L'Edito du dimanche

 

Publié le Dimanche 21 juillet 2019 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du dimanche

Pipi dans la mer

imageLes vacances battent en effet leur plein et des millions gros cons vont inonder les réseaux sociaux, chacun avec sa petite « story », persuadés que leurs proches (et le monde entier, après tout, parce qu’ils en sont quand même le centre) ne saurait survivre sans voir la photo du plat trop sec réchauffé au micro-ondes payé un rein qu’ils ont mangé en bord de mer parce que, ha ha ha, eux prennent des vacances.

J’en croise souvent, de ces connasses à un neurone, espiègles devant leur assiette comme s’il s’agissait d’un Manet – et même si parfois, ça ressemble plus à un Pollock – dont l’envie de partager leur quotidien est plus fort que celui, tout bête, de goûter son plat avant de l’envoyer aux quatre coins de la planète comme preuve de réussite sociale, sans se savoir si le cuisto s’est fendu d’un hélicobite pour attendrir la viande avant de cracher dans la sauce pour la délier.

Comme un écho à la débilité générale que je fustigeais dimanche dernier, j’ai lu cette semaine un article plutôt amusant, paru sur Vanity Fair, à propos du phénomène TripAdvisor et de ses dérives. Je vous invite fortement à le parcourir vous aussi et de choisir votre catégorie : celui qui se désole d’un énième phénomène d’une société 2.0 vacillante, ou celui qui va s’y ranger pour lui aussi profiter du système. Et même si je n’en partage pas toute les conclusions, force est de constater que le fond n’est pas dénué d’intérêt.

imageTripAdvisor n’est que la Grande Ourse dans la nuit étoilée de la Constellation des Abrutis, tant aujourd’hui tout est matière à critique et toutes les occasions sont bonnes pour donner son avis. Il existe une myriade de sites, nouveaux gourous des gourmets connectés qui ne sauraient s’asseoir à une table sans l’aval de critiques gastronomiques d’anciens clients. Sans se demander d’ailleurs si le commentaire qui a fini par vous convaincre n’a pas été écrit par un sympathisant nazi ou un apprenti-pédophile, soit dit en passant. Vous allez donc manger à une table qui vous a été conseillée par un sympathisant nazi ou un apprenti-pédophile. C’est du joli. Belles références.
D’un autre côté, hein, on peut être nazi et fin gourmet ou taper dans un croupion de moins de 10 ans et être un fin palais. Ce n’est pas incompatible.
L’exemple était simplement là pour signaler que vous allez suivre les avis de parfaits inconnus qui n’ont pas forcément les mêmes goûts que vous, les mêmes expériences, les mêmes attentes, la même éducation, les mêmes critères…

imagePersonnellement, j’avoue que je vais au restau à l’ancienne. Les rares fois où j’ai suivi des avis, qu’il s’agisse de guides ou de sites, je n’ai jamais été transcendé. Je me fie donc à la carte affichée à l’entrée de l’établissement et aux assiettes posées sur les tables devant les clients. Tout est affaire de feeling. Ce qui m’a permis, parfois, de faire quelques découvertes extraordinaires d’endroits entre le merveilleux et l’orgasmique, introuvables dans les guides touristiques ou classés à la douzième page des restaus Tripadvisorés, lafourchettés ou yelpés.

Et puis, entre nous, suivre les conseils culinaires d’abrutis à peine foutus de se faire réchauffer un plat préparé ou de faire cuire des pâtes sans cramer la casserole, ça me tente moyen.

J’aurais envie de vous dire de vous déconnecter un peu, de partir à l’aventure avec votre bite et votre couteau, mais j’ai bien peur que ce serait comme pisser dans la mer : ça n’en changera ni le goût, ni le pH, ni le niveau, ni la teneur en matières plastiques.

Peu importe.

J’aime bien ça, moi, faire pipi dans la mer.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par jymmyelloco le 21/07/2019 à 12:30

 

1

avatar

Inscrit le 03/05/2009

Voir le profil

Ce qui me fait plaisir avec toi Giz. C'est que tu es constant.
T'es toujours en mode connard enervé contre les autres toute l'année.

Mais c'est pour ça qu'on taime bien.

Passe de bonne vacances.

3309 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 21/07/2019 à 12:58

 

2

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Je veux bien essayer de faire un édito "je vous aime". Mais niveau crédibilité, j'ai comme un doute… smiley 7

6919 Commentaires de news

Ecrit par dieudivin le 21/07/2019 à 14:17

 

3

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

Pareil, je m'en bats les couilles des avis Tripadvisors et consorts qui sont la plus part du temps complètement à coté de la plaque.
Le plaisir de trouver un petite bicoque dans un coin pommé et d'y découvrir du vrai plat local artisanal, ça n'a pas de prix smiley 20

4333 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 21/07/2019 à 16:10

 

4

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Un coin pommé, c'est en Normandie ? smiley 7

6919 Commentaires de news

Ecrit par dieudivin le 21/07/2019 à 20:13

 

5

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

Bien que super joli, et dont je recommande la visite à tout le monde, le pays Basque est pas mal dans le genre pommé aussi smiley 7

4333 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

37099-reseaux-sociaux-photos-restaurant-avis-critique