L'Edito du dimanche

 

Publié le Dimanche 18 août 2019 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du dimanche

Education par la mandale

imageAprès quelques jours, donc, à avoir terrorisé les plages à grands coups de ballons de volley, de boule de pétanque qui remplace la petite balle en plastique pour jouer aux raquettes et de râteau en fer pour faire des châteaux de sable et éventuellement expliquer aux mômes que le premier qui court sur ma serviette, il pourra jouer Quasimodo au prochain spectacle de l’école, me voilà revenu dans la grisaille, le froid et la pluie.

Autant dire que mon humeur ne va pas s’améliorer ces prochains jours.

Elle n’était déjà pas fameuse puisque les vacances ne sont jamais l’occasion de se reposer, mais de subir un peu plus la connerie et l’incivilité des gens. La grande nouveauté, cette année, sans doute héritée de cette ignoble et détestable habitude prise dans les clubs de merde, est d’aller déposer sa serviette sur le sable dès le matin, le plus tôt possible, pour réserver son emplacement, même si l’on n’y revient que l’après-midi.

Autre plaie estivale,  le paddle. Ce nouveau sport de merde qui consiste non pas à pagayer comme un gland debout sur une planche démesurée, comme on veut nous le faire croire – mais sincèrement, qui serait assez con pour trouver de l’intérêt à ce truc ? – mais à coller un maximum de gamins dessus pour qu’ils jouent avec et cessent de faire chier les parents. Sauf qu’à la place, ils font chier ceux qui se baignent puisqu’ils restent à proximité de la plage et percutent tout le monde, incapables de diriger leur embarcation. Au second coup de rame reçu, j’ai décidé d’aller me baigner avec mon opinel. Ça fait moins les malins, une bande de petits cons de gamins sur un paddle qui coule.

imageEt comme évoqué la semaine dernière, la clope enfoncée dans le sable est toujours aussi fréquente, à base de « mais mêlez-vous de ce qui vous regarde » ou « vous êtes de la Police ou quoi ? » comme réponse quand on fait remarquer aux gros cons que ce sont des gros cons, crades qui plus est. Mais justement, je me mêle de ce qui me regarde, puisque je n’ai pas envie de me retrouver avec un mégot entre les doigts de pieds quand je donne des coups de pieds dans le sable pour en envoyer sur des voisins trop bruyants, et pas besoin d’être de la Police pour le dire. Merde à la fin.

De toute manière, je suis un fervent militant pour l’interdiction pure et simple de la cigarette sur les plages. Tout simplement. Ce n’est pas un lieu à clopes. Il y a des gamins qui courent partout, il y a foule… ce n’est clairement pas le lieu pour s’en griller une et faire subir à tout le monde sa nauséabonde fumée. Je veux dire, si je me faisais griller des merguez juste à côté de vous sur la plage, ça vous mettrait clairement les nerfs… et bien pensez que la fumée de la clope, c’est pareil. A la seule différence, justement, que la fumée de merguez n’a jamais empoisonné personne.
Idem pour les terrasses des restaurants. Elles devraient être systématiquement non-fumeur. Même ouverte, même en plein ciel… pour les mêmes raisons : la fumée importune ceux qui ne fument pas.

Et ne me sortez pas le grand argument bien pourri des restrictions de liberté. Je vais vous ressortir ma merguez (en tout bien tout honneur, et pour une fois sans hélicobite) : imaginez que vous soyez en train de manger et que je vous souffle la fumée de ma merguez en train de chauffer sur le barbecue dans la tronche…

Il faut bien comprendre que le but n’est pas d’emmerder les fumeurs… mais qu’ils arrêtent d’emmerder les autres, justement. Ne changeons pas les rôles : l’agressé, c’est le non-fumeur à la base. Et moi, personnellement, plus qu’être emmerdé par la fumée des autres, c’est le fait que mes gamines la respirent qui me gêne. En Italie, par exemple, fumer à proximité de femme enceinte ou d’enfants peut vous valoir jusqu’à 550 € d’amende…

imageA la place, des zones spéciales pour les fumeurs, que ce soit sur les plages ou dans les restaurants, devraient être aménagées pour que tout le monde y trouve son compte. Parce que c’est usant. Je reviens des vacances avec une tendinite de l’épaule (trop de lancers de râteau dans la gueule) et avec une fissure au pied droit, suite à la rencontre avec un os du crâne un peu trop dur.

Bref, pensez à ma santé. Arrêtez de faire chier le monde.

En attendant, demain, c’est départ à la Gamescom. Parfaitement. Ça va être à mon tour de devenir totalement incivil. Mais entre nous, si c’est en Allemagne, ça ne compte pas vraiment, n’est-ce pas ?

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par jymmyelloco le 18/08/2019 à 12:30

 

1

avatar

Inscrit le 03/05/2009

Voir le profil

Tu devrais aller prendre des vacances dans des endroits moins surfait, genre la Corrèze, la Corée du Nord ou le Salvador.
Tu te prendrais moins la tête.

Sinon pour la clope, on y viens.

3323 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 18/08/2019 à 15:15

 

2

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par jymmyelloco

Tu devrais aller prendre des vacances dans des endroits moins surfait, genre la Corrèze, la Corée du Nord ou le Salvador.
Tu te prendrais moins la tête.
Ouais, mais ce serait vachement moins drôle ! smiley 7

6923 Commentaires de news

Ecrit par dieudivin le 18/08/2019 à 15:22

 

3

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

En attendant, demain, c’est départ à la Gamescom
Bon voyage,
Et si tu trouves la route d'aller ou de retour trop longue et que tu passes près de Liège, viens prendre une pause café/bière/whisky smiley 20

4343 Commentaires de news

Ecrit par jymmyelloco le 18/08/2019 à 23:07

 

4

avatar

Inscrit le 03/05/2009

Voir le profil

Ecrit par Cedric Gasperini

Ouais, mais ce serait vachement moins drôle ! smiley 7

Et si tu dis dans ton édito que t'es heureux, ça aurait moins de fun

3323 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

37362-vacances-fin-plage-education-zen