L'Edito du dimanche

 

Publié le Dimanche 25 février 2018 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du dimanche

Détendu...

imageJ’avais bien besoin de cette semaine de vacances. On ne va pas se mentir, ces derniers temps, je sentais que j’avais besoin de faire une pause. Pépins physiques à répétition, qualité du sommeil dégradé… Finalement, un soir, avec des amis, j’ai refusé un verre de whisky et ai demandé un coca à la place parce que je me « sentais un peu patraque ». C’est là que j’ai compris que j’avais besoin de faire une pause et que je commençais à déconner sérieusement…

Donc. Une petite semaine au ski en famille. Respirer l’air pur, se détendre sur les pistes. La neige était bonne, le temps était magnifique, bref, c’était une belle année pour chausser les spatules. 
Je reviens donc chargé à bloc, plus serein et calme, plus détendu. Attention, ne pas confondre « serein et calme » avec « mou ». Je n’ai pas dit que j’allais avoir meilleur caractère, ni que j’allais me mettre à vouloir faire des câlins à tout le monde.

imageNotez bien, d’ailleurs, que dès le deuxième jour de ski, j’avais déjà retrouvé tous mes moyens. Et gentiment expliqué à un prof de l’ESF qui venait de descendre à fond avec ses élèves une piste où il y avait pas mal de monde, ma façon de penser sur le fait qu’un de ses gamins ait fait chuté ma fille. Je suis toutefois resté relativement courtois, je tiens à le préciser. Soft, zen. Serein et calme.
Du moins, jusqu’à ce qu’il me dise que si ma fille était tombée, et si moi j’avais failli être renversé par un de ses élèves, c’est parce que « nous maîtrisions mal notre ski » et que de toute manière, il fallait « faire attention aux gens qui viennent de plus haut » sur la piste.
En fait, on ne se rend pas assez compte de ça, mais un ski ou un bâton, ça se manie de la même manière qu’une batte de baseball. C’est moins solide, certes (mais après tout, les assurances sont aussi là pour ça), mais ça peut avoir le même effet. Et puis, pour peu qu’on ait récupéré un peu ses capacités athlétiques, le lever de chaussures de ski dans la gueule, ça a un effet dévastateur. On n’y pense pas assez dans les accessoires de jeux de combat. Et puis c’est vrai que « Rossignol », ça évoque plus le petit zozio au chant enjôleur que le déchaussement de molaire. Mais je vous assure qu’avec une pompe de ski, on fait des ravages.

Mais sinon, je suis sympa sur les pistes, hein. J’aide les gamins qui tombent, je fais attention aux autres et je ne suis jamais avare d’un mot d’encouragement ou de sympathie envers les autres skieurs. Si, si. Je vous assure.  Oh, il y a toujours des têtes de con qui dévalent les pistes à fond sans se soucier des autres, mais j’ai mieux anticipé cette année, et généralement, quand un mec de mon gabarit s’interpose entre un skieur et ses filles, le skieur préfère soit ralentir, soit prendre une autre trajectoire.

imageAh si, il y a bien cette fois, sur le télésiège, où trois ados en surf ont décidé de mettre leur diarrhée musicale à fond. J’ai cru déceler brièvement les glapissements insupportables de l’actuelle coqueluche des jeunes, Orelsan. Et le mot « coqueluche » est bien choisi, tant son double sens est ici intéressant et pertinent, son dernier album me faisant bel et bien penser à une maladie éprouvante et potentiellement mortelle, à base de toux caverneuse et de glaires. J’ai donc, disais-je, cru déceler brièvement les glapissements insupportables de l’actuelle coqueluche des jeunes, Orelsan, avant que malencontreusement par un geste maladroit et tout à fait involontaire, je ne fasse accidentellement tomber le sac à dos d’un des jeunes quelques 4 mètres plus bas, dans une crevasse particulièrement inaccessible. Et même si cette chute fut ponctuée par un « non mais sérieux, ça s’fait pas », la discussion n’alla pas plus loin après lui avoir répondu « ça aurait pu être pire, ça aurait pu être toi ».

Enfin bref. Le bon air, la bière (pas si chère au final quand on sympathise avec la serveuse) des bars d’altitude, et un régime vitaminé à base de tartiflette, de reblochonnade et de raclette ont achevé de me remettre sur pieds. C’est reparti pour un tour.

Reste à savoir un tour de quoi.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Il n'existe aucun commentaire sur cette actualité


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

Derniers Commentaires

- À quoi jouez vous ce week-end ? par clayman00

- À quoi jouez vous ce week-end ? par jymmyelloco

- Le dessin du jour de Solène par jymmyelloco

- Waifu Uncovered par Tirelipimpon

- L'Edito du dimanche par Azu

- Ennio Morricone n'est plus par Azu

- L'Edito du dimanche par jymmyelloco

33744-repos-ski-vacances-violence-esf-musique