L'Edito du dimanche

 

Publié le Dimanche 28 avril 2019 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du dimanche

God Save the Queen

imageTel que vous me voyez, je reviens… euh… oui, enfin, le « tel que vous me voyez », c’est une image, hein. Non parce que si vous me voyez vraiment pendant que vous lisez cet édito, c’est soit une simple coïncidence, voire une heureuse circonstance, pour peu que notre rencontre soit heureuse, soit que vous avez hacké ma webcam. Et dans ce dernier cas, vous êtes quand même vachement balaise. Si, si. Incroyablement balaise. Non pas que je possède un réseau ultra-protégé à en faire pâlir la base de numéros de cartes de crédits d’Amazon, mais simplement que je ne possède justement pas de webcam. C’est dire si vous êtes balaise.

Enfin bref. Tel que vous me voyez, donc, je reviens d’une semaine passée en Angleterre. Rien à voir avec le boulot. Juste pour passer Pâques ailleurs qu’à poil dans mon jardin à faire l’hélicobite. Déjà parce que ça fait peur aux voisins et ensuite parce que ma femme m’a dit qu’il fallait que je me calme et que même si la figure a du style, il serait temps de garder un peu mon engin au chaud et arrêter de la sortir à tout bout de champ sinon je risque d’avoir des ennuis. Alors moi j’ai répondu que j’ai l’habitude des ennuis et que, hé, même pas peur, mais comme c’est ma femme qui commande à la maison, j’ai obéi.

Bref, nous sommes partis une semaine en Angleterre, avec les gamins. Et la stouquette au chaud.

Y’a pas à dire, j’adore l’Angleterre. Et j’adore les anglais.

Je sais qu’il est de bon ton, dans notre bon pays franchouillard, de cracher sur les rosbeefs qui ne sont ni plus ni moins que nos meilleurs ennemis et ce depuis de longs siècles déjà. Je pense surtout qu’on leur reproche une certaine arrogance et un certain conservatisme politique… bref, tout ce que nous sommes, nous. On les hait parce qu’ils nous ressemblent sans doute trop. Mais que voulez-vous, moi, j’aime les anglais. Je me sens bien Outre-Manche. C’est une culture qui me va, une façon de vivre, une ambiance qui me plaisent particulièrement.

imageAlors oui, il y a cette habitude merveilleuse de se retrouver au pub dès la sortie du boulot pour se boire une pinte. Certes. J’adhère à 100%. C’est un truc qui se perd chez nous. Aller boire un coup entre potes, entre collègues, juste pour profiter du temps qui passe à refaire le monde devant un verre. Poussé par la vague du « attention l’alcool la viande le sucre la sauce c’est mal vous allez mourir » qui veut vous obliger à bouffer sainement, certes, mais de la merde sans goût, on perd peu à peu les petits plaisirs simples de la vie au profit d’une société et d’une façon de vivre aseptisée. Et chiante.

On ne ressent pas encore ça en Angleterre. Il y a encore cette envie de partage, ce sourire qu’on vous fait simplement par gentillesse, quand en France, la mode du « je fais la gueule et je vous emmerde tous » est en place depuis trop longtemps déjà. Bref. Les pubs. J’adore l’ambiance des pubs. Mais ce n’est pas le seul atome crochu que j’ai avec nos voisins anglais.

J’adore le flegme britannique. Ce que nous pourrions prendre pour de la nonchalance et qui n’est, au final, que de la bonne éducation doublée d’une patience olympienne. Même au cœur de la capitale, alors que les capitales ont pour réputation, dans le monde entier, d’être plus « nerveuses » et « stressées ». Par exemple, avant-hier, ils ont bloqué l’entrée du métro Oxford Circus, l’une des stations les plus utilisées, pour éviter la cohue et permettre de fluidifier la circulation souterraine. Les gens attendaient patiemment devant l’entrée qu’elle rouvre. Ça a duré 15 minutes au moins. Ils attendaient, stoïques, tranquilles, avec une patience incroyable. Les trois ou quatre seuls qui gueulaient et pestaient, c’était des gros cons de français…

Et ce n’est pas tout. Je pourrais vous citer bien d’autres choses que j’aime chez nos meilleurs ennemis. La propreté des rues. L’ambiance de ces mêmes rues. La musique qui passe dans les boutiques, jamais assourdissante et surtout, loin de ce gros rap de merde innommable qu’on déverse à longueur d’ondes chez nous. Les librairies. Il y en a encore beaucoup en Angleterre quand elles ferment les unes après les autres en France.

imageL’Angleterre est un peu mon pays d’adoption et j’y fuis dès que j’en ai l’occasion. Et non, on y mange bien. Pas plus mal qu’ailleurs. Certes, il y a quelques pratiques un peu douteuses (viandes bouillies, petits pois à la menthe ou viandes surcuites). Mais quand on connait un peu, on sait où bien manger en Angleterre. En premier lieu dans les pubs, qui sont les premiers véritables (et délicieux) restaurants.

