est de l'innée. Pas de l'acquis.
C'est discutable étant donné que la personnalité d'un individu peut changer du tout au tout après certaines expériences éprouvantes ou traumatisantes. Je pense que c'est loin d'être aussi simple que tu le prétends.

10693 Commentaires de news

Ecrit par Patch le 06/08/2012 à 11:26

 

28

avatar

Inscrit le 01/09/2009

Voir le profil

Ecrit par kasasensei

C'est aussi souvent une question de manque de choix.

Un peu comme les mecs ou femmes qui deviennent homo à la suite de trop nombreuses déceptions amoureuses (ou les taulards smiley 54 ). Pour "essayer autre chose".

La nature animale fonctionne en grande partie avec l'accouplement d'un mâle et une femelle, sinon les espèces s'éteignent...
oui et? ca n'empêche pas que l'homosexualité existe dans toutes les espèces animales, ou presque. on a régulièrement vu des loups le pratiquer...

1227 Commentaires de news

Ecrit par Patch le 06/08/2012 à 11:28

 

29

avatar

Inscrit le 01/09/2009

Voir le profil

Ecrit par DarkSerpent



Tu parles de Vincent c'est ça ? smiley 32



Sinon pour le reste de ta réflexion, je suis d'accord avec toi. Mais il n'empèche que beaucoup d'epèces s'envoi en l'air pour le fun et pratique l'homosexualité.
seulement 2 : l'humain et le dauphin. le reste répond à des besoins de reproduction instinctifs, même dans le cas des relations homosexuelles... smiley 54

1227 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 06/08/2012 à 11:31

 

30

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par Patch

seulement 2 : l'humain et le dauphin. le reste répond à des besoins de reproduction instinctifs, même dans le cas des relations homosexuelles... smiley 54
Non, il y a plus. Certaines espèces de lézards, de singes, sans oublier toutes les reproductions par parthénogénèse...



On parle de plus de 1500 espèces animales qui pratiquent une certaine forme d'homosexualité.

7008 Commentaires de news

Ecrit par Yutani le 06/08/2012 à 11:39

 

31

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

c'est gay gai comme conversation smiley 47

4663 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 06/08/2012 à 11:44

 

32

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Cela dit, il ne faut pas tomber dans l'excès inverse : ce n'est pas parce que les animaux la pratiquent que c'est "naturel". Sinon la pédophilie (régulière chez les Bonobos) serait normale. Et tuer son amant après les rapports également (mante, araignées...).



D'ailleurs, je suis d'accord que, d'un point de vue "nature", l'homosexualité n'est pas "naturelle" (reproduction oblige). Maintenant, ce qui n'est )pas "naturel" n'est pas forcément un vice, une déviance ou une aberration. Ce qui n'est pas "naturel", n'est pas forcément anormal.



C'est juste une question d'ouverture d'esprit, de tolérance, de connaissance, d'instruction et d'intelligence.



Et citer Orelsan comme soutien à ses arguments est... comment dire... je ne trouve pas de mot qui ne saurait être blessant, voire insultant, pour le coup...

7008 Commentaires de news

Ecrit par Angelsword le 06/08/2012 à 11:48

 

33

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Ecrit par Angerside

Moi l'homosexualité sa me dérange, et oui je n'ai pas peur de le dire je trouve sa anormal.



Selon la nature l'homme et fait pour aller avec la femme, donc voir un homme avec un homme ou une femme avec une femme n'est pas "normal".



Je ne comprend pas non plus pourquoi on autorise l'adoption (le mariage à la rigueur je m'en fou), mais pour moi un gosse, pour grandir normalement à besoin d'une maman et d'un papa et pas de 2 papa ou de 2 maman.



On va très certainement me traité directement d'homophobe comme c'est de plus en plus le cas mais je m'en fou je dis mon avis.



Et comme le dit Oreslan dans une de ses chansons "Pour prouver que tes pas homophobes faudra bientôt que tu suce des types" ^^


Je pense qu'on te la déjà sortie (la réplique ) sans compter qu'en plus en ce qui me concerne c'est du vécus, si tu savais le nombre de familles de personne tordu que j'ai rencontré qui ont pourtant vécus dans des familles dit "classique" le dernier en date, sa nana ma appelé au secoure un soir parce qu'il était entrain de la tabasser dans l'appartement devant une gamine de 2 ans, ça a fini chez les flics et tout ce qui va avec (prison, amende etc ) on a appris par la suite que le père de ce très courageux personnage, s'en prenait régulièrement à la maman et de façon très violente, la aussi le monsieur a déjà eu affaire aux flics, je ne te raconte pas la suite parce que ça serait trop long et qu'au bout du compte ça ne vaut pas le coup ne serait-ce que pour éviter de donner trop d'importance à ce genre d'individus.



Tout ça pour dire qu'un couple mixte n'est aucunement l'assurance d'une vie de famille réussit et épanouie, ce ne sont pourtant pas les exemples qui manquent.



