L'Edito du dimanche

 

Publié le Dimanche 11 juin 2017 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du dimanche

Âmes sensibles s'abstenir

imageNon mais sérieusement, je plains mes filles, hein. C’est vrai. Je compatis. Bon, personnellement, je me sens bien dans ma peau et j’assume totalement. Mais je les plains. Je comprends. Si mes parents avaient été comme ça, je me serais mis la tête sous une couverture et je n’aurais retrouvé l’air frais qu’au bout d’un siècle ou deux, pas moins. En espérant qu’il ne reste aucune trace de ces moments gênants.

Il faut dire qu’un papa, ça doit rester bien assis sur son fauteuil, à lire le journal et à fumer sa pipe. Une maman, ça doit rester à la cuisine et éventuellement, ça peut aussi avoir un rapport avec une pipe, mais là, je crois que je m’égare.

C’est amusant comme les stéréotypes ont la vie dure. Même (surtout ?) chez les enfants.

A la maison, d’ailleurs, je suis plus souvent que ma chère et tendre épouse dans la cuisine. Alors je vous arrête tout de suite, ça n’a rien à voir avec ses qualités culinaires. C’est un véritable « cordon bleu ». Mais j’avoue un certain comportement tyrannique à ce niveau-là : j’aime cuisiner, j’aime être aux fourneaux, donc la pauvre n’a pas aussi souvent l’occasion d’enfiler la toque qu’elle le voudrait. Même s’il y a tellement d’autres choses à enfiler quand je suis dans la cuisine. Mais là encore, je crois que je m’égare.
Et puis elle n’a jamais osé me contrarier à ce niveau-là. Il faut dire, on ne contrarie pas un type comme moi quand il a dans une main un couteau de boucher et dans l’autre, une râpe à fromage. Et je peux vous assurer que ce n’est pas avec un couteau que je suis le plus dangereux.

Mais bref.

Je crois que mes filles ont honte de moi.

imageUn papa, ça doit rester bien assis sur son fauteuil, à lire le journal et à fumer sa pipe.
Un papa, ça ne se met pas à genoux dans le jardin, les bras en croix, à hurler des trucs incohérents à propos de Cyberlab ou de Cosmolem dès que ça entend le générique de Capitaine flam.
Un papa, ça ne se met pas les pieds et jambes collées, à remuer du cul et à faire semblant de jouer du synthé dès que ça entend Partenaire Particulier en plein centre commercial.
Un papa, ça ne se met pas à gueuler, les bras en croix, la tête levée vers le ciel « toute première fois, toutoute première fois, toutoute première fois » en pleine fête de l’école.
Un papa, ça ne sort pas de sa voiture, la musique à fond, à se dandiner devant la voiture de derrière en chantant « Chacun fait fait fait c’qu’il lui plait plait plait » juste parce que le type vient de vous klaxonner sous prétexte que le feu est passé au vert et que vous n’avez pas démarré au quart de tour.
Un papa, ça ne va pas voir son assurance en chantant « L’Agence tous risques, c’est vraiment, la dernière chance, au dernier moment » sous le regard ébahi et consterné des assureurs.
Un papa, ça ne se met pas à chanter « J’ai fait l’amour avec la mer » de Véronique Jeannot, en changeant juste une lettre… et le « la » qui devient « ta »…
Un papa, ça ne se met pas à courser ses filles en criant pour les chatouiller, sous le regard médusé du vigile du supermarché.
Un papa, ça ne sort pas de la salle de bain à poil en chantant « Get up, get on up, Get up, get on up, Stay on the scene, like a sex machine » avant de se vautrer de manière complètement ridicule dans le couloir parce qu’il a essayé de faire le grand écart et que les pieds mouillés, sur le parquet, ça accroche.
Un papa, ça ne gueule pas à tue-tête « Fais-moi jouir, fais-moi jouir encore une fois » de Patrick Coutin dans sa voiture, fenêtres grandes ouvertes, tandis qu’il ramène les copines de collège chez elles.

Je crois que mes filles ont honte de moi.

Mais je n’y peux rien. Je n’ai pas envie de rester bien assis dans mon fauteuil. Je n’ai pas envie de lire le journal. Je n’ai pas envie non plus de me mettre à la pipe. De toute manière, je n’aime pas le goût du sperme.

image

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par Mikis le 11/06/2017 à 15:03

 

1

avatar

Inscrit le 21/12/2011

Voir le profil

je n’aime pas le goût du sperme.
*
Comment le sais-tu ? smiley 49

1425 Commentaires de news

Ecrit par dieudivin le 11/06/2017 à 21:49

 

2

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

Bof, je le vis bien pour ma part.
Mes travers et moi on a fait la paix il y a bien longtemps et OSEF si les gens me regardent de travers quand je me lâche un peu. Et puis ça fait du bien à l'esprit et donc aussi au corps.
Je préfère encore ça aux gens ultra reloud bourrés (et souvent ont aussi l'alcool mauvais), con et égoïste, ou ceux dont l'existence est de pourrir celles d'autrui, et j'en passe et des meilleurs smiley 9

4347 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

31669-papa-honte-enfants-moments-genants-pipe