Et puis l’Angleterre, c’est aussi le pays du contraste où le punk spirit côtoie avec délectation ce flegme légendaire et l’épouse pour donner un résultat surprenant. C’est le pays des tolérances également, où chacun peut réellement être qui il veut, s’habiller comme il veut, sans être montré du doigt.

Cette année avait aussi une saveur un peu particulière puisque j’ai fait un crochet par la (seule) boutique physique officielle sur l’univers de Discworld. L’occasion d’y claquer un peu trop d’argent selon le point de vue de ma chère et tendre, ou pas assez selon le mien. L’occasion d’y discuter également avec l’un des amis de Terry Pratchett qui m’a raconté quelques anecdotes à son sujet.

Et je pourrais sans doute vous en parler encore pendant des heures. Vous raconter ces petits détails qui me plaisent chez eux. Vous raconter mes expériences. Mes petits plaisirs coupables. Mes souvenirs.

Quand est-ce qu’on y retourne, dis ?

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par Mikis le 29/04/2019 à 10:49

 

1

avatar

Inscrit le 21/12/2011

Voir le profil

Mais pourquoi s'acharnent-ils à rouler du mauvais côté de la route ?
Sinon, les anglais seraient parfaits smiley 49

1389 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 29/04/2019 à 12:20

 

2

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Il faut savoir que d'un point de vue historique ce sont eux qui sont du bon côté de la route. A l'origine, on avait tous adopté ce sens de déplacement : ça permettait d'éviter que les armes se "croisent" et "s'emmêlent", puisque les armes se portaient sur le côté gauche.

6923 Commentaires de news

Ecrit par Papa Panda le 29/04/2019 à 12:45

 

3

avatar

Inscrit le 26/03/2014

Voir le profil

Ecrit par Mikis

Sinon, les anglais seraient parfaits smiley 49
Non bouffes pas terribles hormis les desserts, bière banales ... pas accuillants avec les Français à l'opposée des Irlandais ou Ecossais ...



Enfin bref, aussi con et chauvins que nous les Français ...voir revanchards.

1448 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 29/04/2019 à 15:06

 

4

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par Papa Panda

Non bouffes pas terribles hormis les desserts, bière banales ... pas accuillants avec les Français à l'opposée des Irlandais ou Ecossais ...



Enfin bref, aussi con et chauvins que nous les Français ...voir revanchards.
C'est faux. On peut très bien manger en Angleterre. Il faut juste savoir où.

Après, l'accueil, ça dépend des gens. Moi je n'ai eu absolument aucun problème.

6923 Commentaires de news

Ecrit par Papa Panda le 29/04/2019 à 16:46

 

5

avatar

Inscrit le 26/03/2014

Voir le profil

Ecrit par Cedric Gasperini

C'est faux. On peut très bien manger en Angleterre. Il faut juste savoir où.

Après, l'accueil, ça dépend des gens. Moi je n'ai eu absolument aucun problème.
Ouais je n'ai pas assez bu de bières avec eux ^^" pour que ça passe mieux.

Après ,niveau bouffe c'était plus une boutade.

Car j'aime bien certains de leur petit déj anciennement les nôtres d'ailleurs.smiley 13

1448 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 29/04/2019 à 17:06

 

6

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Dans tous les cas, en Angleterre, si tu veux être certain de manger convenablement, va dans les pubs. La bouffe est correcte, voire parfois délicieuse. Et la Guinness en pression.

6923 Commentaires de news

Ecrit par Papa Panda le 30/04/2019 à 09:07

 

7

avatar

Inscrit le 26/03/2014

Voir le profil

Ecrit par Cedric Gasperini

Dans tous les cas, en Angleterre, si tu veux être certain de manger convenablement, va dans les pubs. La bouffe est correcte, voire parfois délicieuse. Et la Guinness en pression.
Ouais mais le pb , j'adore la Guinness ...Et boire une Guinness en Angleterre me ferait crier haut et fort pour une Irlande réunie et libre !!

smiley 35

1448 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

36465-angleterre-patrie-discworld-pubs-amour