L'Edito du dimanche

 

Publié le Dimanche 2 septembre 2018 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du dimanche

Tueur en série

imageLa semaine dernière, je vous narrais mes week-ends bûcherons, à débiter non pas des conneries comme à mon habitude, mais des troncs d’arbres en petites bûchettes pour en faire des cure-dents. Suite à cet édito au doux parfum de résineux, j’ai reçu plusieurs mails, dont certains particulièrement étranges.

L’un d’entre eux me traitait ouvertement d’assassin et m’accusait d’avoir volontairement « tué » un arbre. Entre diverses insultes et menaces, il se terminait par la fameuse question de « et si on faisait ça à vos enfants, comment réagiriez-vous ? ».
J’ai répondu gentiment que le jour où un arbre décide de dézinguer mes enfants à la tronçonneuse, je le laisse faire, promis. Déjà parce que quand vous voyez un truc de 5 mètres de haut qui pèse 3-4 tonnes venir vers vous avec une tronçonneuse, il n’y a pas grand-chose à faire pour l’en empêcher, mais ensuite parce qu’entre nous, j’ai la conviction que ce jour n’est quand même pas prêt d’arriver. Ou alors, la pollution des sols est vachement plus inquiétante qu’on veut bien nous le faire croire.

imageMais bon. Loin des délires extrémistes écologiques (j’ai plein de trucs en bois chez moi et aucun arbre n’est jamais venu se plaindre), j’ai également reçu un autre mail plus intéressant celui-ci. Un lecteur me demandait quelle technique de coupe j’avais employée, sachant qu’il devait lui-même couper un arbre prochainement. Et de conclure par « et sinon, est-ce que tu comptes te laisser pousser la barbe comme les bûcherons ? ».
Je lui ai donc indiqué comment abattre un arbre sans risquer de se le prendre sur la gueule et sans l’envoyer valdinguer dans le garage aplatir la nouvelle voiture, savoir inné que je tiens de mes racines scandinaves. Enfin je crois. Ou alors c’est que j’ai couché une fois avec une suédoise et qu’on en est venu à parler de tronc d’arbre (je vous laisse deviner pourquoi). Je ne me souviens plus très bien.
Mais j’ai aussi rebondi sur cette idée de me laisser pousser la barbe et ai lancé un grand débat familial. Mes filles m’ont répondu par la négative parce que « ça pique quand on fait des bisous ». Quant à ma femme, elle n’a ni répondu par oui, ni par non, mais m’a juste expliqué que « si tu penses pouvoir dormir sur le canapé et ne plus jamais me toucher, n’hésite pas, essaie ».

De mon côté, cela dit, j’avoue n’être pas très chaud de toute manière. Pour la simple et bonne raison que la mode est à la barbe et que la mode m’emmerde. Si, si, regardez autour de vous. La grande mode c’est de se laisser pousser la barbe. Dans une sorte de délire hipster, la jeune génération a décidé d’opter pour le look facial qui n’était jusqu’ici guère en vogue que dans certaines grottes reculées d’Afghanistan.
Résultat, on se retrouve avec tout un tas de mecs le cheveu court, la barbe longue, la petite chemise molletonnée et le jean retroussé au-dessus des chevilles. Ajoutez également quelques tatouages parce que là aussi c’est la mode, et vous avez le type même du vingt-trentenaire de notre époque. Et comme l’épilation corporelle est également en pleine explosion, on se retrouve avec une génération de glands qui ont sur le menton les poils qu’ils n’ont plus sur les couilles. Ah ça, il est beau, l’étalon de 2018.

imageBref, très peu pour moi. Le jour où je déciderai de devenir moi aussi un clone ou une décalcomanie, j’essaierai de choisir un modèle un peu moins ridicule.

Genre avec des Doc’ Martens et un t-shirt « God Save the Queen – Here is the Sex Pistols » déchiré. Et le premier qu’essaie de me faire des ourlets à mon futal, j’lui fais goûter de mes semelles.

Punk’s not dead, bordel. Punk’s not dead.

En attendant, sachez que les funérailles par crémation de l’arbre coupé la semaine dernière auront lieu à partir du mois d’octobre, voire novembre, tous les soirs où il fait un peu frisquet.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par Quantum le 02/09/2018 à 14:31

 

1

avatar

Inscrit le 08/05/2009

Voir le profil

pour moi la barbe c'est obligé ... ça cache le double menton ... smiley 7

593 Commentaires de news

Ecrit par Grogg le 03/09/2018 à 07:53

 

2

avatar

Inscrit le 10/12/2009

Voir le profil

Ben alors Cedric, tu ne vas quand même pas brûler du bois vert? Faut attendre au moins une saison de séchage, voir deux en fonction de la section (je crois que le bois sèche de 2.5 cm d´épaisseur par an). Dans le cas contraire, et je parle d´expérience pour avoir passé une saison à brûler du bois pas sec, tu vas salement goudronner ton conduit de cheminée / Poele et tu as tendance à faire plus de combustions incomplète (monoxyde de Carbone)...

Côté barbe, j´emmerde les hipsters. Cela fait 12 ans que j´en porte une, je n´ai pas le torse poilu et la seule chose que je me demande de temps à autres, c´est la longueur du sabot de la tondeuse.

219 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

35016-protection-arbres-mode-hipster-a-la-con-punk-is-not-dead-motherfucker