Inversement, je ne suis pas convaincus qu'un couple homo élevant des enfants soient obligatoirement une mauvaise chose, la aussi on a déjà des exemples, et je n'ai pas l'impression que les enfants soient perturbé, ou mieux, qu'ils aient viré homo puisque c'est ce qui fait peur a tout les homophobes, bien que l'homosexualité ne soit pas le plus gros "problème" que l'être humain ait à résoudre sur cette planète.



Maintenant la violence dans un couple homo peut exister aussi, ça alors, finalement tout cela n'a rien à voir avec l'orientation sexuelle des gens ?

843 Commentaires de news

Ecrit par aurel_gogo le 06/08/2012 à 11:54

 

34

avatar

Inscrit le 04/02/2010

Voir le profil

Ecrit par Aerith



Tu fais tes conférences où? Ça m’intéresse!



Il y a de fortes chances que ce soit l'exact inverse. Il y a plein d'inférences sociétales, environnementales...



C'est comme la construction de l'identité, on ne nait pas gothique ou autre.



Avis perso, étayé par des chercheurs et autres théories.
Je fais mes conférences au supermarché Mamouth de Noirmoutier si ça te branche, juste à coté des punks à chier qui mendient à l'entrée. smiley 54



Sans rentrer dans un débat sans fin, on peux pas non plus comparer le fait d'être gothique à une préférence sexuelle.

684 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 06/08/2012 à 12:09

 

35

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par aurel_gogo

Sans rentrer dans un débat sans fin, on peux pas non plus comparer le fait d'être gothique à une préférence sexuelle.
Ca dépend ? La sodomie à l'aide de bougies et de crucifix et le viol de cadavres, ça compte ?

7008 Commentaires de news

Ecrit par aurel_gogo le 06/08/2012 à 12:15

 

36

avatar

Inscrit le 04/02/2010

Voir le profil

Ecrit par gizmo

Ca dépend ? La sodomie à l'aide de bougies et de crucifix et le viol de cadavres, ça compte ?
Oui ça, ça compte bien entendu... mais il faut du sang d'animal frais en plus

684 Commentaires de news

Ecrit par Aerith le 06/08/2012 à 12:18

 

37

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Ecrit par gizmo

Cela dit, il ne faut pas tomber dans l'excès inverse : ce n'est pas parce que les animaux la pratiquent que c'est "naturel". Sinon la pédophilie (régulière chez les Bonobos) serait normale. Et tuer son amant après les rapports également (mante, araignées...).



D'ailleurs, je suis d'accord que, d'un point de vue "nature", l'homosexualité n'est pas "naturelle" (reproduction oblige). Maintenant, ce qui n'est )pas "naturel" n'est pas forcément un vice, une déviance ou une aberration. Ce qui n'est pas "naturel", n'est pas forcément anormal.



C'est juste une question d'ouverture d'esprit, de tolérance, de connaissance, d'instruction et d'intelligence.



Et citer Orelsan comme soutien à ses arguments est... comment dire... je ne trouve pas de mot qui ne saurait être blessant, voire insultant, pour le coup...





ça dépend, la nature s'adapte à chaque situation. Il se peut très bien que l'homosexualité soit aussi présente fortement chez les humains pour pallier à une forte (et potentielle) natalité humaine.

Toujours est-il que l'homosexualité (et la "pédophilie") sont des aspects culturels. Les grecs les pratiquaient sans que cela ne soit si subversifs que ça, et à leurs mesures.

1114 Commentaires de news

Ecrit par Patch le 06/08/2012 à 20:12

 

38

avatar

Inscrit le 01/09/2009

Voir le profil

Ecrit par gizmo

Non, il y a plus. Certaines espèces de lézards, de singes, sans oublier toutes les reproductions par parthénogénèse...



On parle de plus de 1500 espèces animales qui pratiquent une certaine forme d'homosexualité.
pour le dauphin et l'Homme, je parlais juste du sexe pour le sexe sans se soucier de la reproduction hein smiley 13

pour l'homosexualité, j'ai indiqué juste au-dessus que ca touchait beaucoup d'espèces smiley 9

1227 Commentaires de news

Ecrit par Quantum le 06/08/2012 à 20:46

 

39

avatar

Inscrit le 08/05/2009

Voir le profil

Ecrit par Angerside

Moi l'homosexualité sa me dérange, et oui je n'ai pas peur de le dire je trouve sa anormal.



Selon la nature l'homme et fait pour aller avec la femme, donc voir un homme avec un homme ou une femme avec une femme n'est pas "normal".



Je ne comprend pas non plus pourquoi on autorise l'adoption (le mariage à la rigueur je m'en fou), mais pour moi un gosse, pour grandir normalement à besoin d'une maman et d'un papa et pas de 2 papa ou de 2 maman.



On va très certainement me traité directement d'homophobe comme c'est de plus en plus le cas mais je m'en fou je dis mon avis.



Et comme le dit Oreslan dans une de ses chansons "Pour prouver que tes pas homophobes faudra bientôt que tu suce des types" ^^


Quand tu auras compris que les sentiments et le besoin reproductif sont deux choses différentes, tu auras fait un grand pas vers ce qu'on appelle l'élévation humaine.



Mais pour ça il faudrait sortir de ta condition animale primaire ...

670 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

13659-rencontres-supermarches-homosexuel-homophobie-pedes